Accueil > Publications > Articles en ligne > Exercices pour un plan de travail


N°476 - Dossier "Travailler par compétences"

Exercices pour un plan de travail

Par Laurent Pamphile - Documents accompagnant l’article paru dans la revue "Objectif : rédiger un travail personnel"

La rédaction d’un journal personnel est la tâche complexe proposée aux élèves de ce CE2, permettant de contextualiser le travail de la compétence « maîtrise de la langue française ». En complément à l’article de la revue, Laurent Pamphile propose une série d’exercices aboutissant à la rédaction d’un journal personnel.

Lecture de journaux personnels

LUNDI
C’est ça, c’est ça. Allez-y, pendez-moi. J’ai tué un oiseau. C’est que je suis un chat, moi. En fait, c’est mon boulot de rôder dans le jardin à la recherche de ces petites créatures qui peuvent à peine voleter d’une haie à l’autre. Dites-moi, qu’est-ce que je suis censé faire quand une petite boule de plumes se jette dans ma gueule ? Enfin, quand elle se pose entre mes pattes. Elle aurait pu me blesser. Bon d’accord, je lui ai donné un coup de patte. Est-ce une raison suffisante pour qu’elle se mette à sangloter si fort dans mon poil que j’ai bien failli me noyer ? Et elle me serrait si fort que j’ai cru étouffer.
— Oh, Tuffy ! dit-elle avec reniflements, yeux rouges et Kleenex mouillés. Oh, Tuffy, comment as-tu pu faire une chose pareille ?
Comment ? Mais enfin, je suis un chat. Comment aurais-je pu me douter que ça allait faire une histoire pareille ? La mère d’Ellie qui se précipite sur les vieux journaux. Le père d’Ellie qui va remplir un seau d’eau savonneuse. Bon d’accord, je n’aurais peut-être pas dû le traîner dans la maison et l’abandonner sur le tapis. Et peut-être que les taches ne vont pas partir, jamais. Dans ce cas, pendez-moi

MARDI
J’ai bien aimé le petit enterrement. Je pense que je n’y étais pas convié, mais après tout, c’est autant mon jardin que le leur. En fait, j’y passe beaucoup plus de temps qu’eux. Je suis le seul de la famille qui en fasse un usage convenable. Ils ne m’en sont pas reconnaissant pour autant. Vous devriez les entendre :
— Ce chat détruit mes plates-bandes. Il ne reste presque plus de pétunias.
— Je viens à peine de planter les lobélies, et le voilà déjà couché dessus pour les écraser.
— Si seulement il pouvait éviter de faire des trous au beau milieu des anémones.
Des reproches, des reproches, des reproches. Je ne vois pas pourquoi ils se cassent la tête à garder un chat si c’est pour se plaindre en permanence. (...)

JEUDI
D’accord. Je vais essayer de vous expliquer pour le lapin. Pour commencer, je pense que personne n’a apprécié le fait que j’ai réussi à le faire passer par la chatière. Ca n’a pas été si évident. Je peux vous le dire, cela m’a pris presque une heure pour faire passer ce lapin par ce petit trou. Ce lapin était énorme. Il ressemblait plus à un cochon qu’à un lapin, si vous voulez mon avis. Rien de tout cela ne les a intéressés. Il s étaient en train de devenir fous.
— C’est Thumper ! a crié Ellie. Le Thumper d’à côté !
— Pas possible ! a renchéri le père d’Ellie. Maintenant on a un gros problème. Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire ?
(...) Et Thumper était plutôt en désordre, je le reconnais. Il n’était plus que boue. Boue et herbe, en fait. Il avait aussi tout un tas de petites brindilles et de trucs plantés dans son pelage. Et il avait une traînée de gras sur une oreille. Mais personne, après avoir été traîné à travers un jardin, une haie, un autre jardin et, pour finir, dans une chatière fraîchement huilée, n’a l’air sur son trente et un.

JOURNAL D’UN CHAT ASSASSIN, Anne FINE et Véronique DEISS, Ecole des loisirs.

