Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du vendredi 16 novembre 2019


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du vendredi 16 novembre 2019

Le système “Coué” — Supérieur — LA question

Petite actualité à propos du système avec une petite révolution, beaucoup de papiers sur le supérieur, et surtout LA question de Bruno Devauchelle.


Le système “Coué”

Au lendemain du CTM le ministère publie les nouvelles règles de gestion des enseignants
Refusées à l’unanimité en comité technique ministériel, les "lignes directrices de gestion ministérielles relatives à la mobilité des personnels " de l’éducation nationale sont immédiatement publiées au B.O. Prises en application de la loi de transformation de la fonction publique, ces mesures remettent en question le rôle des syndicats dans la gestion des mutations et livrent les enseignants aux arbitrages de la seule administration. Cette réforme est aussi mortelle pour les syndicats dont l’action est immédiatement menacée.”

La page du ministère : La mobilité des enseignants, des personnels d’éducation et des psychologues de l’éducation nationale pour la rentrée scolaire 2020 au BO spécial n°10 du 14 novembre 2019

Les épreuves communes de contrôle continu du bac "sont maintenues et nous sommes prêts", affirme J.-M. Blanquer
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, était l’invité de franceinfo le 15 novembre 2019.” La méthode “Coué”.


Supérieur

Enseignement supérieur : des filières peinent encore à s’ouvrir à tous les étudiants par Marie-Alix Maes
Malgré de nombreux dispositifs visant à renforcer l’égalité des chances, de nombreuses filières sélectives restent socialement très homogènes et réservées à des jeunes issus de milieux favorisés.”

Des études pour « mieux se comprendre » ? Les désillusions des étudiants en psychologie Par Alice Raybaud
La filière, qui se révèle autant scientifique que littéraire, déroute toujours nombre de jeunes qui ont décidé de la suivre. Même si, notamment depuis Parcoursup, ceux-ci semblent un peu mieux informés.”

« Au-delà de douze heures par semaine, danger » : les paradoxes du travail étudiantPar Alice Raybaud
Tremplin vers le marché de l’emploi, rite de passage, ou source de surmenage et de décrochage : travailler pendant ses études a un impact très variable sur les trajectoires des élèves. De nouvelles manières d’assurer cet équilibre précaire émergent.”

Face au risque de mobilisation des étudiants, le gouvernement change de ton Par Mattea Battaglia et Camille Stromboni
Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la jeunesse, a reçu les organisations étudiantes, une semaine après la tentative de suicide d’un étudiant de l’université Lyon-II.”


LA question

Est-ce que l’école est encore adaptée aux jeunes, à la société, aux familles, aux milieux professionnels ?
La question de l’impact de l’éducation sur la scolarité est incarnée par différentes publications récentes qui tentent d’analyser les origines de la réussite scolaire en prenant l’entrée de l’action parentale, familiale. A la recherche des sources de l’inégalité, si décriée dans les enquêtes internationales à propos de la France (PISA etc.…), en vue d’y apporter des correctifs tous les décideurs politiques y sont allé de leur couplet, chaque ministre de l’éducation n’ayant cesse de mettre cette lutte contre les inégalités au rang de priorité, il suffit de lire les lettres et discours de rentrée depuis plus de vingt années pour s’en rendre compte.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 556 - Sujets à émotions
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
octobre 2019 Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?

N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves
Dossier coordonné par Catherine Chabrun et Maeliss Rousseau
septembre-octobre 2019
La Convention internationale des droits de l’enfant aura 30 ans en novembre 2019. Quelles pratiques pédagogiques et quels partenariats développer pour que les enfants, y compris ceux en situation difficile à l’extérieur de l’école, soient acteurs de leurs droits, tout en respectant leurs obligations en tant qu’élèves ?