capturelibrairie.jpg

Et ça bouge pour les maternelles, la loi contre le séparatisme se discute, les inégalités dans le supérieur sont interrogées, et pendant ce temps…


Maternelle

Une note du CSP annonce un nouveau programme de maternelle
Epargnée jusque là, l’école maternelle va elle aussi être profondément modifiée par JM Blanquer. Arguant de la scolarisation obligatoire dès 3 ans, le Conseil supérieur des programmes (CSP) définit un recadrage important du programme de maternelle. La nouvelle école maternelle sera celle des fondamentaux, des évaluations nationales (de le PS à la GS), des listes de vocabulaire et surtout de la préparation de l’évaluation de CP. Car l’école maternelle sera axée sur la préparation à l’entrée en CP. Alors que les programmes existants donnent toute satisfaction, le ministre fait plus qu’amener un nouveau programme. Il construit une véritable rupture dans la culture professionnelle des enseignants de maternelle.”

Pascale Garnier : La fin du programme de 2015 en maternelle ?
Il fallait malheureusement s’y attendre : dans le sillage de la loi de 2019 sur l’instruction obligatoire à trois ans, et le projet de rendre obligatoire la fréquentation de l’école maternelle à la rentrée 2022, le programme de 2015 vit sans doute ses dernières heures. La Note d’analyse et de propositions sur le programme d’enseignement de l’école maternelle, publiée par le Conseil supérieur des programmes (CSP) le 8 décembre 2020 vient confirmer les récents documents, recommandations et circulaires de rentrée publiés depuis 2019. Au-delà des changements qui sont introduits dans la conception des domaines d’apprentissages et qui mériteraient une analyse spécifique, il faut insister ici sur quelques éléments de cette transformation institutionnelle, en renvoyant ailleurs pour une analyse approfondie de ces changements.”

Petites anecdotes laïques en maternelle Par Sebastien Rome sur son Blog : L’Ecole, les pieds sur terre…mais bientôt la tête sous l’eau
De nombreux témoignages d’enseignants font part de leur difficulté de parler de laïcité aux collégiens et aux lycéens. Qu’en est-il des enfants de maternelle ? On peut croire que la question laïque ne se pose pas à cet âge… mais c’est mal connaître l’étonnement enfantin et les valeurs parentales qu’il convoque. Petites anecdotes laïques.”


Séparatisme

Le projet de loi Séparatisme et l’Ecole
Le gouvernement a bien fait machine arrière sur l’interdiction de l’instruction en famille. Le Conseil des ministres du 9 décembre a adopté la nouvelle rédaction du projet de loi sur le séparatisme, appelé maintenant “loi confortant le respect des principes de la République”. La volonté des familles reste soumise à l’appréciation de l’administration. Et rien n’est prévu pour scolariser les 100 000 enfants de la grande pauvreté exclus de l’école. D’autres articles vont restreindre la liberté de manifester et de s’exprimer.”

Éducation, justice, droits civils… Ce qu’il faut retenir du projet de loi sur les séparatismes
Le projet de loi « confortant les principes de la République » présentée mercredi n’est pas « contre les religions » mais vise « l’idéologie pernicieuse portant le nom d’islamisme radical », a souligné Jean Castex à l’issue du Conseil des ministres.”

Castex confirme l’assouplissement de l’interdiction de l’école à la maison
Très critiquée, la mesure visant à rendre l’école obligatoire dès l’âge de trois ans sauf motifs de santé devrait finalement comporter de nombreuses exceptions.”

L’école renforce-t-elle les séparatismes? Par NICOLAS UBELMANN sur son Blog : Le blog de NICOLAS UBELMANN
“La question peut paraitre provocante, surtout dans le contexte actuel, mais c’est l’esprit du mauvais élève que d’en poser parfois au professeur. Et alors qu’une loi propose d’interdire l’école à la maison pour lutter contre les séparatismes et conforter les principes républicains, vérifions si ce contre-point audacieux a quelques arguments…” Nicolas UBELMANN, documentariste et co-réalisateur du film “MAUVAIS ELEVES” (de nombreux commentaires)

La laïcité n’est pas une idéologie au service d’un camp Par Nicolas Cadène, Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité
Alors qu’on fêtait ce 9 décembre la Journée nationale de la laïcité, en souvenir du vote de la loi de 1905, et qu’une autre loi « confortant les principes républicains » est en discussion à l’Assemblée Nationale, jamais le débat sur ces sujets n’a semblé aussi confus. C’est que beaucoup préfèrent mettre en avant leur vision subjective de la laïcité plutôt que de s’en tenir au cadre juridico-politique laïque français, défini par nos textes fondateurs. À ceux-là il faut toujours rappeler que la laïcité française n’est pas une idéologie au service d’un camp, mais un formidable outil au service du commun.”


Supérieur

Enseignement supérieur : Martin Hirsch veut faire entrer plus de boursiers dans toutes les formations
Un rapport préconise d’accorder un bonus à l’entrée aux grandes écoles pour les classes prépas accueillant jusqu’à 50 % d’élèves boursiers.” Par Soazig Le Nevé

Des pistes pour «compenser» les inégalités de diversité dans le supérieur Par Miren Garaicoechea
Un rapport proposant des solutions pour réduire les inégalités dans l’accès aux études supérieures a été remis à la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Ses propositions sont parfois jugées comme manquant d’ambition.”
Au pays de la méritocratie, les chiffres sont vertigineux. Quand les parents sont diplômés du supérieur, 7 enfants sur 10 auront eux-mêmes un diplôme post-bac. Ce chiffre tombe à 2 enfants sur 10 si les parents n’ont pas fréquenté eux-mêmes l’enseignement supérieur (selon l’Education nationale, 2020).”