8 septembre 1985
Ce carnet sera pour moi un compagnon de voyage comme pour tous ceux qui en ont tenu un jusqu’à présent. Maman est arrivée à l’heure du repas. J’étais content qu’elle vienne.(...) J’étais devenu plus gentil avec elle ; mais vu les circonstances, c’est normal : dans 2 jours, je pars pour un an !

9 septembre
Nous avons fait un virée maman et moi. C’était génial. Nous nous sommes baignés dans la Cèze, la rivière qui coule au bas de la maison.

« Les enfants de la baleine blanche », Carnets de bord, Flammarion

27 avril 1845
Bonjour, mon cher journal, je me présente, Je
m’appelle Sarah Templeton. Hier, c’était mon anniversaire : J’ai eu 10 ans et c’est ma grand-mère Alicia qui m’a fait cadeau de toi ! Je suis très heureuse de t’avoir car je vais te faire mes confidences pendant notre grand et long voyage. Quel voyage ? Eh bien, cher journal, nous quittons notre ferme pour partir dans l’Ouest, papa, maman, et mon petit frère Thomas qui a 6 ans. Tous les voisins disent que la famille Templeton a attrapé « la fièvre de l’Ouest ». (...)

28 avril 1845
Cher journal,
Je suis triste parce que, finalement, grand-mère Alicia ne vient pas avec nous. Elle est très âgée, et le voyage serait trop dur pour elle. Grand-mère va retourner dans l’Est. Elle me dit souvent : « Sarah, je veux revoir l’océan avant de mourir. Ce sera un grand bonheur. » Mais elle dit peut être ça pour que je ne sois pas trop malheureuse.

Leigh Sauerwein, Le Journal de Sarah Templeton, Gallimard

Exercices

Connaître les caractéristiques d’un journal personnel

1- Dans « Journal d’un chat assassin », qui écrit ? Comment le sais-tu ? Comment sait-on que c’est lui qui raconte ?
2- D’après « Les enfants de la baleine blanche » et « Le Journal de Sarah Templeton », qu’est ce qu’un carnet ou journal personnel ? Essaie d’en écrire une définition.
3- Note les sentiments éprouvés par le narrateur dans son « Carnets de bord » du 8 septembre 1985. Donner ses sentiments ou ses impressions est une des caractéristiques du journal personnel.
4- Note les sentiments éprouvés par Sarah Templeton le 28 avril 1845. Pourquoi ressent-elle cela ?
5- Qu’indiquent les jours dans Journal d’un chat assassin ? Les dates dans les autres journaux ?
6- Quelles sont les caractéristiques d’un journal personnel ?

Savoir reconnaître une phrase au passé, au présent ou au futur ; savoir reconnaître les principaux temps

7- Recopie les verbes du texte « Les enfants de la baleine blanche », « Carnets de bord » du 9 septembre et donne leur infinitif et leur groupe : * et ** ;
Pour les *** , préciser le temps du verbe (présent, passé composé, futur,...)
Ex : j’ai mangé (manger ; passé composé)
8- Recopie les verbes du texte du journal de Sarah Templeton du 27 avril 1845 et donne leur infinitif et leur groupe : * et ** ;
Pour les *** , préciser le temps du verbe (présent, passé composé, futur,...)

Savoir conjuguer un verbe au présent de l’indicatif

9- * Imagine que l’auteur du journal du 9 septembre 1985 enregistre ce qu’il fait au fur et à mesure sur son baladeur. Ce texte serait au présent. Écris le.
10- ** et *** Transpose au présent le journal du 8 septembre 1985.
11- Quelles sont les terminaisons des verbes du 2e groupe au présent ? Conjugue au présent le verbe finir.
12- Conjugue au présent les verbes aller, faire et venir.
13- Conjugue au présent les verbes voir, pouvoir et prendre.
14- Transpose à la 1ère personne du pluriel le texte suivant (* : 2 premières phrases ; ** 3 premières phrases ; *** tout le texte).
Attention : il n’y a pas que les verbes qui peuvent changer.
MARDI
J’ai bien aimé le petit enterrement. Je pense que je n’y
étais pas convié, mais après tout, c’est autant mon jardin
que le leur. En fait, j’y passe beaucoup plus de temps
qu’eux. Je suis le seul de la famille qui en fasse un usage convenable. Ils ne m’en sont pas reconnaissant pour autant.

