Une dizaine d’associations d’enseignants ont contribué à l’organisation ; spécifiques à une discipline ou ciblées sur l’usage des Tice, elle sont toutes ensemble millionnaires en connexions mensuelles. Des soutiens sont venus d’acteurs publics comme le Ministère de l’éducation nationale ou encore les différentes collectivités locales, d’un mouvement éducatif, la Ligue de l’enseignement, et d’acteurs du monde économique. Avant même son démarrage, l’événement a donc constitué un vecteur de mobilisation pour les forces vives de l’éducation, à contre courant semble-t-il du conservatisme ambiant.

Une centaine de projets ont été préalablement sélectionnés pour être présentés aux participants. Dix parmi eux seront retenus dans le palmarès final. Ils sont variés, concernent un éventail appréciable de disciplines, se déroulent de la maternelle au lycée dans toutes les régions de France. La baladodiffusion[[Pour en savoir plus : http://www2.educnet.education.fr/sections/langues/ressources/dossiers/baladodiffus ]], la vidéo reviennent régulièrement. Le tablet PC[[Pour en savoir plus : http://tabletpc-education.fr/index.html ]] est également à l’honneur. Cependant, la mise au second plan de la technologie est un fait remarquable et certains projets ont peu recours au numérique. Ce qui importe, c’est la part d’innovation pédagogique, la place de l’apprenant, l’ouverture vers d’autres apprentissages, d’autres univers, la créativité et la citoyenneté. Les blogs, fortement présents au forum, en sont la parfaite illustration. Plébiscités par les jeunes dans leurs usages personnels du web, ils s’affirment comme un support pédagogique hors pair pour développer l’expression, revisiter les classiques et développer des projets en lien avec la citoyenneté.
« Partir de l’intérêt de l’élève, le surprendre, associer les différentes disciplines dans un projet collectif pour créer du lien entre les élèves et entre les apprentissages », cette conception de l’innovation ressort des ateliers organisés durant le forum pour favoriser les échanges. On la retrouve aussi dans les différents projets primés. Le grand Prix décerné à Annie et Patrice Girard récompense l’utilisation d’un baladeur MP3 pour favoriser l’apprentissage de la lecture chez les enfants du voyage et inclure leurs parents. Le Prix du public est allé à un projet d’utilisation du PDA en Clis élaboré par une classe de BTS. Les projets récompensés sont souvent des projets fragiles et qui, par leur ouverture, débordent du cadre institutionnel. À la lumière des propos tenus par Evelyne Héry lors de sa conférence sur l’histoire de l’innovation pédagogique, on mesure les difficultés des enseignants innovants : « La plupart du temps, ces innovations se sont faites spontanément, par des professeurs souvent anonymes et n’ont pas fait l’objet d’un label, n’ont pas été reconnus comme tels par l’administration. Cela pose la question de la visibilité des innovations… De plus, de nombreux professeurs se sentent isolés, ce qui donne l’impression de bricolages. »

Rendre visible les innovations, rompre l’isolement des enseignants innovants étaient pour le Café Pédagogique et les autres associations organisatrices des lignes fondatrices de ce premier forum. Par la découverte de ce que font les autres, par une reconnaissance mutuelle, par les liens tissés, les enthousiasmes partagés, les participants sont sans nul doute repartis dans leurs établissements plus forts et déterminés. Ce premier rendez vous en appelle d’autres, d’autres moments forts pour bâtir une communauté de l’innovation pédagogique, et au delà continuer à construire l’école du XXIe siècle de façon concertée et visible.

Monique Royer, Café pédagogique.


Le forum des enseignants innovants :
www.forum-rennes2008.fr

Sur le site du Café Pédagogique :
www.cafepedagogique.net/lemensuel/laclasse/Pages/2008/921erForumEnseignantsInnovants.aspx

Sur le site des Clionautes :
http://www.clionautes.org/spip.php?rubrique207