,

Revue de presse du dimanche 10 octobre 2021

 

 

On parle beaucoup de la circulaire pour l’accueil des élèves trans mais aussi des stéréotypes et des abus sexuels cette semaine. L’enseignement agricole semble en crise. Encore et toujours, on débat des réformes et annonces du ministre. Le métier en crise alimente aussi l’actualité ainsi que le supérieur.

Genre et abus sexuels

L’Éducation nationale publie un texte pour accompagner les élèves transgenres à l’école, par Léa Guedj
“Le ministère de l’Éducation nationale a publié jeudi une circulaire destinée à mieux accompagner les élèves transgenres à l’école, afin de clarifier le rôle que doit tenir l’institution face aux « transitions de genre » souhaitées par un nombre croissant d’élèves.”

Éducation nationale : que change la circulaire sur l’accueil des élèves trans ? par Gabrielle Richard, Sociologue du genre, université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC)
“Lancée sans tambour ni trompette mais attendue avec impatience depuis plusieurs mois, la circulaire publiée dans le Bulletin officiel du 30 septembre présente aux personnels de l’Éducation nationale un certain nombre de lignes directrices pour penser leurs rôles et responsabilités dans l’accompagnement des élèves trans ou en exploration de leur identité de genre.”

Éducation : un rapport esquisse des pistes pour lutter dès l’enfance contre les stéréotypes de genre
“Un rapport parlementaire adopté ce mercredi par la délégation aux Droits des femmes de l’Assemblée nationale propose une série de recommandations pour lutter contre les stéréotypes de genre dès le plus jeune âge.”

Proposition de loi interdisant les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne
“Le texte vise à mieux lutter contre les thérapies de conversion. Une infraction spécifique est créée. L’expression « thérapie de conversion », née aux États-Unis dans les années 1950, renvoie à des pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne.” sur le site Vie publique.

Homophobie : l’Assemblée nationale vote pour interdire les « thérapies de conversion »
“Une proposition de loi de La République en marche pour interdire spécifiquement les « thérapies de conversion », destinées à modifier l’orientation sexuelle, a été adoptée à l’unanimité, mardi, par l’Assemblée nationale. Le texte a été transmis au Sénat.”

Violences sexuelles : CentraleSupélec sous le choc Par Aude Bariéty
“Tempête au sein de la prestigieuse école d’ingénieurs CentraleSupélec. Le parquet d’Évry a ouvert, ce jeudi, une enquête préliminaire pour «harcèlement sexuel», «agressions sexuelles» et «viols», confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Palaiseau. Cette action judiciaire fait suite à un signalement déposé mercredi par le directeur de l’établissement. En cause, les conclusions – révélées par Le Monde – d’une enquête interne menée en juin-juillet auprès des étudiants du campus de Paris-Saclay.”

Abus sexuels dans l’Église, le terrible passé de l’enseignement catholique
“Selon la commission Sauvé, 30 % des agressions sexuelles commises au sein de l’Église l’ont été dans l’enseignement catholique. Avec une période extrêmement sombre des années 1940 à 1960, avant la décrue du nombre de prêtres enseignants.” par Denis Peiron

Najat Vallaud-Belkacem : « Dans l’Éducation nationale, les réponses aux abus sexuels n’ont pas toujours été à la hauteur »
Entretien. Recueilli par Denis Peiron
“Très mobilisée contre la pédocriminalité lorsqu’elle était ministre de l’éducation nationale, de 2014 à 2017, Najat Vallaud-Belkacem réagit à l’un des enseignements du rapport Sauvé. L’enquête menée sur un échantillon de 28 000 Français montre qu’un adulte sur 300 dit avoir subi, enfant ou ado, des violences sexuelles au sein de l’école publique.”

L’enseignement agricole

L’enseignement agricole contre la réforme du bac pro
« Nous continuons de penser que le calendrier de cette réforme n’est pas tenable : une consultation bâclée (amorcée pendant l’été), désorganisée, une absence de documents majeurs (grilles horaires par exemple) et dans laquelle il manque trop de mentions des savoirs à enseigner. « 

Haut-Rhin : un député milite pour cinq raisons pour lesquelles l’enseignement agricole mérite d’être mieux connu et reconnu
“Convaincue de la pertinence du modèle de l’enseignement agricole, une mission d’information sénatoriale réclame la consolidation des moyens du secteur, piloté par le ministère de l’Agriculture, et de renforcer son attractivité.”

