Laïcité – Bac – Parcoursup – Divers – Ailleurs

Cette semaine c’est l’annonce par le ministre d’un plan de formation sur la laïcité qui fait la Une. On parle aussi beaucoup du bac et encore de Parcoursup. Quelques infos diverses avant d’aller faire un tour au-delà de nos frontières.

LAICITE

Encore une annonce tonitruante qui fait suite à la loi contre le séparatisme et l’assassinat de Samuel Paty. Apparemment les enseignants n’ont pas la même conception que le gouvernement de la laïcité, alors il est urgent de les former. Par contre, leur donner les moyens de faire correctement leur travail… C’est le rapport Obin et sa conception très particulière du sujet qui sert de base à ce plan.

On commence par la source (site du ministère) : Laïcité et Valeurs de la République : le ministre retient les préconisations de Jean-Pierre Obin pour lancer dès la rentrée 2021 son plan de formation des personnels. “Au lendemain de l’assassinat de Samuel PATY, Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a souhaité confier à Jean-Pierre OBIN, Inspecteur général honoraire, la rédaction d’un rapport consacré à la formation des personnels de l’Éducation nationale à la laïcité et aux valeurs de la République, dans l’objectif que ce rapport aboutisse à des propositions très opérationnelles.”

Les détails dans Le Monde : l’éducation nationale annonce un plan de formation sur quatre ans pour les personnels. “Jean-Michel Blanquer a repris les grandes lignes d’un rapport sur la formation des enseignants à la laïcité, dont il avait confié l’écriture à l’ancien inspecteur général Jean-Pierre Obin. Celui-ci relevait notamment une « confusion intellectuelle » sur ce sujet.”
Sur FranceInfoTV : Laïcité : en quoi va consister la formation des enseignants annoncée par Jean-Michel Blanquer ? “Ce plan reprend les principales propositions d’un rapport sur le sujet commandé en février par le ministre de l’Education. Il doit notamment permettre au personnel de savoir “appréhender les phénomènes de contestation des savoirs et d’atteinte à la laïcité et aux valeurs de la République”.”

On poursuit avec l’analyse critique du Café pédagogiqueLaïcité : Le rapport Obin et la politique Blanquer
Remis en mai au ministre mais publié le 14 juin, le rapport Obin sur “la formation des personnels de l’Education nationale à la laïcité” propose un vaste plan de formation qui entend imposer à tous les personnels de l’Education nationale la version très spéciale de la laïcité portée par son auteur. Selon un scénario très classique, le rapport commandé par le ministre se transforme immédiatement en décisions.  Tout cela se fait dans le climat pré électoral marqué par la loi séparatisme. L’Education nationale est mobilisée pour accompagner cette campagne. Ce qui marque dans le rapport et peut-être demain dans les formations c’est la tentative de rompre avec la conception de la laïcité qui fait sens aux yeux des enseignants et dans l’Etat en général. Cette tentative a t-elle un avenir passé 2022 ?”

Autre analyse, celle de Philippe Watrelot : Laïcité, panique morale et instrumentalisation.  “Je ne suis pas un « spécialiste » de la laïcité…
Je suis juste un prof de SES qui enseigne et vit en banlieue depuis toujours. Je travaille dans la ville où je suis né et où j’ai fait mes études. J’habite dans la commune juste à côté, dans un immeuble où se côtoient des personnes de toutes origines. Je croise des femmes avec le voile, certaines élèves le retirent juste à l’entrée du lycée. Nous sommes confrontés quelquefois à des problèmes avec certains élèves mais il y a eu peu d’incidents en 2015 ni au moment de l’assassinat de Samuel Paty. Je ne veux donc pas faire des généralités et encore moins de grands discours.” 

 Enfin l’analyse de la Vigie de la laïcité. ​“Lundi 14 juin 2021, Jean-Pierre Obin, inspecteur général honoraire a remis au ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, un rapport sur « La formation des personnels de l’Éducation nationale à la laïcité et aux valeurs de la République ».
​La Vigie de la laïcité a pris connaissance de ce rapport et en tire les commentaires suivants : …”

BAC

C’est le marronnier du moment avec l’écrit de philo et la numérisation des copies, ainsi que le Grand Oral.

Le dessin de Jules Thommen

Tout d’abord le grand oral que Blanquer défend coût que coûte mais dont les enseignants regrette qu’aucun temps d’apprentissage ne soit prévu dans les moyens donnés aux établissements. Baccalauréat 2021 : un grand oral pour tenter de changer la place d’un enseignement marginalisé en France. “Le grand oral sera la nouveauté du baccalauréat 2021. Une remise en lumière d’un apprentissage dont la place reste fragile dans les programmes scolaires.”
Bac et Grand oral. Jean-Michel Blanquer rejette les critiques sur son côté inégalitaire
“Le ministre de l’Éducation a estimé lundi que le Grand oral, grande première cette année, allait permettre de valoriser les élèves. Pour Jean-Michel Blanquer, l’école doit compenser les différences qui peuvent exister entre élèves en fonction de leur origine sociale.”

