Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mardi 1er septembre 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mardi 1er septembre 2020

Rentrée — Réflexions

Rentrée hasardeuse, mais beaucoup de réflexions sur l’école en général.


Rentrée

Rentrée des classes : Jean-Michel Blanquer tente de rassurer les enseignants
Le ministre de l’Éducation nationale s’est rendu en Mayenne ce lundi. Une nouvelle fois, il a assuré que la rentrée scolaire serait aussi normale que possible, dans un contexte inédit.
C’est le grand jour du retour à l’école pour 12 millions de jeunes Français. En visite dans le lycée professionnel Pierre-et- Marie Curie de Château-Gontier-sur-Mayenne ce lundi, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a assuré que la rentrée a été bien préparée, et que le gouvernement avait prévu toutes les situations
.”

JPEG - 33 ko

Rentrée scolaire : « La priorité absolue est de réapprendre à nos élèves à vivre en groupe » Tribune de Jean-Baptiste Labrune, Professeur des écoles
Ce ne sont pas d’évaluations « diagnostiques », annoncées par le ministre de l’éducation nationale, que les élèves auront besoin, mais de l’ouverture et de la diversité que représente l’école, affirme dans une tribune au « Monde », Jean-Baptiste Labrune, enseignant en primaire.”

Rentrée : A l’école polyvalente Vaucanson, « la rentrée la plus triste que j’ai connue »
"A l’école polyvalente Vaucanson, en plein centre de Paris, les enseignants peaufinaient hier les préparatifs de la rentrée. Une rentrée que le ministre Jean-Michel Blanquer voudrait « la plus normale possible » mais qui dans les faits, est un véritable casse tête. Comment éviter le brassage des élèves ? Comment créer le lien derrière son masque avec les parents et les élèves ? L’inquiétude autour des conditions sanitaires est omniprésente et les questions pédagogiques bien loin... Ce qui faisait regretter aux professeurs le temps des rentrées « joyeuses » et « pleines d’entrain », avant le Covid-19. Reportage. “

Rentrée scolaire : « On a perdu la main sur beaucoup de jeunes, je ne sais pas comment on va la reprendre » Par Eléa Pommiers
De l’école primaire au lycée, les enseignants savent qu’il leur faudra combler les retards accumulés par beaucoup de leurs élèves lors du confinement, tout en essayant de poursuivre le programme normal.”

Rentrée des profs : « Il va falloir reprendre les bases pour retrouver un socle de connaissances » Par Pierre-Henri Allain, correspondant à Rennes
Ce lundi, avant leurs élèves demain, les enseignants ont repris le chemin des établissements scolaires. Reportage dans un collège de Rennes, où les séquelles potentielles du confinement sont l’inquiétude majeure.”

Matthias Cyprien, principal du collège de Poilly-lez-Gien : "On est sur une ligne de crête"
Conjuguer le sanitaire et le pédagogique, c’est le défi immense de cette année scolaire qui débute. Entretien avec Matthias Cyprien, principal de collège dans le Giennois, et secrétaire adjoint académique du Syndicat national des personnels de direction de l’Éducation nationale (SNPDEN).”

La Réunion, un « laboratoire » pour la rentrée scolaire de la métropole ? Par Margaux d’Adhémar
Depuis la reprise des cours le 17 août dernier, les fermetures partielles d’établissements réunionnais sont nombreuses, alors que la circulation du virus augmente sur l’île.”

Un peu de nostalgie Je me souviens de la rentrée scolaire…Par Jacques Vauloup le mardi 1 septembre 2020
Je me souviens de ma première rentrée scolaire à l’âge de cinq ans, effrayé bien davantage par la cour de récréation que par l’apprentissage de la lecture de l’écriture et du calcul, je me souviens de ma deuxième rentrée un peu plus rassuré déjà mais non moins luctueux de quitter l’été,


Réflexions

Débat : Rentrée 2020, l’urgence de changer l’école ? par Beatrice Mabilon-Bonfils Sociologue, Directrice du laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université et Alain Jaillet Professeur des Universités, membre du Laboratoire BONHEURS (Bien-être, Organisations, Numérique,Habitabilité, Education, Universalité, Relation, Savoirs), CY Cergy Paris Université
La rentrée s’annonce avec son lot de questions. Certaines reviennent comme des antiennes, révélant les blocages, les démons, les préoccupations ou espoirs des institutions technocratiques et syndicales. Il y a aussi celles que personne ne pensait devoir traiter dans l’urgence que les faits imposent, s’extrayant des moteurs idéologiques. Qui aurait imaginé il y a un an que monde de l’éducation serait bousculé lors du confinement ?