Santé mentale : le nombre de psychologues et d’assistantes sociales va augmenter dans les Crous
Le Premier ministre a annoncé, lors d’une réunion avec les acteurs de l’enseignement supérieur vendredi 4 décembre, un investissement de 3,3 millions d’euros pour améliorer la santé mentale des étudiants.
Ce plan prévoit la création de 80 postes de psychologue, pour 1,8 million d’euros, et de 60 postes d’assistante sociale, pour 1,5 million d’euros. Ces emplois verront le jour dans les Crous pour les six prochains mois
.”


Et pendant ce temps

Certains réorganisent
Les recteurs à la tête de la Jeunesse et du sport
Deux décrets publiés au JO du 10 décembre réorganisent les services au sein du grand ministère éducation, jeunesse, sport. Un premier texte confie aux recteurs de région académique et aux DASEN l’exercice des compétences dans les matières relevant des ministres chargés de la jeunesse, des sports, de l’engagement civique et de la vie associative, sous réserve des attributions maintenues aux préfets de région et de département sur ces mêmes champs. Il supprime des attributions des directions régionales et départementales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, leurs missions relatives à la jeunesse et aux sports. Il crée les délégations régionales académiques à la jeunesse, à l’engagement et aux sports, placées sous l’autorité hiérarchique du recteur de région académique et les services départementaux à la jeunesse, à l’engagement et aux sports, sous l’autorité hiérarchique du DASEN.”

et d’autres témoignent
Carnets de profs“: en collège, la vocation malgré tout
Depuis des années, de nombreux profs le disent: ils sont “en première ligne”. En première ligne et parfois démunis, dans leur salle de classe, pour assurer leur mission. Pourtant, ils continuent.
Pour cette cinquième édition des “Carnets de profs”, trois enseignants font part à l’AFP de leur vocation tenace, malgré des conditions d’enseignement compliquées par l’épidémie de coronavirus ou des désaccords avec leur hiérarchie
.”

Bernard Desclaux


capturelibrairie.jpg

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

Suggestions thématiques:
N° 513 – Quelle éducation laïque à la morale ?
Dossier coordonné par Elisabeth Bussienne et Michel Tozzi
mai 2014
Que s’agit-il d’enseigner, pour ce qui ne peut se réduire à une discipline scolaire ? Dans quel objectif, entre pacification des relations et formation du jugement moral ? Qui pour le faire, dans quel cadre ? Bien des questions, et ce dossier ose dès maintenant des réponses, dans la conviction que nous touchons là à un rôle fondamental de l’école.

Hors-série numérique Travailler avec le dessin de presse
Dossier coordonné par Florence Castincaud
Juin 2018
Faire entrer le dessin de presse dans la classe : pourquoi ? Comment ? Parce que le trait de crayon est un outil alternatif pour faire entrer dans l’analyse et la réflexion, parce que le dessin génère des pratiques nouvelles, parce qu’il ne laisse personne indifférent, parce qu’il offre un vrai espace à la liberté de pensée. Mais lire et comprendre un dessin de presse, cela s’apprend ! Témoignages de professeurs, de dessinateurs, récits de pratiques et bien sûr florilège de dessins !
N° 530 – Former les futurs citoyens
Dossier coordonné par Laurent Fillion et Pascal Thomas
juin 2016
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?


N° 563 : Actualité de la métacognition
septembre-octobre 2020
Dossier coordonné par Marc Romainville t Jacques Crinon
À quelles conditions la connaissance de sa propre pensée peut-elle aider à mieux apprendre ? Quelle place pour les émotions, la confiance en soi, les stéréotypes ? Le point sur les nouvelles approches métacognitives.
N° 562 :Profs, exécutants ou concepteurs
Dossier coordonné par SABINE COSTE ET NICOLE PRIOU
n° 562 juin 2020
Comment les enseignants, individuellement et collectivement, interprètent-ils des textes officiels apparemment intrusifs de manière à stimuler leur créativité ? Comment s’approprient-ils des situations matérielles, organisationnelles, sociales fortement contraignantes ?
Construire ensemble l’école d’après
Sylvain Connac – Jean-Charles Léon – Jean-Michel Zakhartchouk
Edtions ESF – Prix 18,00 €
L’école « d’après », un vain slogan, un conte de fées pour ceux qui penseraient que, aux lendemains de la crise sanitaire, une autre école va naître, plus juste, plus en prises avec le monde ? Ce livre, coordonné par des pédagogues engagés, et fruit d’un travail collectif avec le réseau du CRAP-Cahiers pédagogiques, contient de nombreuses propositions pour passer du slogan à la mise en œuvre : comment utiliser à bon escient les outils du numérique, comment modifier programmes et pratiques pour penser le monde actuel (parcours santé, esprit critique…), comment intégrer le respect de l’environnement dans le quotidien de l’école, comment prendre mieux en compte les familles, comment au quotidien, lutter contre les inégalités.