Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 7 janvier 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 7 janvier 2020

Bac - Retraite et revalo - Brèves

L’actualité éducative en ce début d’année 2020 ressemble à celle de la fin 2019 : réforme du lycée et retraites et carrières enseignantes... Saupoudrons de quelques brèves et nous aurons mitonné une belle vision explosive du climat scolaire, comme le note d’ailleurs Boursorama (oui, oui...).


Réforme du Bac

Dans les Échos, on évoque les aménagements à la réforme du lycée annoncés par le ministre hier : « Le ministre de l’Éducation annonce un allégement du programme de français, fait évoluer celui d’anglais et promet des enseignements de « mathématiques complémentaires » à tous les élèves de terminale qui n’auraient pas pris la spécialité mathématiques en classe de première. ». Idem chez TV5 Monde et le Café pédagogique.

Mais l’APMEP (association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public) considère que les aménagements ne répondent pas aux besoins .« S’il est une discipline où des aménagements de la réforme du lycée étaient attendus c’est bien les mathématiques. Depuis des mois, l’association des professeurs de maths (Apmep) proteste, avec d’autres associations de mathématiciens, contre le retrait des maths du tronc commun dès la 1ère et le fait qu’une seule spécialité soit proposée à des élèves qui ont des niveaux et des projets post bac très différents. Pour Sébastien Planchenault, président de l’Apmep, les aménagements décidés par JM Blanquer "ne répondent pas aux besoins". Il craint notamment que les élèves ne soient pas informés des différenciations pédagogiques importantes que le ministère veut mettre en place. » A lire dans l’Expresso du Café pédagogique

Et chez Yves Calvi, on découvre une interview de Monsieur le Prof qui évoque le fait que pour avoir le Bac « en anglais, il faut un niveau de fin de 5ème ». Pour lui, pourtant « Les élèves profitent de nouveaux outils qu’on n’avait pas à l’époque, les outils informatiques ou les sites de vidéo à la demande donc ils regardent des contenus en anglais, ils sont plus à l’aise en anglais que nous l’étions. Il y a moins cette peur d’être jugés par les camarades »

D’autant qu’on se pose encore des questions sur le contrôle continu à venir (le 20 janvier). A lire dans Le Monde, Concernant les E3C, l’article évoque notamment les « Problèmes de connexion, nombre de sujets jugé insuffisant, craintes qu’ils « fuitent »… : depuis trois semaines, les réseaux sociaux bruissent de ces critiques. » autour de la banque nationale de sujets « surnommée « bazar numérique systématisé » par les proviseurs du SNPDEN-UNSA ».


Retraite et revalorisation

Claude Lelièvre revient sur l’histoire du système des retraites enseignantes : « Les enseignants font partie des professions en pointe dans la contestation actuelle contre la réforme des retraites. Le mouvement va-t-il prendre de l’ampleur ? Les manifestations des prochains jours le diront. Reste que la mobilisation enseignante s’inscrit dans un cadre historique spécifique. Leur régime de retraite ne date nullement de la Libération, comme le régime général, mais des deux Empires.
Un système aussi ancien peut-il être refondé radicalement sur de toutes autres bases, même en quelques années, sans de grandes difficultés (pour les uns comme pour les autres) ?
 »

Sur Vousnousils, une interview de Philippe Watrelot. Il y déplore que « Chez les enseignants, on observe un balancement entre cynisme désabusé et colère  » car « Depuis 3 ans, Philippe Watrelot, enseignant de SES en lycée et à l’INSPE de Paris, réalise des nuages de mots avec les termes les plus représentatifs de l’année éducative qui vient de s’écouler. En 2019, le terme le plus cité est Mépris… »

Sur son blog, Jean-Pierre Veran analyse l’enquête ministérielle sur le climat scolaire qui « révèle l’expression d’un mal-être des personnels que confirment d’autres données. »

Réponse du ministre, ce matin sur LCI : « Si tout ce que je vous dis est faux ou ne mérite pas la confiance, eh bien ça va se voir très rapidement au cours des prochaines semaines ». Entretien à voir sur le replay.
Pourtant hier, Bruno Le Maire restait très flou sur l’augmentation des enseignants face à Léa Salamé et Nicolas Demorand sur France Inter...


Brèves

La Montagne indique que l’ancien siège de Canopé, déplacé à l’INSPÉ va être réhabilité pour héberger « un pôle de prospective métier et d’orientation ; un pôle des examens ; un pôle de coopération scientifique et pédagogique sur les sciences cognitives avec l’UCA ». Un rappel supplémentaire que nos collègues de Canopé connaissent d’importantes modifications et suppressions de postes. [pour rappel : France3 Nouvelle Aquitaine]

Dans une tribune du Monde, Claire Pontais, ancienne formatrice en EPS s’inquiète de la disparition de sa discipline au concours du CRPE. Elle y précise qu’« Interrogé le 30 octobre sur le site Sportmag, le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, déclarait : « Pour les professeurs des écoles, il convient de donner une place plus importante à l’enseignement de l’EPS [éducation physique et sportive] si nous voulons les aider à assurer pleinement cet enseignement avec leurs élèves. » Il prévoyait aussi de « développer enfin la formation en EPS en direction des directeurs d’école et des enseignants ».
Quinze jours plus tard, ses services annonçaient les futures modalités du concours de recrutement des professeurs des écoles, où l’épreuve d’EPS disparaissait.  »

Un peu d’optimisme ?
Dans Le Monde, toujours, Séverin Graveleau propose de suivre la proposition de l’académie de Montpellier « en proposant à des enseignants de raconter les élèves qui les ont fait évoluer professionnellement et personnellement. »” On y lit l’histoire d’Emily ou d’Arnaud qui a permis à son prof d’apprendre « que l’humour est partage ; que si les enseignants en usent [en classe], les jeunes n’en sont pas dépourvus, cet humour est source de créativité »

Et, en ce jour de souvenir, toute la revue de presse a une pensée pour Charb...

Emilie Kochert


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?

Hors-série numérique n° 50 - Le bac, hier et aujourd’hui

septembre 2018
Dans le contexte de la réforme du baccalauréat et de la mise en place des nouvelles procédures d’accès aux études supérieures, ce hors-série revient sur de nombreuses tentatives de réformes plus ou moins fructueuses. Bac + 3, bac - 3, orientation, bac pro… quels leviers pour offrir une école plus démocratique ?