Autre polémique du bac 2021 : la correction numérique des copies que rejettent les enseignants de philosophie. Bac : quand les profs de philo refusent en bloc la correction numérique
“Ce jeudi avait lieu l’épreuve de philosophie du bac 2021. Outre les polémiques autour du contrôle continu, c’est désormais la correction de l’épreuve qui fait débat. Temps de correction réduit, procédure en ligne, surveillance… on vous explique la colère des correcteurs.” Notons que la correction numérique ne concerne pas les autres examens

Et pour terminer une petite analyse de Claude Lelièvre? Le baccalauréat est-il un héritage napoléonien ?
“Théologie, droit, médecine, sciences mathématiques et physiques, lettres : dans ces cinq domaines qui structurent l’université au début du XIXe siècle, les grades « conférés par les Facultés à la suite d’examens et d’actes publics […] seront au nombre de trois : le baccalauréat, la licence et le doctorat », indique le décret du 17 mars 1808 signé par Napoléon.
Ce texte pose les bases du baccalauréat moderne. Cependant, cet examen n’est pas une création ex nihilo et son intitulé existait déjà sous l’Ancien Régime. Dans quelle mesure la date de 1808 marque-t-elle un tournant dans l’histoire de l’éducation ? Quelles traces la période napoléonienne a-t-elle laissées dans l’enseignement secondaire tel que nous le connaissons ?”

Bac Pro 2021 : le sujet d’histoire géographie, enseignement moral et civique
Mercredi 16 juin : deuxième épreuve pour les élèves du Bac Pro, après le français ce matin, l’histoire géo cette après-midi.

Le dessin de Fabien Crégut

PARCOURSUP

Parcoursup encore et toujours.

Parcoursup : pourquoi d’excellents élèves ne trouvent pas de formation
“DÉCEPTION – De nombreux candidats affichant des notes pourtant très hautes sont confrontés à la réforme du baccalauréat et aux algorithmes de sélection de Parcoursup, que les
Parcoursup, machine à angoisses. Cruel algorithme Par Célia Cuordifede
“Depuis 2018, la plate-forme a institué le concept de sélection à l’entrée des formations pour les bacheliers. Mais les outils de cadrage apparaissent toujours très opaques et créateurs de profondes inégalités.”

L’épreuve Parcoursup a-t-elle supplanté le bac ?“Les procédures d’affectation dans le supérieur semblent avoir pris plus d’importance que le baccalauréat : quel est le sens de cette orientation ?” L’émission de Louise Tourret à écouter. 32 ‘
L’épreuve Parcoursup.
“J’étais hier soir l’invité de l’émission “Être et savoir” de Louise Tourret sur France Culture. Et nous avons parlé de Parcoursup. De “l’épreuve Parcoursup” comme le rappelait opportunément le titre de l’émission. Et de pourquoi ce système (me) semblait inefficace socialement, anxiogène individuellement et dangereux politiquement.”

Comment Parcoursup organise sans le vouloir la fuite des cerveaux étudiants
“Entre attente interminable, stress dilué sur tout l’été et réponses aléatoires, le système d’affectation dans l’enseignement supérieur fait s’arracher les cheveux aux lycéens. À bout de forces, certains d’entre eux préfèrent se tourner vers l’étranger, histoire de voir si l’herbe n’y est pas plus verte…”

Le nouveau marché de l’orientation scolaire. “L’orientation scolaire est un enjeu majeur pour les élèves du secondaire. Au sein de l’éducation nationale, la mission des conseillers d’orientation et des enseignants est pourtant menacée par la raréfaction des moyens et l’accroissement du nombre d’élèves. Une dégradation de service qui pousse les familles à se tourner un peu plus vers le marché privé de l’orientation scolaire.”
Orientation : l’heure de gloire du mentorat
“La pratique du mentorat se développe en France avec l’appui du gouvernement. Le modèle, fondé sur une vision sur-mesure de l’orientation, reste limité dans son impact global.” Par Tiphaine Thuillier