Le Sénat demande le gel des suppressions d’emplois dans l’enseignement agricole
“ »Si on passe à l’Éducation nationale ce sera le pot de terre contre le pot de fer ». Nathalie Delattre (RDSE) et Jean-Marc Boyer ont présenté le 5 octobre un rapport sur l’enseignement agricole en forme de plaidoyer. Les rapporteurs demandent un « nouveau projet stratégique » pour l’enseignement agricole et le gel des suppressions de postes dès 2022. Faisant l’impasse sur le développement du privé hors contrat et sur la concurrence du privé sous contrat, les rapporteurs ont rendu l’Éducation nationale responsable de la crise de l’enseignement agricole. Notamment la réforme du lycée qui ne serait qu’une « opportunité pour Bercy d’économiser des emplois ».”

Agriculture. Le Sénat émet quarante-cinq propositions pour aider l’enseignement agricole en crise
“L’enseignement agricole connaît une crise. Pour aider à la surmonter, le Sénat a rendu mardi 5 octobre 2021 les conclusions d’une mission d’information et émis 45 propositions.”

Réformes et conséquences

Le ministre de l’éducation nationale ne cesse d’avoir des idées et de vouloir les appliquer coûte que coûte. La dernière en date : rapprocher les écoles et l’entreprise (idée qui est loin d’être nouvelle). Effet de l’approche de l’échéance électorale ?
Le ministre de l’Éducation pour un rapprochement entre l’école et l’entreprise
“A la veille de la première université école-entreprise qui se tient à Poitiers jeudi et vendredi, le ministre de l’Éducation a estimé mercredi qu’il faut « sortir des clichés » entre ces « deux mondes » et permettre une « série d’expériences aux élèves dès la classe de quatrième ».”
Comment Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation, drague les entreprises
« Jumelages », guichet unique, sensibilisation dès la 4e, objectif de 800 000 alternants… Le ministre fait une série de propositions pour rapprocher l’Éducation nationale du monde de l’entreprise.”
Avant la présidentielle, Blanquer veut miser sur l’enseignement professionnel
“À l’occasion de la première université « École-Entreprise » à Poitiers ces 7 et 8 octobre, le ministre de l’Éducation nationale a fait plusieurs annonces, dont la création d’un guichet unique pour les entreprises dans chaque rectorat.”

Réforme du lycée : où est passée la classe ?
Dans sa chronique, Denis Peiron, spécialiste de l’éducation et de l’enseignement supérieur à La Croix, revient sur les effets sur la classe de la récente réforme du lycée.
“Fatalement, en estompant les frontières de la classe, la réforme change aussi le visage des conseils de classe. Leur tenue « à l’ancienne » supposerait de rassembler, en plus des professeurs du tronc commun, ceux des enseignements de spécialité (jusqu’à une dizaine par lycée), qui n’ont souvent que quelques élèves de la classe donnée.
Autant dire que devraient perdurer les habitudes prises depuis le début de la pandémie. Avec au mieux des réunions en visio. Et hélas dans beaucoup de cas, un défilé de profs dans l’environnement numérique de travail pour remplir les bulletins, sans avoir l’occasion d’échanger avec les collègues sur le profil, le potentiel, les besoins de chaque élève.”

Évaluer au lycée : résistance passive ?
“D’un lycée à l’autre, des demi-journées banalisées invitent actuellement les enseignant.es à se réunir pour élaborer le projet d’évaluation de l’établissement. Les équipes pédagogiques sont censées produire un document qui déploiera localement le récent guide ministériel, harmonisera les pratiques dans le cadre du renforcement du contrôle continu au bac et sera ultérieurement présenté en conseil d’administration. D’un lycée à l’autre, pour contrer une culture du bachotage, pour préserver la liberté pédagogique, l’adaptabilité aux élèves, le sens des apprentissages, il semble que beaucoup d’enseignant.es aient choisi la voie de la résistance passive : le document élaboré fixe un cadre si vague qu’il vide délibérément le texte de toute substance pour mieux dénoncer la mascarade à laquelle les professeur.es sont convié.es. En voici un exemple par des professeur.es de français de l’académie d’Orléans-Tours…”

Castex annonce l’extension des « territoires numériques éducatifs » à dix nouveaux départements, dont les Bouches-du-Rhône
“Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé vendredi l’extension des « territoires numériques éducatifs » à dix nouveaux départements, soit 1,3 million d’élèves, comprenant l’équipement en matériel, la formation des enseignants et l’intégration des parents d’élèves dans le dispositif. Les Bouches-du-Rhône, le Cher, la Corse-du-Sud, le Doubs, le Finistère, la Guadeloupe, l’Hérault, l’Isère, la Vienne et les Vosges ont été retenus, après une première expérimentation dans l’Aisne et le Val-d’Oise lancée à la rentrée 2020.”

