Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 28 février 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 28 février 2020

Coronavirus — Education nationale — Supérieur — Divers

Le virus s’installe dans les préoccupations nationales mais il n’a pas encore envahi la totalité de l’actualité. Restent donc des informations et des réflexions sur l’Éducation nationale, le supérieur et, pour conclure cette revue de fin de vacances, un peu de divers.


Coronavirus

Coronavirus : L’Ecole est-elle vraiment prête ?
Le premier mort français du coronavirus est un professeur de l’Oise qui n’a pas voyagé dans des zones à risque. Et ce n’est peut-être pas par hasard. Les enseignants pourraient être au premier rang des victimes potentielles de la maladie. JM Blanquer affirme que "nous sommes préparés en cas d’épidémie" et évoque un programme national d’enseignement à distance. Faut-il envisager de fermer les écoles en cas de pandémie ? L’éducation nationale est-elle réellement prête à lancer un programme national d’enseignement à distance ? Comme en 2009, lors du H1N1, le coronavirus pourrait bien être un révélateur des réalités de l’Ecole.”

Coronavirus : l’Education nationale prend des mesures face au risque épidémique
Face au risque d’épidémie de coronavirus, l’Education nationale demande aux élèves de rester confinés chez eux s’ils ont visité récemment le nord de l’Italie, la Chine ou la Corée du Sud. Une mesure de précaution qui peut facilement s’expliquer.”

Et ce matin Coronavirus : "autour de 2.000 élèves" sont en quatorzaine, annonce Jean-Michel Blanquer
Le ministre de l’Education a annoncé vendredi sur Europe 1 que près de 2.000 élèves de retour de zone à risque étaient confinés chez eux dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Jean-Michel Blanquer a annoncé que ce chiffre allait nécessairement augmenter avec le retour de vacances de nombreux élèves.”

Coronavirus : "Le CNED a travaillé depuis un mois sur des plateformes" permettant aux élèves de suivre des cours à distance, annonce Gabriel Attal
Gabriel Attal, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, invité de franceinfo le jeudi 27 février 2020.”
Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, Gabriel Attal, a indiqué jeudi 27 février sur franceinfo que le centre national d’enseignement à distance (CNED) travaillait "depuis un mois" à la mise en place de "plateformes pour continuer à suivre ses cours à distance, dans le cas où des établissements scolaires seraient fermés", dans le cadre de l’épidémie de coronavirus.”

Covid-19 : au Japon, le gouvernement prévoit de fermer les écoles publiques pendant un mois
Pour le Premier ministre japonais, "il est extrêmement important d’empêcher qu’un foyer de malades crée un autre foyer de malades et nous pensons qu’il nous faut prendre des mesures rigoureuses".”


Education nationale

L’éducation nationale en quête de ressources humaines par Bernard Gorce
Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé mercredi 26 le lancement d’une « grande consultation » des enseignants sur le métier et les carrières.”

Le nouveau site du ministère….

Une note de l’Inspection très critique sur les réformes du bac et du lycée
Loin de se limiter aux seules épreuves de controle continu, la Note de l’inspection générale, destinée au comité de suivi de la réforme du lycée, que le Café pédagogique s’est procurée et qui est annexée à cet article, montre que les problèmes s’accumulent devant les réformes du bac et aussi du lycée. Les choix de spécialité sont "genrés jusqu’à la caricature", le financement des options l’année prochaine est menacé par une dotation (DHG) insuffisante, les parents et les élèves déplorent la pression continue des épreuves, les tests de 2de sont sans intérêt, quant aux 54 heures destinées à l’orientation elles "peinent à se mettre en place". Alors que ces réformes semblent mal parties et ne sont pas financées, le ministre devrait annoncer mi mars une "simplification" des E3C , c’est toute sa réforme qui semble bien mal partie.”

« Pression constante » et « complexité excessive » : la réforme du lycée vue par l’inspection générale Par Violaine Morin
L’institution rapporte que les chefs d’établissements s’inquiètent des nouvelles épreuves communes de contrôle continu, qui « complexifient » l’examen au lieu de le simplifier.”

