Accueil > Ressources > Nous avons lu > L’École devant la grande pauvreté, changer de regard sur le Quart (...)


Recension parue dans le N° 370 de janvier 1999

L’École devant la grande pauvreté, changer de regard sur le Quart Monde

Claude Pair, Hachette Éducation, collection " Questions d’éducation "

18 janvier 1999


Commander cet ouvrage



Le livre de Claude Pair traite des difficultés des familles les plus pauvres de la société française et de la contribution que peut apporter l’école à leur amélioration. À travers de nombreux témoignages et de larges extraits de rapports d’experts, l’ouvrage met en lumière la contradiction aiguë entre un discours bienveillant et charitable des " inclus " sur la pauvreté tant qu’elle est abstraite, et leur regard gêné, souvent méprisant devant la réalité concrète de l’exclusion.

Les enseignants n’échappent pas à cette contradiction. Confrontés au sentiment d’impuissance face à l’échec scolaire massif des enfants du Quart-monde, ils finissent presque toujours par soupçonner, sinon accuser, leurs parents de se désintéresser de l’école, de négliger leurs enfants, et peut-être aussi de ne pas les aimer. En ignorant leur attente vis-à-vis de l’école et leur désir d’accéder à la culture, ils les privent encore un peu plus de leur dignité.

Qu’on ne s’y trompe pas : l’ouvrage n’est pas moralisateur. Il nous apporte la lucidité nécessaire pour changer notre regard sur les familles très pauvres, et modifier notre comportement. Alors seulement l’école pourra "casser le mur de malentendus" et s’engager dans des formes d’actions positives, dont plusieurs exemples sont proposés.

Noëlle Villatte


Commander cet ouvrage