Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Vers un B2i réactualisé


L’actualité éducative du N°448 de décembre 2006

Vers un B2i réactualisé

Par Odile Chenevez

On trouvera ici toutes les références aux textes récemment parus. Les nouveaux référentiels mettent l’accent sur d’intéressantes procédures de validation, espérons que le terrain et la formation suivront !

Par arrêté du 14 juin 2006, paru au BOEN n° 29 du 20 juillet 2006, un nouveau référentiel définit les capacités et compétences exigibles pour le B2i (brevet informatique et Internet), et ceci aux trois niveaux de l’enseignement : le niveau 1 pour le B2i école, niveau 2 pour le collège, et niveau 3 pour le lycée. Ce certificat est le support tangible de la validation des connaissances pour tout un « pilier » du socle commun. Ce qui suppose, à terme, que tous les élèves scolarisés devront avoir acquis les compétences B2i niveau 2 à l’issue du collège, et que l’entrée à l’université nécessitera l’acquisition du B2i niveau 3. Tous les enseignants sont supposés participer à sa validation utilisant un logiciel ad hoc dans leur établissement.
Une circulaire d’application est prévue très prochainement, qui publiera les modèles nationaux de « feuilles de position » pour les trois niveaux. On peut déjà en voir l’état au 15 septembre sur le site Educnet.
Le processus de certification du B2i présente l’intérêt non négligeable d’impliquer les élèves dans la validation : le professeur valide une compétence à la demande d’un élève. Les brevets de la pédagogie Freinet procédaient déjà ainsi. Les nouveaux référentiels semblent donner plus d’importance à « l’attitude responsable », et sont porteurs d’une réactualisation des compétences liée à l’évolution des TIC dans la société. Ce qui en revanche reste flou, c’est le temps scolaire nécessaire pour assurer la formation qui va avec. Car il ne suffit pas d’instaurer un système de validation très performant pour que les apprentissages soient effectifs...
De leur côté, pendant leur année de formation à l’IUFM, les nouveaux enseignants se confrontent à un processus de certification similaire - avec feuille de position et validation par les formateurs -, ce qui entraîne les IUFM à assurer ce qu’ils peuvent de formation, avec peu ou pas d’heures dédiées, pour en permettre l’acquisition. Une circulaire de généralisation du C2i2e (certificat informatique et Internet niveau 2 enseignant) est parue au BOEN n° 33 du 14 septembre 2006. On trouvera toutes les références et liens sur la page C2i2e du site Educnet. La plupart des sites des IUFM proposent une rubrique C2i2e.
À propos des B2i et C2i, on consultera avec intérêt le dernier numéro (55) des « Dossiers de l’ingénierie éducative », dont ce thème est le dossier principal.

Odile Chenevez