Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 26 mai 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 26 mai 2020

Constats — Pour après — Examens, concours, formation — Ressources

Les avis et les témoignages sur la situation continuent. On trouve également beaucoup d’idées et quelques avancées ministérielles. Des décisions concernant l’organisation des examens des concours et de la formation des personnels. Quelques ressources pour terminer


Constats

Décrochage scolaire : le tableau serait plus noir que prévu Publié le 18 mai 2020 par Jean Damien Lesay pour Localtis dans Jeunesse, éducation et formation COVID-19
Selon une étude menée auprès d’enseignants, le nombre de décrocheurs scolaires à l’issue du confinement serait plus important que ce qu’annonce le ministère de l’Éducation nationale. Les établissements en REP seraient beaucoup plus touchés que les autres.”

Réouverture des collèges : pas facile (deux principaux témoignent)
ToutEduc a reçu les témoignages de deux chefs d’établissement de collèges ruraux, dans deux académies différentes, l’un très détaillé, l’autre succinct. En voici des éléments significatifs, après anonymisation.”

Reprise de l’école : comment accueillir plus d’élèves avant l’été Par Marie Quenet pour abonnés
Des écoles primaires et des collèges sont censés recevoir davantage d’enfants. Rassurés, les parents, qui doivent reprendre le travail, s’impatientent.”

"Envoyez les enfants à l’école" : Jean-Michel Blanquer veut un mois de juin "plein et entier de rescolarisation"
"Envoyez les enfants à l’école, il faut le faire. [...] C’est bon pour eux. Ce sont les premiers à le dire." Interrogé par Elizabeth Martichoux ce mardi matin sur LCI, Jean Michel Blanquer a fortement incité les parents à faire retourner leurs enfants en classe lorsque cela est possible, jugeant "impensable" d’"imaginer que de mars à septembre, les élèves (n’aillent) pas à l’école". "Tous les jours à l’école primaire, c’est 20 à 25% des élèves qui sont là", a-t-il précisé. "Ça a vocation à augmenter".”

De la difficulté d’apprendre seul : pourquoi la classe manque-t-elle tant aux élèves ? Par Louise Tourret
L’école à la maison | Que nous apprend l’école à distance sur l’importance du collectif en matière de pédagogie ? Pourquoi apprend-on mieux à plusieurs ? Eléments de réponse avec le spécialiste de l’éducation Philippe Meirieu.”

Voilà ce qui se passe dans ma web-salle de classe Par Mara Goyet (Essayiste)
CHRONIQUE. Si le télé-enseignement n’est pas une solution, il dégage des perspectives et livre des leçons, estime l’essayiste, également professeure en collège.”


Pour après

Après le Covid, « il faudra en finir avec le mépris de classe au sein de nos écoles »
"LE MONDE D’APRÈS. Le coprésident de la principale fédération de parents d’élèves (FCPE), Rodrigo Arenas, répond au questionnaire du philosophe Bruno Latour : qu’est-ce qu’on jette ? Qu’est-ce qu’on garde ? Qu’est-ce qu’on invente ?"

Réouverture des collèges : pas facile (deux principaux témoignent)
ToutEduc a reçu les témoignages de deux chefs d’établissement de collèges ruraux, dans deux académies différentes, l’un très détaillé, l’autre succinct. En voici des éléments significatifs, après anonymisation.”

Bruno Devauchelle : Apprendre de l’expérience
Pour la première fois depuis l’arrivée de l’informatique dans l’enseignement, il a fallu faire avec. Le fameux "numérique" cette informatique qui s’est diffusée dans toute la société s’est imposé comme "le recours". En d’autres temps et d’autres contextes, on aurait simplement mis les élèves en vacances ou, pour le dire autrement on aurait fermé les écoles sans tenter d’apporter d’alternative, au moins à court terme. C’est ce qui se produit dans les pays en guerre, parfois pendant de longues années. On se rappelle quelques films clandestins sur la ville de Homs ou celle d’Alep et les tentatives de refaire école dans les décombres et sous la menace des armes. Si la "guerre" annoncée par le président est d’une autre nature, sanitaire, la situation est bien sûr incomparablement plus confortable.”

Revenir à l’école Priorité à la parole par Jean-Charles Léon
En ces temps de confinement et de distanciation physique, les groupes d’analyse de la pratique de l’AGSAS (Association des groupes de soutien au soutien) continuent leur activité par des moyens modernes informatiques. Le Groupe d’Esbly (Seine-et-Marne) propose cette réflexion qui a émergé au terme de sa dernière réunion.”

