Accueil > Ressources > Nous avons lu > Je est un autre. Pour un dialogue pédagogie-psychanalyse


Recension parue dans le N° 397 d’octobre 2001

Je est un autre. Pour un dialogue pédagogie-psychanalyse

Jacques Lévine, Jeanne Moll, ESF éditeur, 2000

11 octobre 2001


Commander cet ouvrage



Jacques Lévine, qui a produit d’innombrables articles dans diverses revues semble avoir toujours hésité pour écrire un ouvrage, alors que sa pensée nourrie d’un contact constant avec des classes et des enseignants, son action dans le cadre de groupes « Balint enseignants », ses responsabilités dans l’association AGSAS qui réunit des pédagogues et des analystes l’auraient autorisé à le faire déjà un million de fois.

Merci à Jeanne Moll et Cécile Delannoy, de l’avoir incité à accepter de mettre en perspective ses écrits publiés dans la revue « Je est un autre », en les reliant à ceux d’autres auteurs actifs dans l’AGSAS (association des groupes de soutien au soutien). L’ensemble est un bonheur pour qui s’intéresse à mieux comprendre le présent de l’élève par son passé d’enfant, pour qui accepte de passer d’une attitude de stigmatisation d’autrui à la compréhension d’un comportement qui fait question. D’un comportement qui relève souvent d’une profonde logique interne où nous nous découvrons semblables à lui.

La qualité de l’ouvrage tient à la relation entre la forme et au fond grâce à « un langage intermédiaire » qui parle à l’intelligence et à la sensibilité du lecteur. Il tient aussi à la richesse des thématiques abordées qui renvoient à une progression vers plus d’humain. Un premier chapitre retrace l’histoire des groupes de soutien au soutien en les reliant à des éléments d’histoire de la psychanalyse. Un deuxième chapitre rappelle les concepts en cause dans cette liaison entre pédagogie et psychanalyse. Un langage métaphorique, dans le troisième chapitre illustre certains des concepts, avant que dans un quatrième chapitre on parle des effets de ces groupes. Oser d’autres attitudes et d’autres dispositifs pour aller vers plus d’humain donne corps aux deux derniers chapitres.

On dit fréquemment qu’en formation, l’interpellation de la pratique par la théorie, et inversement, doit constituer une posture permanente pour le formateur. Cet ouvrage y réussit parfaitement. Il constituera sans doute l’ouvrage de référence en formation pour quiconque, intéressé par la relation entre la pédagogie et la psychanalyse, souhaite mieux comprendre les théories en jeu, entrevoir une transformation de ses pratiques et se donner le projet de parler avec ses collègues des problèmes qu’il rencontre et ne parvient pas à élucider seul. À quelle occasion les IUFM se doteront-ils en formation initiale ou en formation continuée du fonctionnement de tels groupes ?

Michel Develay


Commander cet ouvrage