« A l’école, nous attendons toujours une politique ambitieuse en matière d’éducation à l’égalité filles-garçons » Tribune Françoise Cahen, Professeure de lettres
Déclaré « grande cause du quinquennat », le sujet est pourtant relégué au second plan, souligne, dans une tribune au « Monde », la professeure de lettres Françoise Cahen, initiatrice en 2016 d’une pétition pour donner leur place aux femmes dans les manuels scolaires.” abonnés

Des livres plaidoyers pour une école qui rassemble
Si l’école ne peut à elle seule préserver la démocratie, sa contribution peut être cruciale à la condition qu’elle s’organise pour mieux aider les plus défavorisés, défendent le livre des sociologues François Dubet et Marie Duru-Bellat et celui du pédagogue Philippe Meirieu.” Par Luc Cédelle

Marie Duru-Bellat : « Sans école, c’est toute la société qui s’est retrouvée en apesanteur »
La sociologue dresse dans un entretien au « Monde », à l’occasion de la rentrée scolaire, le bilan de plusieurs mois d’une « société sans école ».” Propos recueillis par Mattea Battaglia
Mardi 1er septembre, l’école reprend pour 12,4 millions d’enfants et 800 000 enseignants avec un « passif » inédit : jusqu’à six mois d’interruption de cours (vacances d’été comprises) pour certains élèves – au moins un cinquième d’entre eux, selon les estimations communiquées par le ministère de l’éducation, début juillet. De cette expérience de « société sans école », et alors que la situation sanitaire reste très incertaine, il est déjà possible de tirer des leçons, explique au Monde la sociologue Marie Duru-Bellat. Professeure émérite à Sciences Po Paris, elle vient de publier avec François Dubet, lui aussi sociologue, L’Ecole peut-elle sauver la démocratie ? (Seuil, 240 p., 17 euros)

Obligation et gratuité. Confusion ? Par Claude Lelièvre sur son Blog : Histoire et politiques scolaires
Il n’y a pas de rapport intrinsèque logique ou historique entre l’obligation et la gratuité ; et même pour ce qui concerne l’École. C’est sans doute en effet une certaine mémoire de la mise en place d’une École « obligatoire et gratuite » au début de la Troisième République qui incline à penser cela. Mais à tort.”

Les écorchés scolaires en tout état de cases Par Clara Hage
Dans son livre « les Incasables », Rachid Zerrouki, alias Rachid l’instit sur Twitter, prof en Segpa à Marseille, livre un portrait tendre de ses élèves en échec scolaire et une analyse lucide de l’origine de leurs difficultés.”

L’évaluation dans le système éducatif : ce que vaut notre enseignement par Dominique Odry, Editions Mardaga supérieur, 2020, 318 pages, 34,90 euros. par Jean-Pierre Costille
"Devoir en classe, annonces des résultats PISA ou encore PPCR : l’évaluation est partout ! Dominique Odry, qui a été inspecteur de l’Education nationale, a assuré pendant douze ans le rôle de responsable formation à l’Ecole supérieure de l’Education nationale auprès des inspecteurs et des chefs d’établissement. Il aborde en neuf chapitres la notion d’évaluation. Des encadrés ponctuent chacun des chapitres et l’ouvrage comprend en outre une bibliographie.

‘Venez découvrir l’ouvrage "Construire ensemble l’école d’après" lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi 2 septembre à 9h45 au siège du CRAP-Cahiers pédagogiques, 8 rue Chevreul, Paris 11 (métro Nation). En présence des trois auteurs-coordinateurs, Sylvain Connac, Jean-Charles Léon et Jean-Michel Zakhartchouk. Un livre publié aux éditions ESF Sciences humaines en partenariat avec les Cahiers pédagogiques. Pour que « l’école d’après » ne soit pas un vain slogan, ce livre ouvre une réflexion collective féconde et fait émerger de nombreuses propositions pour envisager un « après » qui ne soit pas un simple retour à un système qui a déjà montré ses limites et ses failles. Merci de confirmer votre présence auprès de crap@cahiers-pedagogiques.com

Bernard Desclaux

Les Cahiers Pédagogiques par ceux qui les font et ceux qui les lisent
“Praticiens ou chercheurs, enseignants à tous les niveaux de l’École ou à l’université, formateurs… Plusieurs ont écrit dans les Cahiers Pédagogiques. Certains les fabriquent. Beaucoup les lisent et les utilisent pour former ou se former et réfléchir à leur métier.
Tous nous disent ce que leur a apporté la lecture des Cahiers et pourquoi ceux ci ne doivent pas disparaître et continuer à évoluer pour accompagner la transformation de l’École.
Chaque jour, vous trouverez ici de nouvelles contributions (vidéos, textes anciens ou écrits pour l’occasion). Faites les connaître autour de vous…”
https://www.cahiers-pedagogiques.com/Les-Cahiers-Pedagogiques-par-ceux-qui-les-font-et-ceux-qui-les-lisent
Abonnez-vous, Réabonnez-vous, Offrez un abonnement, diffusez cet appel !
Pour vous abonner : https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/74-abonnements


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?