Un ouvrage collectif, sous la direction de Michel Wieviorka, pour y voir plus clair sur ce qu’on sait des enfants d’aujourd’hui, si on ne reprend pas à son compte le discours alarmiste du « tout fout le camp » ou pessimiste du « on ne reconnaît plus nos enfants ».
Comment prendre en compte l’émergence de l’enfant comme sujet, et en même lui donner des droits à la protection et y compris à être un enfant ? Comme le dit M. Wieviorka, il s’agit bien de reconnaître ce dilemme : « L’enfant est un être en devenir, qui doit être éventuellement protégé, puni ou les deux à la fois, contrôlé, mis aux normes. Et c’est un sujet fragile, mais un sujet quand même, un acteur de son existence. » À lire pour aller au-delà des idées reçues et mieux comprendre des évolutions complexes et qui exigent de nous une attitude de vraie réflexion et non des réflexes conservateurs et inefficaces. Puisqu’il s’agit bien, nous dit François de Singly, de donner à « nos enfants » des racines et des ailes…


Commander cet ouvrage sur le site de Sciences Humaines