Tribune — Pourquoi numériser l’école ?
“« Pourquoi river les enfants à des machines dès leur plus jeune âge ? » écrit l’auteur de cette tribune. Il ne s’agit pas d’être technophobe mais de faire preuve de « techno-discernement » face au tout numérique à l’école et à ses néfastes effets sanitaires et écologiques.
Philippe Bihouix est ingénieur et auteur d’essais sur les questions environnementales. En 2016, il publiait avec Karine Mauvilly Le désastre de l’école numérique — Plaidoyer pour une école sans écrans, aux éditions du Seuil, qui reparaît aujourd’hui en poche.”

Loi Rilhac : Quand le ministère confirme son inutilité…
“Alors que la proposition de loi Rilhac est officiellement justifiée par la nécessité d’avoir un pilote pour animer l’école, alors qu’Emmanuel Macron affirme la nécessité pour les directeurs de choisir des enseignants qui croient dans le projet de l’école, la DEPP publie une note démontrant que le collectif existe dans les écoles et qu’il fonctionne à la satisfaction des professeurs des écoles et des directeurs d’école. Par contre, la même Note montre une nette insatisfaction des professeurs des écoles par rapport à leurs conditions d’exercice du métier. Les enseignants français sont ceux qui se plaignent le plus en Europe du manque de personnel et de moyens, problèmes toujours superbement ignorés par la loi Rilhac…”

Le métier

Le métier d’enseignant est en crise : réforme discutable de la formation initiale, perte de confiance et de repères, dévalorisation, etc. De moins en moins d’étudiants s’inscrivent aux concours et les démissions augmentent.

« Il est fondamental de proposer aux enseignants une formation de qualité aux pratiques pédagogiques qui fonctionnent » Tribune de Radouan Raoui, enseignant de mathématiques
“Le développement des pratiques professionnelles efficaces et reconnues comme tel est encore à construire en France, estime, dans une tribune au « Monde », l’enseignant Radouan Raoui. Pourtant, les exemples de réussites pédagogiques à l’étranger existent.”

Master MEEF deuxième année : « c’est assez compliqué » Publié par Dorothée Blancheton
“Comment se déroule cette rentrée pour les étudiants en master 2 MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) ?”

Un rapport qui éclaire les démissions au sein de l’Éducation nationale
“Intitulé « De l’entrée à la sortie de l’Éducation nationale », le rapport de la Depp, publié en novembre 2020, confirme que le pourcentage de démissions enseignantes est en augmentation constante depuis 2013.”

Détresse au lycée à Blagnac : des personnels de Saint-Exupéry exercent leur droit de retrait jusqu’à nouvel ordre
“Soixante-dix enseignants et personnels du lycée Saint-Exupéry de Blagnac (Haute-Garonne) exercent leur droit de retrait depuis le lundi 4 octobre. Tous dénoncent le comportement et l’attitude de leur chef d’établissement à l’origine, selon eux, d’une « ambiance à la France Télécom ».”

Supérieur

Débat : Revoir les règles de Parcoursup pour améliorer l’orientation des lycéens, par Alban Mizzi
“En ces temps de rentrée universitaire, les bacheliers qui franchissent pour la première fois la porte d’un cours en amphi ou de travaux dirigés ont un point commun : pour s’inscrire en licence, tous sont passés par la procédure Parcoursup, qui recueille au printemps les vœux d’orientation des lycéens et distribue les places disponibles dans les différentes filières de l’enseignement supérieur.”

Des plateformes en ligne pour vous accompagner dans vos études, par Amélie Petitdemange
“Lumni, plateforme de l’audiovisuel public, s’ouvre désormais aux étudiants. D’autres plateformes proposent des ressources en ligne à destination des étudiants pour les accompagner. Focus sur trois d’entre elles.”

Orientation des étudiants : « Les inégalités financières réfrènent les aspirations et privent les territoires de nombreux jeunes talents »
Tribune de Cyprien Canivenc, président de la fédération Des territoires aux grandes écoles et Emma Rouvet, vice-présidente Des territoires aux grandes écoles
“Cyprien Canivenc et Emma Rouvet, de la fédération Des territoires aux grandes écoles, appellent à lutter contre les freins financiers, obstacles à l’ambition des lycéens ruraux.”