Enseignants : fausse revalo et « contreparties »
Il a fallu une réforme des retraites bâclée oubliant les enseignants et la mobilisation de ceux ci pour que Jean-Michel Blanquer propose en un mois un calendrier de « revalorisation » ou plutôt de compensation.
Pourtant, malgré les sommes annoncées et les promesses réitérées, chez les enseignants la confiance n’est pas au rendez vous.
D’abord parce que la parole politique et en particulier celle du Ministre a été dévalorisée et cela incite à la méfiance. Ensuite parce que ce qui est sur la table est loin de correspondre à une revalorisation au sens où beaucoup l’entendent. Enfin, parce que Blanquer veut lier les questions de pension, de salaire et de redéfinition du métier et y introduire une dose de « mérite ». Cette négociation s’accompagne donc d’une vieille obsession gouvernementale : celle des « contreparties » et du « donnant-donnant ».
Tous les ingrédients sont réunis pour biaiser la négociation et mal redéfinir un métier qui en aurait pourtant bien besoin
.”
https://philippe-watrelot.blogspot.com/2020/02/enseignants-fausse-revalo-et.html
Orientation : l’académie de Versailles se lance dans une nouvelle approche par Florian Dacheux
“L’académie de Versailles et CY Cergy Paris Université viennent d’officialiser LyLi, un nouveau réseau d’orientation pour faire le lien entre le lycée et l’enseignement supérieur. D’autres mesures ont également été prises pour mieux préparer les élèves face à leurs perspectives d’avenir.”
https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/orientation-l-academie-de-versailles-se-lance-dans-une-nouvelle-approche.html
Orientation scolaire : « Les lycéens ont intégré leur position dans la hiérarchie ». Entretien avec Bernard Lahire, Entretiens 27 février 2020
“La confiance des lycéens dans leur choix d’orientation et leur réussite dans l’enseignement supérieur est le résultat d’un long processus, qui prend racine dès l’école primaire. Entretien avec Bernard Lahire, sociologue à l’École normale supérieure de Lyon. Extrait du quotidien Le Monde.”
https://www.inegalites.fr/Orientation-scolaire-Les-lyceens-ont-integre-leur-position-dans-la-hierarchie


Supérieur
Parcoursup : comment les universités vont classer les dossiers des candidats Par Camille Stromboni
“Les lycéens ont jusqu’au 12 mars pour formuler leurs vœux d’orientation dans le supérieur. Les méthodes de classement se stabilisent dans les licences, avec les notes des lycéens comme critère premier, et une diversité des pratiques.”
https://www.lemonde.fr/campus/article/2020/02/27/parcoursup-comment-les-universites-vont-classer-les-dossiers-des-candidats_6030981_4401467.html?fbclid=IwAR29a933E_Egq_XCz7On2PvU0DBMKP3VYZEBgivmiwoD9hIt5Ynvguq6ono
Une loi pour détruire l’enseignement supérieur
Le gouvernement ne cherche-t-il pas à faire face à la croissance des effectifs étudiants à moyens constants ?
L’enseignement supérieur et la recherche constituent la nouvelle cible du gouvernement Philippe. Alors que des éléments de l’avant-projet de loi circulent, sans que rien d’officiel ne soit annoncé, trois rapports, publiés en septembre dernier, permettent d’avoir un avant-goût de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche – la LPPR. Un autre rapport, rendu public le 14 février, concernant le pilotage et la maîtrise de la masse salariale des universités, vient renforcer nos pires inquiétudes. Compte tenu de la poursuite de la croissance des effectifs à l’Université, ces réformes conduiront inéluctablement à l’accroissement des inégalités dans l’accès à l’enseignement supérieur et à la polarisation des établissements.”
https://www.politis.fr/articles/2020/02/une-loi-pour-detruire-lenseignement-superieur-41404/
Parcoursup : la Cour des comptes épingle des « paramètres parfois contestables » de sélection Par Mattea Battaglia et Camille Stromboni
“Dans un rapport qui doit être présenté jeudi à l’Assemblée nationale, les magistrats financiers demandent notamment l’anonymisation du lycée d’origine des candidats.”
https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/26/parcoursup-la-cour-des-comptes-epingle-des-parametres-parfois-contestables-de-selection_6030952_3224.html
Parcoursup : la Cour des comptes pointe des critères de sélection "peu transparents"
“Parcoursup est-elle discriminante ? Presque, à en croire un rapport de la Cour des comptes, présenté ce jeudi à l’Assemblée nationale et dévoilé par Le Monde. Dans ce bilan d’étape de la plateforme où les lycéens formulent leurs voeux d’orientation dans les études supérieures, les critères de sélection sont notamment pointés du doigt.”
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/parcoursup-la-cour-des-comptes-pointe-des-criteres-de-selection-peu-transparents_2119488.html?fbclid=IwAR3PUwhv5_jJpHK-40tTo2IVMnUueX4yAwNhR29wqhsbLT4t_wTjk85-tTU
Ce que reproche la Cour des comptes à Parcoursup
“« Manque d’ambition » sur l’orientation au lycée, « risque de rupture de service » en matière de sécurité de la plateforme d’accès à l’enseignement supérieur, dispositifs de remise à niveau « peu utilisés », argent destiné à créer des places « utilisé à d’autres fins », risque d’un système universitaire à deux vitesses, etc. La liste de reproches faits à Parcoursup par la Cour des comptes est longue.”
https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/ce-que-reproche-la-cour-des-comptes-a-parcoursup-1180450
"Parcoursup a permis de remettre de l’humain dans tous les processus d’admission", selon un membre de la conférence des présidents d’université
“Pour Guillaume Gélé, président de l’université Reims Champagne-Ardenne et membre de la conférence des présidents d’université, la plateforme Parcoursup est "un véritable succès", même s’il faut "apporter des améliorations".”
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/parcoursup/parcoursup/parcoursup-a-permis-de-remettre-de-l-humain-dans-tous-les-processus-d-admission-selon-un-membre-de-la-conference-des-presidents-d-universite_3843755.html?fbclid=IwAR2RaLe1lm26KJmjSb9RLbp3DG3w5IIjX_c3rNJ_ON6D_LZxVjV56BzIv1Q


