Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 29 avril 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 29 avril 2020

11 mai - Réactions - et dans le Supérieur ? - Ailleurs

L’actualité c’est d’abord des annonces hier et aujourd’hui concernant le 11 mai, qui n’en finissent plus de susciter des réactions. C’est aussi de nouvelles inquiétudes. Dans le supérieur on continue à gérer la distanciation tandis que chez nos voisins on découvre de nouvelles modalités de fonctionnement.


11 mai

Les annonces gouvernementales sont abondamment commentées et détaillées dans la presse :
Les Echos : « Déconfinement scolaire : priorité au primaire, pas de reprise dans les lycées
“Les élèves du primaire (maternelles et élémentaires) reprendront le chemin de l’école sur la base du volontariat à partir du 11 mai, de manière « très progressive » et « partout sur le territoire ». Pour les collégiens, cela se fera à partir du 18 mai et seulement dans les départements où le virus circule peu. Pour les lycéens, le gouvernement décidera fin mai s’il y aura ou non une reprise physique des cours, qui commencerait alors début juin par les lycées professionnels.”
 »
20 Minutes : Déconfinement : « Ecoles, collèges, lycées… Pourquoi le gouvernement a-t-il décidé de les ouvrir à des dates si différentes ?
EDUCATION Edouard Philippe a annoncé mardi un redémarrage des établissements scolaires plus étalé que prévu
Alors que le 21 avril, Jean-Michel Blanquer évoquait l’hypothèse d’un retour en classe étalé sur trois semaines selon les niveaux scolaires, Edouard Philippe a annoncé un come-back encore plus progressif et très dépendant de la situation sanitaire locale.
Des décisions motivées par des motifs économiques, par un certain pragmatisme, par la volonté de ne pas braquer les enseignants et les parents d’élèves…
 »
« Sur FranceCulture Quelle rentrée scolaire pour le 11 mai ?
“Ces incertitudes font d’autant plus douter les parents d’élèves que le retour à l’école se fera sur la base du volontariat. Les directeurs d’établissements scolaires et professeurs attendent eux aussi les consignes nationales qui devraient être annoncées cette semaine. A quoi pourrait ressembler cette rentrée du 11 mai ? Notre invitée est Anabel Roy, enseignante, directrice d’école à Saint-Martin de Jussac, dans la Haute-Vienne, et secrétaire départementale du syndicat des enseignants de l’UNSA.”
 »
Dans le Café pédagogique on questionne les motifs : « E. Philippe : La reprise de l’Ecole c’est pour les petits
“Comment savoir si votre enfant retournera à l’Ecole ou pas ? C’est simple : dès qu’il est assez grand pour se passer de vous, dès la 4ème en fait, il n’y va pas. Ce schéma, cousu de fil blanc, a été présenté le 28 avril par E. Philippe à l’Assemblée nationale et précisé un peu plus tard par JM Blanquer devant TF1. Tous deux ne sont pas fiers : "Je veux laisser le maximum de souplesse au terrain", dit E. Philippe. Le gouvernement renvoie les questions difficiles, et les responsabilités du déconfinement qui les accompagnent, aux familles et aux autorités locales. Nul ne sait si les collégiens de 4ème et 3ème rentreront. Quant aux lycéens c’est encore moins sur. Les enseignants du premier degré seront les premiers à rentrer. Tout cela interroge sur la finalité de la décision gouvernementale.”
 »
« Cantines scolaires : Blanquer prévient que les élèves "devront parfois apporter leur propre repas"
Interrogé ce mercredi sur BFMTV et RMC, le ministre de l’Education nationale a assuré que les élèves qui reprendront l’école après le 11 mai auront accès au service de cantine. Toutefois, les modalités de ces repas seront à adapter "école par école".
 »


Réactions

Sur Public Sénat « Pour la reprise de l’école le 11 mai, « le facteur économique a prévalu sur l’urgence sanitaire »
“Alors qu’Emmanuel Macron a décidé de la reprise des cours à partir du 11 mai, le Conseil scientifique préconise une reprise en septembre. Selon le sénateur LR Max Brisson, « les propos contradictoires du gouvernement génèrent de l’angoisse chez les parents et les enseignants, et donc menacent la réussite du retour à l’école ». Pour les collectivités, la mise en pratique sera ardue.”
 »

