Des propositions du recteur de Gaudemar pour le lycée à la présentation de la nouvelle classe de seconde par Xavier Darcos, la montagne a finalement accouché d’une souris. Les matières enseignées demeurent quasiment les mêmes. Les modules ne remettent pas en cause les filières, ils s’y dissolvent. L’horaire hebdomadaire de 30 heures maintient grosso modo le volume actuel. La nouvelle organisation de l’année est un simple habillage. L’accompagnement n’est pas mieux préparé ni mieux défini que pour le primaire. On est donc bien loin des attentes que l’évocation du modèle finlandais avait pu faire espérer. Les conservatismes et les luttes d’influence entre disciplines ont triomphé. Si l’ambition d’une rénovation du lycée s’est envolée, on peut être sûr que les objectifs de suppression de postes seront menés à bien.
Même effets délétères du côté du primaire : les 3000 postes d’enseignants spécialisés dans l’aide aux élèves qui seront supprimés à la rentrée prochaine semble bien annoncer la disparition des RASED. Le CRAP-Cahiers pédagogiques soutient la pétition lancée pour protester contre cette décision. Comment croire aux discours sur la lutte contre l’échec scolaire et l’accompagnement des élèves en difficulté ?
L’action du ministère est décidément avant tout guidée par les suppressions de postes et les économies de toutes sortes, jusqu’à renier ses engagements auprès des mouvements d’éducation populaire. Nous avons participé à la manifestation du 19 octobre, très réussie à la fois par la diversité des organisations appelantes, par le nombre de manifestants et par l’écho très favorable auprès du grand public : plus que jamais l’Éducation nationale doit redevenir une priorité.
Être engagé dans ces actions n’empêche pas de réfléchir à une véritable démocratisation du système éducatif, de repenser l’organisation de l’école dans son ensemble ou d’apprendre à travailler autrement avec les élèves. C’est pourquoi, sur ces questions de fond, le CRAP-Cahiers pédagogiques organise un colloque les 3 et 4 novembre prochains dont le thème sera Une école juste ? L’égalité des chances en débat .