Vers un « enseignement hybride » ?
Quand sera le jour d’après et, quand il sera, que sera-t-il ? Pour être d’actualité, l’interrogation n’en est pas moins vaste … si on commençait plutôt par examiner ce qui est en train de se passer dans l’entre-deux où nous sommes contraints de vivre, avec le seul incertain comme horizon …
« Avant », aller à l’école, au collège, était naturel pour (presque) tous, aller au lycée était une possibilité assez largement offerte, bon nombre de ceux qui y accédaient, rejoignaient ensuite l’enseignement supérieur ; beaucoup d’entre eux se retrouvaient ainsi à l’université.
Survint soudain la crise sanitaire, le confinement et, avec lui, les fermetures des établissements d’enseignement
.”

Une proposition de loi pour installer le distanciel
Elle fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux. La proposition de loi de la députée LR Frédérique Meunier est pourtant portée par cette seule députée. Mais son application changerait radicalement la donne à l’éducation nationale.”

JPEG - 123.4 ko

Dessin de Fabien Crégut

Education en ligne à Montpellier : "Nous allons recruter 110 personnes d’ici juillet prochain"
La majorité de ces embauches envisagées par Studi, le groupe héraultais, leader de l’éducation en ligne, se fera à Montpellier : 90 personnes.
Pour faire face à sa croissance, crise sanitaire ou pas, Studi prévoit de recruter 110 collaborateurs d’ici le mois de juillet, dont 90 sur Montpellier. Le leader français du digital learning diplômant, qui a son siège social à Pérols, non loin de l’aéroport montpelliérain, connaît, selon Pierre Charvet, directeur général et fondateur, une croissance de plus de 90 %. Il forme actuellement plus de 25 000 apprenants, du CAP à bac + 5, répartis sur les trois écoles en ligne que compte Studi
.”

Revalorisation des salaires enseignants : les discussions rouvertes « avant l’été » Publié par Elsa Doladille
Jean-Michel Blanquer a assuré que la revalorisation des enseignants prévue avant la crise sanitaire ne serait pas abandonnée.”

Gabriel Attal : « Un plan global pour les jeunes avant l’été »
Dans une interview accordée aux « Echos », le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education et de la Jeunesse se dit opposé à l’extension du RSA pour les moins de 25 ans mais veut muscler des dispositifs tels que la Garantie jeunes et le service civique. Il prône un donnant-donnant entre l’Etat et les entreprises sur l’apprentissage et un « Notre-Dame social » sur les dons.”


Examens, concours, formation

Oral du bac de français : l’insupportable attente
C’est la seule épreuve du baccalauréat qui n’ait pas encore été annulée à cause de l’épidémie due au coronavirus. Une incertitude difficile à vivre pour les élèves, comme pour leurs enseignants. Sera-t-elle maintenue ? La réponse est attendue à la fin du mois de mai 2020.”

Les candidats aux concours internes de l’éducation nationale dénoncent leur traitement à part Par Séverin Graveleau pour abonnés
En raison de la crise due au coronavirus, la majorité des candidats aux concours externes de l’enseignement (capes, agrégation, etc.) ne plancheront que sur un écrit. Ceux admissibles « à l’interne » ont vu leur oral d’admission décalé à la rentrée.”

Formation : Blanquer impose sa réforme
Pendant la crise sanitaire, JM Blanquer fait avancer ses réformes. Ainsi la réforme de la formation des enseignants a été présentée lors du CTM du 20 mai. Il a bénéficié de la division des syndicats sur cette question.”


Ressources

Jean-Yves Rochex, Numéro 19, Quelle éducation prioritaire ? L’éducation prioritaire en France… et ailleurs : entre objectifs de démocratisation et orientations néo-libérales
Ce texte reprend de larges extraits de l’article « L’éducation prioritaire en France… et ailleurs : éléments d’analyse pour une histoire qui reste à faire », paru dans le n° 164, 2019, de la revue Administration & Éducation.”

« L’histoire des textes officiels en dit long sur la difficulté de l’école à enseigner la transition écologique » Tribune de Anne-Françoise Gibert, Chargée d’étude et de recherche à l’Institut français de l’éducation.
Anne-Françoise Gibert, chargée d’étude et de recherche à l’Institut français de l’éducation, explique comment l’éducation nationale aborde la question écologique depuis quarante ans.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?