En ces temps où la pédagogie est attaquée de toutes parts, ses adversaires ont beau jeu de la réduire à sa caricature. Ainsi, « apprendre à apprendre » passe pour réunir en une seule formule la prétention, l’erreur et la trahison. Comme si l’activité de réflexion pouvait s’exercer dans le vide et pousser les enseignants à dédaigner de transmettre des connaissances.
Dans ce dossier coordonné par François Simon, et en compagnie d’auteurs comme Pierre Higelé, Michel Huteau et Michel Develay, nous revenons sur les principales démarches qui ont tenté de considérer la manière dont l’élève apprend et dont on peut l’aider à s’approprier le savoir.
De la gestion mentale au GEREX en passant par le PEI, les ARL et l’arbre des connaissances, on verra à travers des analyses, des témoignages et des controverses que ni « la technique » ni « les contenus » ne suffisent : ne s’agit-il pas d’abord de faire en sorte que celui qui apprend apprenne à partir de ce qu’il est ?