Le dessin de Jules Thommen

DIVERS

Grenelle : Le ministère veut changer le statut des enseignants
“”Esprit d’équipe” : c’est le thème d’un groupe de travail réunissant syndicats et ministère suite au Grenelle de l’éducation. Sous prétexte de développer “l’esprit d’équipe” dans les écoles et les établissements, l’Education nationale souhaite modifier le statut des enseignants du 2de degré pour y inclure des missions d’encadrement. Une façon de hiérarchiser e caporaliser le corps enseignant ?”
Les enseignants français sont mal payés : une réalité chiffrée et incontestable ! Par Paul DEVIN
“Alors qu’une publication de l’INSEE vient à nouveau affirmer la faible rémunération des enseignantes et enseignants, d’aucuns cherchent à mettre en doute cette réalité avec des arguments qui se révèlent être des poncifs résistants mais faux…”

« La grande pauvreté n’est pas considérée comme une problématique centrale des politiques éducatives »
Dans l’ouvrage qu’il a dirigé, « Grande pauvreté, inégalités sociales et école. Sortir de la fatalité », Choukri Ben Ayed questionne l’action de l’école en matière de lutte contre les inégalités en croisant études scientifiques et expériences de terrain. Propos recueillis par Séverin Graveleau

Sylvain Connac : Coopération et évaluation
“”Quand on touche à l’évaluation, on touche à beaucoup de facteurs liés à l’enseignement”. C’est pourtant le projet qu’ont mené Sylvain Connac et Pierre Cieutat (Lirdef – Pidapi) dans une trentaine de classes de l’enseignement catholique de la région toulousaine. Dans un ouvrage (Coopération et évaluation. Pour ne décourager aucun élève, Chronique sociale), ils montrent comment le changement s’opère dans la classe en s’appuyant sur une nouvelle évaluation : la boucle évaluative. Sylvain Connac revient sur cette recherche.”

Contre le harcèlement scolaire, il faut un sursaut des candidats aux régionales et départementales
“Le sujet du harcèlement à l’école reste un grand oublié de la campagne électorale. Pourtant, les régions ont la charge des lycées et les départements des collèges.” par Hugo Martinez Étudiant, ancienne victime de harcèlement scolaire, président de l’association HUGO !

L’éducation aux médias et à l’information, plus nécessaire que jamais
“Après l’assassinat de Samuel Paty, la demande des enseignants a explosé. Récit d’une intervention dans un collège de la dessinatrice KAM, pour l’association Cartooning for Peace.” Par Soazig Le Nevé

AILLEURS

Un petit tour hors de France.

En cas d’échec, le conseil de classe est roi
“enseignement Covid oblige, plusieurs changements sont à signaler au niveau des corrections et des délibérations.” C’est en Belgique

L’OCDE plaide pour développer l’éducation tout au long de la vie
“Dans un nouveau rapport publié le 15 juin, “Perspectives sur les compétences 2021”, l’OCDE attire l’attention sur l’impact de la crise du Covid. Pour l’OCDE l’éducation tout au long de la vie devra davantage encore améliorer les compétences de ceux qui ont quitté tôt le système scolaire. Une recommandation qui concerne particulièrement la France où le pourcentage des adultes en formation et leur gain en compétences sont inférieurs à la moyenne OCDE.”

Un système éducatif sur la voie de la numérisation
“La crise sanitaire bouleverse les activités de nombreux secteurs dont l’éducation et la formation. Alors que des solutions d’urgence sont mises en place pour permettre aux élèves et étudiants de terminer leur année à distance, une véritable transformation digitale est enclenchée.”
“Sur cette voie, le Vietnam a su s’adapter à temps et de manière efficace. C’est ce que décrit par exemple un rapport de 2020 du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ce document, analysant la réponse des secteurs éducatifs à la crise sanitaire, relève qu’en 2020, 79,7% des élèves vietnamiens avaient expérimenté la scolarisation en distanciel, ce qui place le Vietnam au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE (67,5%).”

 

Géraldine Duboz

Sur la librairie des Cahiers pédagogiques

N°570 – Apprendre dehors

Coordonné par Aurélie Zwang et Jean-Michel Zakhartchouk – Juin 2021

Après les confinements successifs, l’intérêt pour les pratiques d’éducation en plein air est grandissant. Inscrites dans l’histoire de la pédagogie, elles sont non seulement mises en œuvre à l’école, de façon régulière ou lors de sorties de terrain plus ponctuelles, mais aussi dans le périscolaire. Il s’agit dans ce dossier d’interroger ce qui s’apprend de spécifique dehors.

 

 

N°569 – Enseigner la créativité ? 

Dossier coordonné par Caroline Elissagaray et Angélique Libbrecht

mai 2021

L’injonction à la créativité est répandue dans le monde du travail, mais à l’école, elle semble souvent réservée aux petites classes ou aux filières artistiques. Dans ce dossier, nous envisageons cette notion comme compétence à développer et comme levier pour les apprentissages à tous les âges et dans toutes les disciplines