Formation des enseignants à la pédagogie : une organisation en réseaux pour partager les nouvelles pratiques, par Oriane Raffin
“Écoles et universités sont de plus en plus nombreuses à offrir des formations à leurs chargés d’enseignement. Zoom sur cette tendance récente, qui se structure.”

Le numérique au service de l’innovation pédagogique et de l’égalité des chances
Discours de M. Jean Castex, Premier ministre : Le numérique au service de l’innovation pédagogique et de l’égalité des chances.
“Je commence par dire à l’attention de toutes celles et ceux qui m’ont suivi depuis mon arrivée : quelle matinée enthousiasmante ! Vous le savez Mesdames et Messieurs, je suis ce matin dans ce beau département de la Vienne dont je salue d’abord les élus, les parlementaires, le président du Conseil départemental, le représentant la région, et évidemment, les maires, madame le maire de Poitiers et tous les autres élus ici présents, Madame la présidente de l’Université qui nous accueillait ici dans vos beaux locaux ce matin.”

Ils ont fait leur rentrée dans un campus connecté
“La formule leur permet de mettre un pied dans le supérieur et d’étudier une discipline non enseignée près de chez eux. Julien a choisi l’informatique, à Cholet (Maine-et-Loire), Chloé l’économie à Cherbourg (Manche).”

Crise sanitaire : comment les grandes écoles sont passées en mode hybride, par Clémentine Rigot
“Avec les contraintes causées par la crise sanitaire, les grandes écoles ont dû apprendre à jongler entre présentiel et distanciel, pour garantir la continuité de l’enseignement. D’abord pensés dans l’urgence, ces nouveaux modes d’enseignements hybrides pourraient bien se pérenniser.”

La stratégie d’influence de la Chine dans l’enseignement supérieur français
“Un rapport sénatorial alerte sur l’activisme de la Chine, qui cherche à remodeler son image, « neutraliser ses ennemis » dans les établissements français et à capter ses données scientifiques.” Par Soazig Le Nevé

Face à « une stratégie agressive de la Chine », le Sénat veut protéger l’enseignement supérieur français
“La mission d’information sur « les influences étrangères extra-européennes à l’université » présidée par le sénateur LR Étienne Blanc rendait ses conclusions ce mardi au Sénat. André Gattolin, rapporteur RDPI (LREM) de la mission a insisté sur la « zone grise » des dispositifs actuels qui oublient souvent les ingérences dans les sciences humaines et sociales, qui viennent notamment d’une politique d’influence chinoise de plus en plus « agressive. »”

Ressources

L’actualité vue par Questions de classe(s)

Le dessin de Fabien Crégut

Démocratisation scolaire. Quelles mesures faut-il mettre en œuvre pour une école pour tous ? Pierre Chaillan
“L’élection présidentielle peut être l’occasion d’un débat sur l’enseignement visant à l’acquisition des connaissances par tous.”
L’exigence des savoirs et des pédagogies de transformation sociale par Laurence De Cock
“Il existe une petite musique propre à l’école en France qui tend à dissocier, dans la mission des enseignants, l’exigence sur les savoirs et les pratiques pédagogiques. On peut faire remonter ce malentendu à la massification des années 1960 dans le cycle secondaire lors de laquelle des enseignants certifiés ou agrégés se trouvent confrontés à la nécessité de composer avec des élèves nouveaux venus, et principalement issus de classes populaires alors qu’ils étaient, jusque-là, restés confortablement dans un entre-soi bourgeois puisque seules quelques « exceptions consolantes », selon l’expression de Ferdinand Buisson, parvenaient à aller au-delà de la scolarité primaire.” abonnés

Chercheurs et enseignants : Que sait-on de la vulgarisation ?
“A quoi sert la recherche en éducation si finalement elle n’atteint les enseignants que vulgarisée avec tous les risques de mutation que cela implique ? Sous la direction de Sylvie Plane et Fanny Rinck, la revue Repères consacre son dernier numéro (n°63) à la façon dont les enseignants s’emparent des recherches à travers des médiateurs. La revue prend principalement des exemples dans le premier degré et épluche pour cela les forums et sites d’enseignants bien connus des professeurs des écoles. Ils n’y reconnaissent pas toujours leurs enfants. Mais le principal enseignement de la revue est donné par Roland Goigoux : puisque les enseignants ne connaissent la recherche que via la vulgarisation, aux chercheurs de vulgariser leurs travaux. Ce que le père de Narramus excelle à faire…”

Géraldine Duboz (sur une récolte de Bernard Desclaux)