Accueil > Publications > Articles en ligne > La télévision en classe


N°450 - Dossier "Images"

La télévision en classe

Françoise Soury-Ligier - Grille d’analyse de “Pratiques en classe” parue dans la revue JDI, n°7, mars 2005

Outil puissant, la télévision permet le débat.
Sa présence à l’école oblige les élèves à s’impliquer, déclenche des réactions, des interprétations, car l’image fait parler.
Un spectacle partagé, où le plaisir est présent, tend vers le développement d’un esprit critique face à la télévision, en classe et à la maison.

Mise en condition pour une bonne réception
- La télévision doit être à bonne hauteur et à bonne distance du public (6 fois la diagonale de l’écran).
- Jamais plus d’une classe devant l’écran, si possible nettoyé.
- Réception active de la part des élèves, respect cependant des règles de vie commune.

Travail d’analyse
Objectifs
- Rendre les élèves sensibles à la programmation.
- Se repérer dans un programme de télévision.
- Organiser sa propre programmation (choix du programme, organisation dans le temps).
- Permettre aux élèves plus grands de réfléchir aux programmes offerts par la télévision et à leurs heures de diffusion (développement de l’esprit critique).

1. Quel est le type de l’émission regardée ?
- S’agit-il d’une émission télévisuelle ? D’un film de fiction ? D’un documentaire ? D’un reportage ? (La frontière est parfois délicate et peut nourrir le débat.)
- Quel est te thème traité ?
- Quelle est la fonction de [’émission : informer ? Divertir ? Faire acheter ?
- Quelle est la durée de l’émission et quelle est sa place dans le programme de la journée télévisuelle ?

2. Le déroulement de l’émission
- Le générique : les images, le son, le texte.
- L’image : comment est-elle faite ? À partir de quel support ? (Cadrages, plans, trucages, réel, images de synthèse, animation, ambiance due aux couleurs, climat de l’émission...)
- Le son : la musique (créée à l’image ou "musique au mètre" ?) les bruitages ; la voix "in" ou "off" (savoir les différencier).
- Le présentateur :journaliste, animateur, quelqu’un d’autre...

3. Contenu de l’émission
- Faire détecter les erreurs d’interprétation, les difficultés de com-préhension durant une émission.
- Questionner : quelles sont les questions soulevées par l’émission ? Y a-t-il des sujets à exploiter ?
- Procéder à des exercices sur le contenu de l’émission : oraux (pour le cycle 2) et écrits (pour le cycle 3).
- Apprendre aux élèves à donner leur point de vue, à argumenter pour défendre leur opinion. La classe est un lieu unique où ces échanges sont possibles sous la conduite de l’enseignant.
- Enregistrer les réactions des élèves devant l’image, si le matériel à disposition le permet.

Françoise Soury-Ligier, conseillère pédagogique généraliste.
Auteur de « Parle petit, la télé t’écoute ! Le rôle de la télévision dans le langage des jeunes enfants à l’école maternelle » L’Harmattan, 2002.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 538 - La parole des élèves

    Bibliographie-sitographie
  • N° 538 - La parole des élèves

    Paroles de lycéens engagés
  • N° 538 - La parole des élèves

    À Malika
  • N° 538 - La parole des élèves

    Paroles d’élèves et coconstruction des savoirs
  • N° 538 - La parole des élèves

    Des mots et des murs
  • N° 537 - Classes inversées

    Bibliographie-sitographie
  • N° 537 - Classes inversées

    En EPS, un gadget pédagogique ou un outil d’avenir ?
  • N° 537 - Classes inversées

    Les classes inversées, variété et effets différenciés
  • N° 537 - Classes inversées

    Classe inversée et décrochage scolaire
  • N° 537 - Classes inversées

    « Monsieur, j’ai pas fait mes devoirs »