Savoir conjuguer un verbe à l’imparfait

15- Recopie et souligne les verbes de l’extrait suivant.(* phrases 1et 2 ; ** : phrases 1 à 3 ; *** : tout le texte) A quel temps sont-ils ?
Et Thumper était plutôt en désordre, je le reconnais. Il
n’était plus que boue. Boue et herbe, en fait. Il avait aussi
tout un tas de petites brindilles et de trucs plantés dans son pelage. Et il avait une traînée de gras sur une oreille.

16- Quelles sont les terminaisons des verbes à l’imparfait ?
17- Conjugue à l’imparfait les verbes être, avoir et aller.
18- Transpose le texte ci-dessus en remplaçant Thumper par « les 2 lapins... » (* phrases 1et 2 ; ** : phrases 1 à 3 ; *** : tout le texte)
19- Transpose le texte ci-desus en remplaçant « Thumper » par « vous »(* phrases 1et 2 ; ** : phrases 1 à 3 ; *** : tout le texte).
20- Conjugue à l’imparfait les verbes manger, finir et voir.
21- Invente ou recopie 3 phrases à l’imparfait.

Savoir former le passé composé

22- Recopie 3 phrases au passé composé de la 1ère page de ce plan de travail et donne leur infinitif ; ** 5 phrase ; *** 7 phrases.
23- Que remarques-tu sur le passé composé par rapport au présent ou l’imparfait ? Recopie et complète la règle : *, ** et ***
Le passé composé se fait avec …………….. être ou avoir conjugué au ………….. et un …………………… Quand on emploie l’auxiliaire …………le participe passé s’accorde avec le ………. .
Exemple : Nous sommes part….
*** Quand on emploie l’auxiliaire …………. le participe passé s’accorde avec le……………………. si celui-ci est placé ……….. le verbe.
Exemple : Vous avez mang…. cette pomme. Cette pomme, vous l’avez mang….
24- Conjugue au passé composé les verbes être, avoir et aller.
25- Conjugue au passé composé les verbes manger, finir et prendre.
26- Transpose au passé composé (* phrases 1 à 5 ; ** 1 à 7 ; *** toutes les phrases).
1. A quelle heure finissiez-vous le soir ?
2. Les gens sont calmes à la sortie du match
3. Les gazelles réussissaient à échapper au lion.
4. Les roses fleurissaient dès le mois d’avril.
5. Le chat noir reste-il avec toi toute la soirée ?
6. Il finissait ses devoirs chez lui.
7. En été, on voyageait souvent en voiture.
8. Mes parents se réjouissent de leurs vacances au Maroc.
9. Depuis quand les tortues sont-elles plus rapides ?
27- Transpose au passé composé. (* : 3 phrases ; ** 5 phrases ; *** tout le texte)
Venise est une grande république maritime. Beaucoup d’explorateurs y vivent. Le plus célèbre est Marco Polo. Son équipage et lui traversent l’Asie et rencontrent le grand Kahn. Ils voient les murailles de Chine, vivent d’incroyables aventures. La Chine les accueille comme des princes et l’empereur les reçoit dans son palais. A son retour les Vénitiens ne croient pas ce que Marco leur raconte.

Savoir trouver le groupe sujet

28- Recopie ces phrases et souligne les mots qui indiquent de quoi ou de qui on parle. Ce sont les Groupes sujets (* phrases 1 à 3 ; ** 1 à 5 ; *** toutes les phrases).
1. Je suis allée à la bibliothèque.
2. Flora regrette de s’être lancée dans cette aventure.
3. Avant la pluie, le jardinier du château avait tondu la pelouse.
4. Depuis huit jours, il y a des oiseaux qui piaillent dans le parc.
5. Jean a envoyé une lettre à son frère à Madagascar.
6. Tu as vu ce film à la télévision ?
7. Un oiseau effrayé a lancé un cri perçant.
8. Avant de sortir, Karim finit son dessin.

