Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 26 octobre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 26 octobre 2020

Cadrage clair — Réactions, réflexions, expressions — Divers


Cadrage clair

La dépêche de l’AFP est reprise par Le Monde et bien d’autres médias, seule information à ce jour et à cette heure.
Attentat de Conflans : Blanquer promet un « cadrage clair » pour les enseignants à la rentrée
Le ministre de l’éducation nationale souhaite organiser la journée du 2 novembre « en trois temps » pour évoquer l’assassinat de Samuel Paty avec les élèves.”


Réactions, réflexions, expressions

L’assassinat de Samuel Paty a déclenché une vague de réactions dont nous avons essayé de rendre compte dans les revues de la semaine dernière. Voici un certain nombres de textes publiés au cours de ce week-end que je présent en vrac.

Pourquoi la question de la laïcité doit traverser tous les enseignements
“Invité d’Europe 1, samedi, Philippe Meirieu, spécialiste des sciences de l’éducation a expliqué la nécessité d’engager un travail de fond auprès des enseignants pour les accompagner au quotidien. Un chantier qui commence par un renforcement de leur formation continue, et une réflexion transdisciplinaire autour de la laïcité.”

Delphine Horvilleur : "La laïcité est devenue synonyme d’athéisme. Mais ça ne l’a jamais été" Par Marion Galy-Ramounot
Elle est à la fois l’une des rares femmes rabbins de France, une ardente défenseure de la laïcité et une intellectuelle engagée dans le dialogue avec le monde musulman. Entretien avec l’auteure de Comprendre le monde, au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty.”

L’école, creuset de la citoyenneté avec Najat Vallaud-Belkacem par Ali Baddou sur FranceInter

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »
Pierre Kahn, professeur des universités à Caen et architecte des programmes d’enseignement moral et civique (EMC) de 2015, acte de l’impuissance des enseignants face aux fanatiques. Il critique également les changements opérés sur ces programmes depuis l’arrivée de Jean-Michel Blanquer qui entérinent la méfiance de l’école vis-à-vis des élèves.”

Pauvres ’’hussards noirs de la République’’ ! Par claude lelièvre sur son Blog : Histoire et politiques scolaires
Pourquoi ’’noirs’’ ? Pourquoi cette couleur du ’’ sacrifice mondain’’ à l’instar des congréganistes ? Parce que la République comptait sur eux pour qu’ils se dévouent pour elle sans que cela puisse lui coûter beaucoup. Et si cette expression fait florès actuellement, surtout du côté gouvernemental, ce n’est sans doute pas par hasard.”

La liberté d’expression et la question du blasphème en France Publié sur GéoConfluences
La brutalité de l’assassinat d’un professeur d’histoire et de géographie le 16 octobre 2020 rappelle la place centrale de l’éducation dans la capacité d’une société à accepter les différences d’opinion. Le rôle de l’École est ici multiple : continuer à former des citoyens en devenir et les aider dans leur construction d’adultes et d’acteurs ; poursuivre le travail sur les valeurs dans une république laïque sans que cela ne provoque de nouvelles tragédies en continuant d’éduquer à la liberté d’opinion ; empêcher toute récupération politicienne en accompagnant les élèves dans la construction d’un jugement nuancé ; aider à comprendre les mécanismes du fanatisme religieux dans le temps long et pas uniquement dans le temps de l’actualité, plus propice à l’émotion qu’à l’éducation.”

Contre le fanatisme, la Sorbonne. Toute la Sorbonne. Par Koz sur son blog
De Conflans-Sainte-Honorine, j’ai l’image apaisée d’un petit port fluvial en contrebas de la route, de la capitale de la batellerie. Conflans-Sainte-Honorine, c’est une première étape vers le grand air. Il aura fallu l’assassinat de Samuel Paty pour que se dissipe dans le sang l’illusion que la gangrène islamiste qui frappe des villes voisines ne la touchait pas également. Là aussi, donc. Si proche. Mais est-ce surprenant : des individus radicalisés n’ont-ils pas été arrêtés dans une cité à moins d’un kilomètre de chez moi ? Le choc, donc, comme tout le monde et peut-être un peu plus encore par ma proximité avec le corps enseignant.
Et l’interrogation : comment nous en sortirons-nous ?

La liberté d’expression expliquée à nos enfants Par Jean-Paul Delahaye, avec les services de la Ligue de l’enseignement
Pour « Le Point », Jean-Paul Delahaye et la Ligue de l’enseignement répondent aux questions que tout le monde se pose.” pour abonnés

Pourquoi l’enseignement du fait religieux reste un sujet hypersensible
Spécialiste du fait religieux, Isabelle Saint-Martin dresse un état des lieux de ce débat crispé où rejaillit la crainte de mettre à mal la laïcité ou d’entrer en concurrence avec le ministre du culte.” Propos recueillis par Alice Raybaud, réservé aux abonnés.

Crise dans l’enseignement et crise de la gauche après l’assassinat de Samuel Paty
Autour du livre de Jean-Pierre Obin : Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école” À retrouver dans l’émission Signes des temps par Marc Weitzmann sur FranceCulture

Samuel Paty : Oxmo Puccino et M rendent hommage au corps enseignant dans «  Jours de gloire »
C’EST BEAU Dans un nouvel album, « Jours de gloire », M et Oxmo Puccino lisent des textes d’Albert Camus et de Jean Jaurès en forme d’ode au métier d’enseignant.”