Le Progrès a interrogé des parents « Déconfinement à l’école : "On ne comprend plus rien"
A l’issue des annonces mardi du Premier ministre sur le déconfinement à l’école, syndicats enseignants et parents d’élèves demandent "expressément" des précisions du ministre de l’Éducation.
Ils réclament un "protocole sanitaire précis" et non plus seulement des dates.
 »
Le Café pédagogique, des professeurs des écoles : « 11 mai : Des instits en colère...
Après la présentation du plan de déconfinement par le Premier ministre et les mesures en lien avec l’école, les réactions des professeurs des écoles ne se sont pas fait attendre. Beaucoup fustigent le gouvernement qui souhaite coûte que coûte rouvrir les écoles primaires à partir du 11 mai. Une décision qu’il justifie toujours par une volonté d’équité sociale, ce dont doutent la majorité des enseignants qui ont répondu à nos questions.
 »
Sud-Ouest : les deux ! et ils semblent unanimes
« "Impossible", "flou", "absurde"… Le déconfinement dans les écoles inquiète enseignants et parents
“"À ce stade, il nous faut un protocole sanitaire précis pour pouvoir s’organiser concrètement" et "pas des dates" : à l’issue des annonces mardi du Premier ministre sur le déconfinement à l’école, syndicats enseignants et parents d’élèves demandent "expressément" des précisions du ministre de l’Éducation.”
 »
Même constat dans Le Monde
« Coronavirus – Un retour à l’école “anxiogène et flou” : les enseignants et parents d’élèves réagissent en Picardie
“Le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, n’en a jamais fait mystère. En temps de confinement, les lycéens de la voie professionnelle sont considérés comme les plus « à risque » face au décrochage. Alors, lorsqu’il s’agira de décider, fin mai, si oui ou non les lycéens retourneront en classe, ces élèves seront prioritaires a confirmé Edouard Philippe, le 28 avril, lors de son discours à l’Assemblée nationale.”
 »
Ou Le Point : “Déconfinement à l’école : enseignants et parents réclament des précisions sur le protocole sanitaire
“"A ce stade, il nous faut un protocole sanitaire précis pour pouvoir s’organiser concrètement" et "pas des dates" : à l’issue des annonces mardi du Premier ministre sur le déconfinement à l’école, syndicats enseignants et parents d’élèves demandent "expressément" des précisions du ministre de l’Éducation.”

Le Huffington Post publie un sondage
« Déconfinement : la reprise de l’école aurait dû attendre septembre pour 76% des Français [SONDAGE EXCLUSIF]
La date du 11 mai, au coeur de la stratégie de déconfinement présentée par Edouard Philippe, est loin de faire consensus dans l’opinion.
 »
Dans Le Monde, on évoque « En lycée professionnel, la gageure de l’enseignement à distance en période de confinement Par Violaine Morin
“Les élèves de la filière professionnelle, plus « à risque » de décrochage, seront prioritaires pour le retour en classe, qui doit être décidé fin mai.”
 »


Supérieur

Merziha Nezic de l’Etudiant annonce que « Coronavirus : la réforme du second cycle de médecine, des concours et thèses en études de santé est reportée
“Alors qu’enseignants et étudiants en santé sont au front contre le coronavirus, l’organisation des cursus subit les conséquences de la crise sanitaire. La réforme du second cycle des études de médecine, prévue pour la rentrée 2020, est reporté d’un an. Du côté des internes, le calendrier des stages et des thèses est modifié. Quant à la filière dentaire, le concours d’internat d’odontologie aura lieu le 29 juin.”
 »


Ailleurs

« L’étrange rentrée post-confinement des lycéens allemands Par Pascale Hugues à Berlin »
“Seules les terminales et les secondes ont repris. L’Allemagne attend de voir comment cela se déroule avant de renvoyer tous les enfants à l’école.
“Un silence irréel règne dans le Friedrich-Ebert-Gymnasium (FEO) en ce jour de rentrée. Pas d’élèves agglutinés sous l’immense marronnier de la cour, la salle de sport et la cafétéria sont fermées, les couloirs désertés. Ce collège-lycée berlinois qui accueille en temps normal 850 élèves ne reçoit aujourd’hui que les élèves qui passent l’épreuve d’espagnol de l’Abitur, le bac allemand, et ceux des quatre classes de seconde pour qui les cours reprennent aujourd’hui après six semaines d’interruption due à l’épidémie de coronavirus.”
 »

Car, après la Grande-Bretagne, c’est aujourd’hui en France...
« Enfants, syndromes inflammatoires et Covid-19 : l’alerte du centre Necker à Paris
“Après la Grande-Bretagne, l’alerte est donnée à Paris où de jeunes enfants ont été hospitalisés en réanimation dans un état grave. Ils présentent des symptômes inflammatoires, proches de la maladie de Kawasaki, qui inquiètent le milieu médical à l’approche du déconfinement.
L’alerte est d’abord venue du Royaume-Uni. Le National Health Service (NHS) a fait état d’une douzaine d’enfants hospitalisés dans un état grave. Pour la plupart positifs au Covid-19, ces jeunes patients présentent une forte fièvre et des inflammations des artères.”
 »

Mais les Recommandations COVID19 M3C-Necker 20 avril 2020 sur le site de l’hôpital n’ont pas été modifiées.

Emilie Kochert


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?