Accueil > Le Cercle de recherche et d’action pédagogiques > L’association > Les évènements > Les colloques > Colloque 2004 - Quelle autorité à l’école ? > Notes et impressions personnelles d’une participante sur deux temps du (...)


Colloque "Quelle autorité à l’école" (25 et 26 octobre 2004)

Notes et impressions personnelles d’une participante sur deux temps du colloque


ATELIER PAR NIVEAU D’ENSEIGNEMENT (Lundi 25 octobre 2004 matin)

L’objectif était de donner trois questions par atelier aux intervenants de la table ronde de l’AM.

Atelier collège

Impressions :
Cet atelier regroupait tous les participants au colloque travaillant au sein d’un collège.
Se retrouver autour d’un même thème avec des professionnels informés, réfléchis et près à écouter et comprendre l’autre fut très riche. Les discussions ont permis à chacun d’entre nous et à moi en particulier, de se conforter dans notre pratique.
Mettre des mots sur des envies, des sensations, des impressions que je n’arrivais pas à analyser, entendre les conceptions des autres, souvent différentes, bien que forgées auprès d’un même public, m’ont offert la possibilité de clarifier ma pensée, d’argumenter mes choix voire de les remettre en question.
Chacun d’entre nous a explicité une anecdote où il s’était trouvé confronté à un « défaut d’autorité ». Au cours de chacune d’entre elles il nous est apparu qu’aucun d’entre nous n’avait de « problèmes d’autorité », et que nous étions tous conscient qu’elle était sans cesse rediscutée, négociée, remise en question par les élèves ou les adultes de l’établissement. Il a fallu ensuite se confronter aux questions des autres en « groupes restreints ». Argumenter ses questions, leur portées, ainsi que de trouver un dénominateur commun entre les questions du groupe. Puis enfin reformuler chacune d’entre elles à l’ensemble de l’atelier et faire émerger les trois principales interrogations « collège »... Nous parlions d’identité professionnelle, de renoncement de la maîtrise complète de la situation pédagogique, de travail d’équipe... tout un colloque à programmer autour de nos seules petites questions... nous aurions pu en débattre des heures... mais le temps de rendre notre copie est arrivé... et nous avons finit autour d’un déjeuner !

Pendant la pause, l’animateur a récapitulé ainsi nos réflexions à la suite de l’évocation de situations vécues  :

 
Sociologie
Pédagogie
Psychologie
Du côté de l’adulte Invoquer son statut
Se confronter à des milieux sociaux différents (découvrir la misère...)
Quelle gestion d’équipe ?
Réagir collectivement
Travailler sur les règles : comment en informe-t-on les élèves  ? Comment les applique-t-on ?
Quelle relation avec la hiérarchie institutionnelle ? Comment protéger le groupe contre les agressions verbales et physiques ? Gestion du temps  : différer ? agir dans l’urgence ?
Peur de ne pas être tout puissant ?
Avoir le droit à la colère ?
Gérer l’insatisfaction par le décalage continuel entre les attentes et les résultats ?
Besoin d’être soutenu
Sentiment d’être personnellement mis en cause
Du côté de l’élève Les parents n’acceptent plus les sanctions sans discuter
Quelle liberté de parole ?
Quel statut ? Tout autant que l’adulte ?
Ressent l’application d’une règle comme une agression personnelle
État de fureur contre lui même car il s’est laissé prendre
Refus d’être exclu du groupe
Refus de plier dans un rapport de force avec l’adulte
Angoisse de ne pas savoir faire

Deuxième temps : discussion avec le grand groupe

Troisième temps en petit groupe, choix de trois questions à poser aux intervenants de l’après-midi. Les questions auxquelles nous aboutissons sont les suivantes :


- 1. Comment construire son identité professionnelle en faisant son deuil de la maîtrise complète de la situation pédagogique ?
- 2. Comment se préparer à gérer les situations de transgressions qui sont inhérentes à la vie de la classe ?
- 3. Comment être au clair sur les temps de parole avec l’élève : celui de la négociation et construction de la rège et celui de l’application ?

ATELIERS PAR ACTIVITES SUR LE THEME DE L’AUTORITE (Lundi 25 octobre 2004 soirée)

Débat à partir d’un film

Les représentations de l’autorité véhiculée par les médias ; deux émissions, Star Academy et le Pensionnat de Chavagnes.
Il s’agit au cours de cet atelier de voir comment est créée la « vison de l’autorité » et d’en débattre. Il s’agit d’observer :

FIGURES DE L’AUTORITE
LA RECEPTION
LES IMAGES
Le portrait physique
Le portrait moral
Les élèves
Les professeurs
Le cadrage
Le montage
La situation

Discussion avec les différents participants à l’atelier, à propos :

Du choix du producteur, de la production, etc.
Du public visé
De notre expérience personnelle à propos de ce type de produits TV
Avec comparaison par rapport à d’autres émissions de ce type, et mise en relations des deux documents afin de voir les différences et les points communs

Impression :
En me permettant de voir des images en groupe, sorties de leur contexte médiatique, cet atelier m’a fait réfléchir à la portée des images, à leur élaboration, et surtout à leur destination... Prendre le temps de décrypter une image, en ralentissant le processus de visionnement, en le multipliant, permet de voir ce que l’on avait pas vu dans un premier temps... De comprendre ce que le réalisateur voulait nous faire voir, ou nous faire croire...
Le représentation de l’autorité au sein de ces deux extraits était totalement et artificiellement travaillée. Après notre débat nous avions une vision amère de l’image transmise par les deux films de télé réalité.
Le pensionnat de Chavagne m’a d’autant plus effarée que je connais la portée qu’il a eue pour les élèves, mais surtout pour leur parents. Pour beaucoup d’entre eux, ce n’était pas une fiction, mais bien un documentaire ! Et décrypter les images et la portée que l’on a bien voulu leur donner permet de comprendre l’impact sur les familles...

Peggy Colcanap, CPE.