29- Recopie ces phrases et souligne les mots qui indiquent de quoi ou de qui on parle (* phrases 1 à 3 ; ** 1 à 5 ; *** toutes les phrases). Ce sont les Groupes sujets.
1. Cet orage violent a nui à la végétation.
2. Enfin, voici le livre qui me plaît !
3. Hier, un orage violent a éclaté.
4. Depuis que tu l’as écouté, ce disque traîne sur la table !
5. Farida et Nacer obéissent à leur mère.
6. Tous les dimanches, mon grand-père est seul.
7. C’est le voisin qui habite en face.
8. Vous vous moquez de moi, en ce moment !
9. Le livre est sur la table.

30- Encadre le groupe sujet par « c’est...qui... » ou « ce sont ...qui... ». (* phrases 1 à 4 ; ** 1 à 6 ; *** toutes les phrases)
1. Mohamed joue au ballon dès le matin.
2. Nadine et Lara traversent la rue devant l’école en faisant très attention.
3. Les voitures roulent rapidement le soir, vers 18 heures.
4. Les piétons ont peur de traverser, en général.
5. Ghislaine et Pascal sont partis ce matin pour Paris.
6. Le petit chien des enfants réapparut soudain.
7. Le mari de Martine a acheté une magnifique carte postale, l’autre jour, en sortant de l’école.
8. La soeur de mon grand-père avait un yacht autrefois.

31- Donne un GS aux groupes verbaux suivants. (* phrases 1 à 4 ; ** 1 à 6 ; *** toutes les phrases)
1-avoir la langue bien pendue.
2-jeter son argent par les fenêtres.
3-se laisser mener par le bout du nez
4-prendre le chemin des écoliers.
5-allumer l’ordinateur chaque matin.
6-arriver à temps.
7-battre le record du monde.
8-recevoir une décoration.

Savoir donner la nature d’un déterminant

32- Recopie ce texte, souligne les noms et les déterminants. (* phrases 1 à 3 ; ** 1 à 4 ; *** toutes les phrases) puis classe les déterminants selon une règle que tu expliqueras.
En général, le soir, mon père revient fatigué de son travail. Mais cette semaine, son patron le laisse finir plus tôt, car il attend des clients importants dans les semaines à venir. Sa secrétaire leur a téléphoné ce matin pour les inviter. Leur réponse a été favorable. Le félin renifle, gronde sourdement, écarte ses griffes, étire ses pattes ; puis il se lève, dresse la tête, secoue sa crinière, ouvre une gueule immense et pousse un formidable rugissement.
33- Cherche dans un livre la manière dont les déterminants sont officiellement classés et recopie cette classification.
34- Quelle différence y a-t-il entre un article défini et un article indéfini ? Écris une phrase avec un article défini et une avec un article indéfini.
35- Quelle différence y a-t-il entre un adjectif démonstratif et un adjectif possessif ? Ecris une phrase avec un adjectif démonstratif et une avec un adjectif possessif.
36- Recopie ces phrases et indique la nature des déterminants. (* phrases 1 et 2 ; ** 1 à 3 ; *** toutes les phrases)
Akavak était couché dans l’igloo de son père, à côté de sa mère, sur le grand lit recouvert de peaux. Son souffle s’élevait lentement en buée vers le plafond. Cette soirée risquait d’être longue car des chasseurs étaient venus leur dire qu’un ours avait blessé son père. La reine n’a pas les outils d’une vie laborieuse. Contrairement à ses ouvrières, elle meurt sans avoir visité une fleur.

Connaître des expressions pour exprimer des sentiments

37- Classe les expressions suivantes selon les sentiments qu’elles indiquent :
je suis heureuse ; ça me fait de la peine ; c’est comme une grosse pierre qui pèse sur mon cœur ; je suis triste ; c’est un grand bonheur ; je suis trop malheureux ; je suis très content ; c’est génial
38- Cherche dans un dictionnaire d’autres expressions permettant de décrire un sentiment de ton choix : tristesse, joie, colère, peur...
39- Cherche dans les documents de la 1ère page les expressions donnant l’humeur de celui qui écrit.

