Accueil > Publications > Les avant-propos > Slogan creux ou chantier d’avenir ?


Avant-propos du N° 515 - Vers l’école du socle

Slogan creux ou chantier d’avenir ?

Francis Blanquart, Céline Walkowiak et Jean-Michel Zakhartchouk


Un dossier sur l’école du socle ? Pour quoi faire ? Ça va intéresser qui ? Ça existe encore, le socle commun ? C’est quoi finalement cette école du socle ? Voilà les questions de bon sens, n’est-ce pas, que l’on pourrait nous poser, si on était d’humeur taquine ou sceptique.

Pourtant, on a là un des axes majeurs d’une refondation à laquelle il faut croire encore, malgré les obstacles et freinages.

À nous donc de tenter de mieux définir les contours de cette école encore en promesse. Et si cette école envisageait l’ensemble de la scolarité obligatoire comme un tout, de la maternelle à la classe de 2de, et fonctionnait sur un principe de curriculum, avec un livret de compétences mises en cohérence et non une liste de points de programme de diverses disciplines ? Une école dans laquelle on mettrait en œuvre une évaluation des acquis des élèves, non plus seulement en termes de connaissances, mais également de capacité à mobiliser celles-ci dans des situations complexes ?

Dans cette école du socle, il y a à réinventer les liaisons intercycles, pour aider tous les élèves à franchir avec davantage de sécurité les différentes passerelles de la scolarité obligatoire. Le collège pourrait ainsi davantage assumer son rôle de continuité de l’école primaire, sans quitter pour autant ses objectifs propédeutiques. Enfin, une école commune qui pourrait davantage relever le défi de la lutte contre les inégalités et contre l’échec grandissant des plus fragiles, qui unirait ce qu’il y a de meilleur, dans l’école primaire comme dans le collège.

Un beau rêve ? Une utopie ? Une école irréalisable avec des professeurs qui n’existent pas vraiment ?

Sauf que certains s’y essaient déjà, avec à la fois de l’audace et de la réflexion ! L’impact sur les élèves s’avère souvent enthousiasmant. Comme en témoignent dans ce dossier de nombreux acteurs à travers expériences d’échanges d’un niveau à l’autre, formations communes, mise en place de stratégies d’apprentissages progressifs dans la continuité ou projets culturels.

En dépit des doutes, réticences, difficultés à se rencontrer et à travailler ensemble, à faire dialoguer les contenus disciplinaires et à imaginer une progressivité des apprentissages, qui aille vers une réelle complexification des notions sans perdre en route la moitié des élèves, il s’agit de mettre en lumière les marges de manœuvre pour les équipes, en s’inspirant d’exemples de circonscriptions en éducation prioritaire de la région parisienne ou de petits collèges ruraux, d’enseignants ou de chefs d’établissements qui ne craignent pas d’affronter le scepticisme ou la résignation.

La question des contenus d’enseignement n’est pas absente, et on verra combien cette école du socle n’est ni une ennemie des disciplines, ni le synonyme d’un rabaissement des exigences. Une partie du dossier lui est consacrée. On y trouvera aussi des contributions qui participent d’une mise en perspective, historique et géographique (« le socle ailleurs  »), qui nous aide à prendre du recul, ce qui, comme on le sait, permet de mieux franchir les obstacles.

À l’heure où les documents officiels proposés sur le socle commun ont bien du mal à s’écarter des belles envolées lyriques hypocrites sur la culture commune, nous concevons aussi ce dossier comme un outil pour peser sur la réalité, depuis la pratique quotidienne de la classe jusqu’aux décisions politiques qui tardent à être prises.

Francis Blanquart est professeur de technologie, formateur académique, coauteur de Réussir l’école du socle… (ESF éditeur, 2013) et d’articles pour les Cahiers pédagogiques.
Céline Walkowiak est professeure de français en collège à Loos-en-Gohelle (Nord), formatrice, membre du comité de rédaction des Cahiers pédagogiques, coauteure de Réussir l’école du socle…
Jean-Michel Zakhartchouk est enseignant, formateur, membre du comité de rédaction des Cahiers pédagogiques.

Sur la librairie

 

Vers l’école du socle commun
La loi de la refondation a réaffirmé le socle commun. Ce dossier veut mutualiser les expériences et réflexions menées sur le terrain. Nous touchons là à un rôle fondamental de l’école : Que s’agit-il d’enseigner ? Dans quel objectif ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Dès maintenant, des réponses…