Accueil > Publications > Articles en ligne > De nouvelles instances


N°455 - Dossier "La technologie"

De nouvelles instances

5 septembre 2007

L’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie

Le nouvel Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (IHEST) destiné à diffuser "une culture de la recherche et de l’innovation dans la société", a ouvert ses formations le 29 novembre 2006.
Cet organisme, lieu de réflexion créé dans le cadre du Pacte pour la Recherche mis en oeuvre par le précédent gouvernement, a notamment pour vocation de "renouveler les rapports entre la science et la société".
Il accueillera pour des formations annuelles une cinquantaine d’auditeurs "issus de tous les horizons" (scientifiques et non scientifiques, membres de la société civile, relais d’opinion...).
"Nous avons voulu avoir dans le monde de la recherche une institution qui permette de faire en sorte que les questions de science et de technologie soient mieux comprises, et qu’il y ait des débats autour d’elles", a affirmé, lors de sa création, le ministre François Goulard.
L’IHEST revendique entre autres pour mission de "former des responsables de tous les secteurs de la société aux enjeux de la science et de ses progrès", de "développer des nouvelles formes de dialogue entre chercheurs et concitoyens".
On "ne peut pas avoir une grande politique de recherche qui ne soit pas soutenue, comprise" hors des milieux strictement scientifiques, a souligné M. Goulard.
Parmi les sujets au programme de cette année figurent les stratégies de la recherche, le laser, l’évolution et le vivant, la ville, les maladies émergentes...
Au sein de la première promotion, se sont retrouvés par exemple MM. Patrick Abate, vice-président du Conseil régional de Lorraine, Pierre Allais, rédacteur en chef technique au journal La Croix, Christian Gaudin, sénateur du Maine-et-Loire et Paul de Viguerie, conseiller du directeur général de l’Office national des forêts (ONF).

http://www.ihest.fr/ Extrait des dépêches de l’éducation 23/11/06


Le Haut Conseil de la Science et de la Technologie

Installé par le Président de la République le 25 septembre 2006, le Haut Conseil de la Science et de la Technologie est l’une des principales institutions créées par la loi de programme pour la recherche du 18 avril 2006. Composé de vingt membres désignés en raison de leur compétence en matière scientifique et technologique, il est chargé d’éclairer le Président de la République et le Gouvernement sur toutes les questions relatives aux grandes orientations de la Nation en matière de politique de recherche scientifique, de transfert de technologie et d’innovation.

Le Haut Conseil de la Science et de la Technologie (HCST) vient de remettre au Président de la République ses deux premiers avis sur l’effort scientifique et technologique de la France en matière énergétique et sur la crise des vocations scientifiques.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 562, Profs : exécutants ou concepteurs ?

    Eléments de bibliographie
  • N° 562, Profs : exécutants ou concepteurs ?

    Une liberté à saisir
  • N° 562, Profs : exécutants ou concepteurs ?

    Stratège, scénariste et bricoleur
  • N° 562, Profs : exécutants ou concepteurs ?

    Un vilain petit canard ?
  • N° 562, Profs : exécutants ou concepteurs ?

    Entre le marteau et l’enclume
  • N° 561, L’éducation à la sexualité

    Précieuse littérature
  • N° 561, L’éducation à la sexualité

    « Est-on obligé de tomber amoureux ? »
  • N° 561, L’éducation à la sexualité

    Grossesses adolescentes
  • N° 561, L’éducation à la sexualité

    Le professeur de SVT, scientifique et éducateur
  • N° 560 - Urgence écologique : un défi pour l’école

    Des ressources en tous genres