Savoir écrire un journal personnel

40- Compare ces 2 phrases. Laquelle mettrais-tu dans un journal personnel ? Pourquoi ?
a- Mon oncle a acheté des terres, là-bas, dans une vallée verte.
b- Mon très cher oncle a acheté des terres, là-bas, dans une belle vallée toute verte, où tout pousse.
41- Compare ces 2 phrases. Laquelle mettrais-tu dans un journal personnel ? Pourquoi ?
a- Nous avons fait un virée maman et moi. C’était génial.
b- Maman et moi avons fait un virée.
42- Voici un extrait dans le désordre du Journal de Laurence. Remets le dans l’ordre et souligne les passages où elle exprime ses sentiments.
a- J’en avais ras-le-bol du train et des grandes gares pleines de monde.
b- J’ai vu le bateau ; c’est autre chose qu’une photo ! C’est surtout l’intérieur que je m’imaginais mal. Et voilà, j’ai du concret : je trouve Bilbo très chouette.
c- Enfin arrivés à Séville, depuis 2 jours.
d- Les travaux sont en cours. Pour l’instant, aucun de nous ne connaît bien le bricolage ni la peinture, mais ça viendra.
e- Moi, je suis contente de partir, je suis même pressée !
43- Transforme ce récit pour en faire un Journal personnel.
Je vous parlerai tout d’abord d’une certaine soirée de l’automne 1757. Ce devait être à la fin du mois d’octobre, et j’étais assis dans le petit salon.
Le soleil était couché. Il faisait déjà si sombre qu’on ne distinguait plus le bas de la rue qui aboutissait à la mer. Tout était silencieux, mais j’entendis des coups de marteau au loin, vers le bas de la rue. Intrigué, j’allai voir de quoi il s’agissait, car, en dehors de la pêche, il n’existait aucune aucun artisanat dans le village.
(J. Meade Falkner, Moonfleet, Gallimard)
44- Imagine le Journal intime du père d’Adeline en t’inspirant de ce qu’elle raconte dans le sien (* phrases 1 à 3 ; ** 1er paragraphe ; *** les 2
paragraphes) .
Dimanche 27 novembre
J’ai proposé à papa de faire des escalopes à la crème. Il a été bien étonnée que je sache cuisiner. J’ai donc préparé mon plat. Irène est arrivée à table avec son air mourant, emballée dans une grosse robe de chambre. Elle a mangé 3 bouchées et s’est écriée : « Mais Adeline, c’est délicieux ! On devrait te prendre en pension, tu nous ferais la cuisine. Tu ne trouves pas mon petit Jean ? »
Le « petit » Jean a ri d’un air gêné et n’a rien répondu. Moi, j’ai ouvert la bouche mais je n’ai rien trouvé à dire. Son esclave ! Elle veut faire de moi son esclave ! Alors là, elle se fait des illusions.

45- En t’aidant du journal de Sarah Templeton du 28 avril 1845, imagine celui de sa gand-mère du même jour.
46-Nous sommes vendredi soir. Tuffy rédige son journal dans lequel il avoue avoir « endommagé » un hamster de jour là. Imagine en quelques lignes ce qu’il pourrait écrire.
47- Imagine une autre bêtise de Tuffy et rédige le passage de son journal relatant celle-ci.
48- Imagine et rédige le Journal personnel d’un élève de la classe (pour la dernière journée d’école passée).
49- Prends un cahier de 48 pages et commence un Journal personnel.


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Droit à la santé des élèves : les textes et les actes
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Vivre les droits de l’enfant à l’école, ça s’apprend ensemble
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    « S’élever à la hauteur de leurs sentiments »
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Le rôle de la Défenseure des enfants
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Le texte de la Convention
  • N° 555 - Droits des enfants, droits des élèves

    Ressources
  • N° 554 - L’économie à l’école

    À deux pas de l’école, des entreprises
  • N° 554 - L’économie à l’école

    Ce qui reste quand on a joué
  • N° 554 - L’économie à l’école

    S’adapter sans trahir : le savoir et le service
  • N° 554 - L’économie à l’école

    La mondialisation économique enseignée au lycée