Divers
André Tricot : Précis d’ingénierie pédagogique
“"Le métier d’enseignant est un métier de concepteur. Notre travail n’est pas de dire aux professeurs comment enseigner mais leur donner des connaissances à utiliser quand ils conçoivent une situation d’enseignement". Les connaissances ne manquent pas dans le "Précis d’ingénierie pédagogique " que publient André Tricot et Manuel Musial (De Boeck Supérieur). Les enseignants y trouveront des synthèses sur une multitude de questions d’enseignement allant de la réalisation d’une trace écrite efficace à la compréhension de ce que c’est qu’apprendre à l’Ecole. Impossible de détailler cette somme. Mais ce "précis" file la métaphore de l’ingénieur pour faire comprendre ce qu’est, pour les auteurs, le métier d’enseignant. André Tricot, dans cet entretien fixe les grandes lignes de l’ouvrage.”
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/02/28022020Article637184715107832043.aspx?fbclid=IwAR1zs88BE7rTOXAUSy9L2uGBQ0Q5qIVGpA-JKF2uECJGng9B8yCoAzquobI
Fermeture de 38 centres de l’agence nationale pour la formation professionnelle des adultes sur le territoire Par Nathalie Blanpain
“L’Afpa, organisme national public qui assure la formation de publics divers, se trouve en difficulté financière face à une concurrence au sein du marché de la formation. Dans un contexte de besoin de compétences nouvelles, la décision de fermeture de centres de formation de cet organisme devrait être rediscutée.”
https://www.centre-inffo.fr/site-droit-formation/sources-juridiques/questions-parlementaires/fermeture-de-38-centres-de-lagence-nationale-pour-la-formation-professionnelle-des-adultes-sur-le-territoire?fbclid=IwAR3JzI8yMVnT61_zr98wWoFsNaWT2Tuw5RJ6QhdOShD4Hm4rPplJ7wOWGgs
La justice interdit la reconnaissance faciale dans les lycées
“La justice administrative s’est opposée à la mise en œuvre de la reconnaissance faciale dans deux lycées, présentée comme une expérimentation pionnière par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais critiquée par des défenseurs des libertés, selon une décision consultée vendredi par l’AFP. « À ma connaissance, il s’agit d’un premier jugement en France concernant l’usage de technologies de reconnaissance faciale dans l’espace public », a indiqué à l’AFP maître Alexis Fitzjean O Cobhthaigh, qui représentait plusieurs associations dont la Quadrature du Net, spécialisée dans la défense des libertés individuelles face aux nouvelles technologies.”
https://etudiant.lefigaro.fr/article/la-justice-interdit-la-reconnaissance-faciale-dans-les-lycees_85e63228-596c-11ea-9119-26e5bd4c14e9/?fbclid=IwAR1Mj4doKNiXWFpxmFcXzsJ9GV9tOAAmC7a8EKNEs-LaoU5iuANqs7J_Vfo

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?