Accueil > Publications > Articles en ligne > Former et impliquer les équipes


N° 509 Ce qui fait changer un établissement

Former et impliquer les équipes

Sylvain Ladent

La formation n’est pas qu’une affaire individuelle. Elle peut être aussi pensée et conduite à l’échelle de l’établissement, avec des effets d’entrainement importants sur les pratiques pédagogiques.

Accueillant un public plus hétérogène, dont des élèves décrocheurs ou primo-arrivants, les enseignants sont parfois désemparés pour garantir la réussite des élèves. En nous appuyant sur un travail de réflexion en interne, sur la répartition des moyens, sur l’évaluation des compétences, ou encore l’introduction des nouvelles technologies dans les pratiques de classe, nous avons mis en place des formations pour répondre aux besoins. Régulières et nombreuses, elles ont touché un nombre de plus en plus important de collègues et ont suscité des discussions et des interrogations collectives sur les pratiques.

Outre les formations d’établissement menées dans le cadre académique, un établissement peut conventionner avec des partenaires ou des laboratoires de recherche. Ces formations se complètent sans se juxtaposer. Nous avons pu ainsi mener une formation sur la prise en charge des décrocheurs dans le cadre d’un partenariat avec la maison des adolescents de Châteaurenard, ainsi qu’une formation filée sur plusieurs jours avec une universitaire spécialiste de la gestion du décrochage, Maryan Lemoine. Un troisième temps en lien avec l’équipe mobile de sécurité est venu conforter ce dispositif. Comme dans la classe, pour un enseignant, il y a toujours des outils de bricolage pour changer la manière de faire et de favoriser un état de réflexion permanent.

Pour l’approche par compétences, à côté de formations à l’initiative des IA IPR, nous avons développé avec les inspecteurs pédagogiques des formations inter établissements. Enfin, en partie sur la dotation du collège et après négociation avec la délégation académique à la formation, nous avons financé une formation avec tous les professeurs de lettres et d’histoire-géographie à l’évaluation par compétences. Cette fois, c’est le CRAP qui est venu dans le cadre d’une formation pour trois collèges voisins.

En trois ans, nous sommes passés à des pratiques plus collectives et les réflexions des conseils d’enseignement ou du conseil pédagogique s’en trouvent enrichies. La formation continue en établissement crée des ponts entre les disciplines et elle a l’immense avantage de favoriser la réflexion collective de l’établissement. Elle est donc un levier dont il faut savoir abuser pour rendre les instances de l’établissement ou les entretiens individuels plus féconds et centrés sur un mieux-être des élèves et des collègues.

Sylvain Ladent
Principal de collège, correspondant académique Aix Marseille E & D

Commander le n° 509


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

    Bibliographie : quelques livres, articles et sites
  • N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

    S’appuyer sur l’oral
  • N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

    Apprendre à penser ce qu’on fait
  • N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

    Une gymnastique de précision
  • N° 541 - Les tâches complexes à la loupe

    La place des tâches complexes dans la classe inversée
  • N°517 Tout commence en maternelle

    Mettre au centre la résolution de problèmes
  • N° 540 - Rubrique « Faits et idées »

    «   Ça m’a vraiment servi en classe !   »
  • N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en cours

    Sélection bibliographique
  • N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en cours

    Ils ont même applaudi !
  • N° 540 - Voie professionnelle : (r)évolutions en cours

    Plaidoyer pour l’alternance