Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Un cercle vertueux


L’actualité éducative du n° 501 - décembre 2012

Un cercle vertueux

Interview de Stéphanie Fontdecaba, par Propos recueillis par Roxane Caty-Leslé

En juin, au forum des enseignants innovants d’Orléans organisé par le Café pédagogique, cent enseignants sélectionnés ont présenté leur projet. Parmi eux, Stéphanie Fontdecaba et la Rando-philo.

JPEG - 161.4 ko

Vous avez reçu le prix des Enseignants Innovants, pour votre activité «  Rando-philo en classe multiniveaux CE-CM  ». En quoi consistait votre projet ?
Il s’agit d’un dispositif de discussion à visée philosophique… en marchant. Les élèves réfléchissent à la question philosophique de la semaine, en marchant seul, puis par deux ou trois, ce qui permet aux «  petits parleurs  » de faire avancer la réflexion même sans prendre la parole en grand groupe.

Qu’est-ce qui a motivé votre inscription à ce cinquième forum ?
On m’y a incitée. Poussée même, dirai-je, car je voulais juste rencontrer d’autres enseignants innovants. Le souci majeur pour moi, c’est l’isolement dans ma petite école de campagne. Une des manières de lutter contre cette solitude, c’était, auparavant, déjà d’aller à la rencontre d’autres enseignants dans des associations telles que le CRAP ou l’Icem-Freinet. Je n’ai jamais autant appris que depuis que je suis dans ces groupes-là.

Et de ce forum, qu’avez-vous retiré ?
Avant tout, de discuter avec des professeurs qui ne sont pas dans des mouvements pédagogiques. Je fus à peine surprise de rencontrer là des gens avec qui déjà je communiquais sur Twitter. Je les connaissais virtuellement et le présentiel m’a permis d’aller plus avant dans l’échange des pratiques, ou de références de lecture. Tout se passe comme dans un cercle vertueux, on commence à discuter et cela continue par courriel, blog, Twitter ou autre support. Les réseaux se ramifient. La réflexion se démultiplie. D’autant que les enseignants présents au forum jonglaient avec les utilisations des nouvelles technologies dans les classes et les disciplines. Au point que je me sens parfois en surcharge cognitive.

Vous dites que cela a nourri votre réflexion. Mais est-ce que cela a changé vos pratiques ?
Oh oui ! J’ai d’ailleurs un bon exemple : au forum, j’ai gagné une tablette numérique et rencontré un enseignant parisien qui twittait avec sa classe. Alors j’ai modifié mon projet de voyage à Paris. Grâce à la tablette, nous avons communiqué en temps réel avec les parents, via Twitter. Mes élèves ont aussi rencontré la classe avec laquelle on twittait.
Et puis autre chose encore : pour m’inscrire au forum, il a fallu décrire le projet. Mettre en mots m’a permis de me voir en train de faire, et j’ai modifié certains points de ma pratique : j’ai par exemple réorganisé la répartition des rôles des élèves, en introduisant des observateurs qui aident à analyser la discussion ensuite. Alors, même si je n’avais pas été sélectionnée, j’aurais déjà gagné !

Pour en savoir plus