Accueil > Publications > Les billets du mois > Les 210 000 fantastiques : l’éternel retour des professeurs de (...)


Billet du n° 524 - Le pari du collectif

Les 210 000 fantastiques : l’éternel retour des professeurs de collège

Michèle Amiel


Les puissances étrangères pointent le faible taux de réussite de notre galaxie, l’équilibre et la sécurité des établissements sont menacés. Najat Vallaud-Belkacem prépare le recrutement pour sauver le collège unique.

Avengers de l’échec scolaire, les superhéros du collège que sont les enseignants mobilisent illico leurs superpouvoirs : ils se sont armés de leurs EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) et de l’accompagnement personnalisé. Ils veulent travailler avec des effectifs réduits. Brandissant le projet de la main droite et de nouvelles pratiques d’évaluation des élèves de la main gauche, ils foncent dans l’espace scolaire.

Ces hommes et ces femmes d’acier, ces incroyables héros, ces Captains pedagogica se mobilisent en équipes pour aider les élèves à mieux maitriser les savoirs. Initiative et alliance sont leur étendard, réseaux sociaux et outils numériques leurs armes d’enseignement massif.

Ensemble, ils vont manifester leur spectaculaire capacité de choix et d’action en définissant leur stratégie pour faire progresser les enfants, en calculant bien leurs marges de manœuvre pour les hisser sur le socle commun.

210 000 [1] superhéros au moral d’acier et aux compétences professionnelles de haut niveau ! Il faut nager dans le rêve de l’heroic fantasy pour y croire !

Et pourtant. Des chefs d’établissement experts en organisation et en pédagogie qui savent valoriser les efforts et encourager la prise de responsabilité ; des inspecteurs rassurants capables de donner envie de s’engager dans le changement ; des formateurs qui proposent des accompagnements au long cours d’équipes pour renforcer les synergies et faciliter la construction de nouvelles pratiques pédagogiques, etc. Ils existent, ils sont prêts à aider dans la lutte contre l’injustice.

Une fois ces conditions réunies, même amorcées, ce rêve d’une alliance héroïque pour affronter ensemble le défi de la réussite de tous les élèves peut prendre corps. Les enseignants, aujourd’hui moroses et en plein marasme, ont un an pour se transformer en héros du quotidien, en héros qui acceptent de prendre le risque d’explorer des voies nouvelles et de développer leurs pouvoirs. Les gardiens de la galaxie scolaire seront alors de retour.


[1Ce nombre correspond approximativement à l’effectif enseignant en collège public ou privé sous contrat d’association avec l’État en France.