L’éducation n’est pas une arme Par Pierre Mathieu, enseignant en Seine-Saint-Denis. Tribune dans Libération
Au moment où la liberté d’expression est réduite au silence de la plus brutale des manières, certains membres de la communauté éducative, dont je fais partie, sont saisis d’un mutisme on ne peut plus paradoxal : « Faut-il s’exprimer ou se taire ? ». Cette discrétion que l’on s’impose, c’est d’abord et avant toute chose, celle de l’émotion et de la pudeur. Face à l’assassinat odieux de Samuel Paty, nous, enseignants, sommes abasourdis : les gorges se serrent, et les mots, naturellement, nous manquent. Et quand, en parallèle, légion de pédagogues autoproclamés occupent plateaux d’émissions et matinales de radio, commentent et suggèrent, rappellent avec autorité ce qui doit faire le sel de notre métier, avancent avec une assurance déconcertante les solutions si évidentes que trop ignorent, cette économie de parole n’est peut-être rien d’autre qu’un baume bienvenu sur nos cœurs meurtris.”

Choisis ton camp, camarade ? Par Jean-Michel-Zakhartchouk sur son blog Enseigner au XXIe siècle.
On connaît ces formules : « qui n’est pas avec nous est contre nous », « à bas les tièdes, vive la radicalité », « le choix est simple : ou bien…ou bien »
Bien sûr, l’éloge de la nuance, de la complexité, peut être une forme de lâcheté ou de pensée molle lorsqu’il est systématique. Le « c’est plus compliqué que ça » ne peut s’appliquer à tout et franchement, on doit trancher quand il s’agit de condamner le racisme avéré, de voter contre Trump ou de s’opposer aux dictateurs en Biélorussie ou au Brésil. J’ajoute même qu’en France, on ne peut balancer entre l’extrême-droite et la droite bon an mal an républicaine.
Dans les tragiques et bouleversants évènements survenus à Conflans Sainte-Honorine (évènements au pluriel, puisqu’il y a le crime et tout ce qui s’est passé en amont), il n’est personne qui ne condamne l’acte monstrueux qui a été commis, en dehors peut-être de fous furieux sur des réseaux sociaux.
Mais une fois cela dit, on est sommé par certains de devoir se plier à une logique binaire insupportable
.”

ENTRETIEN. « Rien ne justifie qu’un débat conduise à la violence » dans Sud-Ouest
Pour Joaquim Dolz-Mestre, spécialiste suisse reconnu de didactique, l’Éducation nationale ne « travaille pas assez l’oral » et ne forme pas assez ses enseignants à l’organisation de débats en classe.”

Assassinat d’un enseignant : les PsyEn ont un rôle à jouer alors que l’Ecole doit lutter contre les manipulations (J-P Bellier) sur Touteduc
Jean-Pierre Bellier (Inspecteur général honoraire, médiateur académique et maire adjoint à l’éducation - Nanterre) nous adresse cette tribune, que nous publions bien volontiers.”

Douze propositions pour « construire ensemble l’école d’après », Colloque du CRAP-Cahiers pédagogiques
Par la force des choses, le CRAP-Cahiers pédagogiques a dû tenir son colloque sur le thème « Construire ensemble l’école d’après » le 19 octobre à distance, avec une centaine de participants en ligne. Si rien ne remplace la présence humaine (et les temps informels si importants), des échanges fructueux ont pu s’établir, des idées jaillir, des propositions s’élaborer.


Divers

Au Danemark, le meurtre de Samuel Paty réveille d’anciennes blessures par Jean-Baptiste François dans La Croix
Des professeurs danois ont vivement réagi à l’acte de sauvagerie perpétré à Conflans-Sainte-Honorine (France), plus de cinq ans après les fusillades qui ont secoué le pays. Le journal « Politiken » milite pour l’inscription des caricatures de Mohammed dans les programmes scolaires.”

Pendant ce temps, Le gouvernement lance un « Grenelle de l’éducation » pour mettre davantage les professeurs « au centre de la société »
Censée durer trois mois, cette concertation doit notamment déboucher sur une augmentation des salaires des enseignants ou encore sur des mesures de protection supplémentaires.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

Suggestions thématiques :
N° 513 - Quelle éducation laïque à la morale ?
Dossier coordonné par Elisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.

Hors-série numérique Travailler avec le dessin de presse
Dossier coordonné par Florence Castincaud
Juin 2018
Faire entrer le dessin de presse dans la classe : pourquoi ? Comment ? Parce que le trait de crayon est un outil alternatif pour faire entrer dans l’analyse et la réflexion, parce que le dessin génère des pratiques nouvelles, parce qu’il ne laisse personne indifférent, parce qu’il offre un vrai espace à la liberté de pensée. Mais lire et comprendre un dessin de presse, cela s’apprend ! Témoignages de professeurs, de dessinateurs, récits de pratiques et bien sûr florilège de dessins !
N° 530 - Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?