Accueil > Publications > Articles en ligne > Le tube à projet de sortie


Le tube à projet de sortie

Benoît Rusch


De 2008 à 2010, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne a mené une campagne nationale d’action «  La jeunesse, [ça] se cultive  », sur l’accès des jeunes du milieu ouvrier aux loisirs et à la culture. En novembre 2009, elle a soumis au vote des jeunes présents à ses formations et sur Internet plusieurs projets concrets. Plus d’un millier de jeunes ont choisi l’action «  développer les sorties scolaires  ».

Le nombre de sorties scolaires reste limité et surtout très inégal en fonction des établissements. Près de la moitié des élèves n’y ont pas accès. Et souvent les élèves ne sont ni impliqués ni responsabilisés dans la conception des sorties. Pourtant, ils veulent en être les acteurs et non les consommateurs passifs.
D’où l’idée de concevoir un outil efficace, utilisable dans toutes les classes de la 6e au BTS, construit par des élèves et des enseignants, pour qu’organiser une sortie scolaire en collaboration entre professeurs et élèves ne soit plus un parcours du combattant.

Aujourd’hui cet outil est disponible auprès de la JOC. La Ligue de l’enseignement et le CIDJ ont assuré une information sur le kit dans leur réseau, le CRAP l’a testé dans un de ses ateliers lors des Rencontre d’été 2012.
En effet, pour nous, les sorties scolaires sont un des meilleurs moyens de réduire les inégalités d’accès à la culture, elles sont une chance de faire connaitre les structures culturelles de proximité, elles contribuent à rendre les jeunes émancipés et ouverts sur le monde, créent une cohésion dans la classe et font découvrir les professeurs autrement : chacune de ces raisons vaut que l’on souhaite voir les sorties scolaires se développer équitablement !

Benoît Rusch
Permanent régional de la JOC en Bourgogne Franche-Comté


«  Il y a beaucoup de freins à l’accès des jeunes à la culture : transports, informations… La sortie scolaire permet de dépasser ces freins  ».
Coline, lycéenne, Saint Nazaire

«  La sortie scolaire permet d’avoir de la culture. C’est important aussi pour la vie pro, lors des entretiens d’embauche  ».
Jérôme, lycéen à Argentan

«  Les jeunes n’osent pas forcement aller voir ailleurs et découvrir d’autres formes de culture. La sortie scolaire nous permet de gouter à autre chose  ». Mathieu, jeune enseignant à Thonon-les-Bains

«  Aucun jeune ne doit être exclu d’une sortie. Il faut trouver des solutions pour que tout le monde parte  »
Christiane Allain, secrétaire général de la FCPE

«  Les sorties scolaires sont l’aboutissement d’un projet avec la classe. Elles développent le vivre ensemble  ».

Michel Fouquet secrétaire national du Snep-FSU

«  Le droit à la sortie scolaire doit faire partie intégrante du programme scolaire  ». Chantal Dahan Chargée d’étude à l’INJEP

«  La sortie scolaire, loin d’être seulement du “beurre sur la tartine”, est bien une stratégie d’apprentissage et une politique d’innovations où professeurs et élèves apprennent à travailler autrement, à se mettre à l’écoute les uns des autres, à se rencontrer pour réaliser une pédagogie de projet et de réussite. Ce n’est donc pas du temps perdu mais du temps retrouvé où tout doit être pensé, réalisé, évalué.  »
INRP

JPEG - 136.2 ko

 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 538 - La parole des élèves

    Bibliographie-sitographie
  • N° 538 - La parole des élèves

    Paroles de lycéens engagés
  • N° 538 - La parole des élèves

    À Malika
  • N° 538 - La parole des élèves

    Paroles d’élèves et coconstruction des savoirs
  • N° 538 - La parole des élèves

    Des mots et des murs
  • N° 537 - Classes inversées

    Bibliographie-sitographie
  • N° 537 - Classes inversées

    En EPS, un gadget pédagogique ou un outil d’avenir ?
  • N° 537 - Classes inversées

    Les classes inversées, variété et effets différenciés
  • N° 537 - Classes inversées

    Classe inversée et décrochage scolaire
  • N° 537 - Classes inversées

    « Monsieur, j’ai pas fait mes devoirs »