Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 8 juin 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 8 juin 2020

Colères — Septembre — Numérique — Supérieur — Ressources

On commencera par quelques coups de gueule. L’horizon de septembre se pointe. Et puis il sera question de numérique, de supérieur et d’une ressource.


Colères

Je veux pas faire de devoirs de vacances, pas de vacances apprenantes !!! De Bruno Devauchelle
Nation apprenante, vacances apprenantes !!!! comment comprendre ce jargon auquel il faut ajouter les E3C, les 2S2C et autres inventions médiatiques créées par un cabinet qui ne sait pas s’y prendre autrement et un ministre qui pense ainsi, au travers d’une omniprésence médiatique, redevenir crédible aux yeux de tous.”

Aulnay : colère des profs après la « directive sexiste » du principal du collège
Faire revenir les garçons décrocheurs avant les filles : l’idée émise par le principal du collège Victor-Hugo a mis les profs en colère. « Une maladresse », indique la direction académique.”

Les directeurs et directrices d’école au bord du burn-out par Louise Tourret
Le confinement a mis à rude épreuve les personnels de direction des établissements scolaires, déjà sous pression auparavant. Loin de les soulager, le déconfinement empire leur situation.”

“L’enseignement de l’économie dans nos lycées n’est ni objectif ni impartial”
L’enseignement de l’économie dans les lycées français, que l’on pourrait croire objectif et neutre, ne l’est pas, et distille une vision négative de l’entreprise et de la finance, selon notre chroniqueur Alain Lemasson, qui enseigne l’économie et la finance via des livres, un site de e-learning et des séminaires.”


Septembre

L’avenir de l’école primaire décidé cet été
Finalement c’est le 22 juin que la proposition de loi Rilhac sur les directeurs d’école sera étudiée par l’Assemblée nationale. Pour un texte déposé le 12 mai, c’est une accélération record. Soutenue par tout le groupe LREM, la proposition de loi bénéficie aussi de l’appui du ministre de l’Education nationale, par ailleurs engagé dans une concertation sociale sur le métier de directeur. Si le texte contient quelques avancées matérielles pour des directeurs d’école qui en ont bien besoin, s’il abandonne l’idée de confier les écoles aux principaux de collèges ou de créer un corps de directeurs d’école, la proposition de loi veut créer des emplois fonctionnels de directeurs d’école. C’est une autre façon d’installer une hiérarchie dans les écoles.”

Déconfinement : "Si on ne trouve pas de vaccin en septembre, le protocole sanitaire, même assoupli, ne permettra pas d’accueillir tous les enfants à l’école", selon la FCPE
Rodrigo Arenas, coprésident de la Fédération des conseils de parents d’élèves réagit aux propos de Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, qui s’est dit favorable à l’allègement du protocole sanitaire à l’école, notamment lors de la cantine et de la récréation.”

École, université : quelles solutions pour septembre ?
Apprentissages à distance, classes allégées, l’Éducation nationale réfléchit à ce que sera la prochaine rentrée. La préfiguration d’une transformation qui pourrait être structurelle. À quoi va ressembler la rentrée de septembre ? Peut-elle préfigurer l’école de demain, faite de pédagogies revisitées et d’un espace scolaire repensé, à l’heure de la « distanciation sociale » ? « Les difficultés nous obligent à nous dépasser », martèle le ministre de l’Éducation, qui invoque « le progrès ». Il voudrait sortir par le haut de cette crise qui l’a politiquement malmené. « L’école de demain sera à distance » et devra « articuler présentiel et distanciel », a indiqué en mai Jean-Michel Blanquer, qui organisera des assises sur le numérique en octobre.”


Numérique

Le numérique reconfigure l’école de demain
Après un premier temps de sidération, coupés du sens de leur métier qui est la relation à l’élève, les enseignants ont mis en place la « pédagogie à distance » que l’on attendait d’eux.” Abonnés

JPEG - 212.6 ko

Dessin de Fabien Crégut

Servitude numérique volontaire : je « like » (400è billet) Par Jacques Vauloup sur son blog Une autre orientation
On imagine assez l’analyse qu’aurait faite Etienne de La Boëtie s’il lui avait été donné de vivre en 2020 dans nos sociétés mondiales pan-connectées, ou, pour reprendre la terminologie de Bernard E. Harcourt, hyperexposées. Le moindre de nos déplacements utilisant un GPS, la consultation de la météo localisée, le plus anodin message individuel, la présence sur les réseaux sociaux, la publication des photos de nos proches sur le cloud planétaire, la banque en ligne, l’impôt en ligne, les achats en ligne, la livraison d’un repas via une plate-forme numérique, la réservation en ligne d’une place de cinéma, d’une table de restaurant, d’un rendez-vous médical, application Track-virus dans le cas du COVID-19 ou toute autre application équivalente, le jugement sans appel de toute prestation commerciale sur un mode binaire like vs unlike, etc.”


Supérieur

Panthéon Sorbonne : le « 10 pour tous » est annulé par le tribunal administratif Par Sophie de Tarlé
Ceux qui refusaient « la moyenne pour tous », et un « diplôme dévalorisé » ont obtenu gain de cause. Saisi par le recteur de l’académie de Paris, le tribunal administratif a annulé ce vendredi 5 juin les délibérations votées par la Commission formation et vie universitaire (CFVU) de l’Université Paris 1. Cette instance interne composée d’étudiants, d’enseignants et de personnels administratifs avait décidé les 18 avril et 5 mai derniers, que tous les étudiants valideraient le premier semestre et le suivant avec la note de 10 sur 20.”

Recherche : le gouvernement persiste sur sa ligne Par Olivier Monod
Le projet de loi de programmation pluriannuelle (LPPR) est enfin dévoilé. Le gouvernement n’a pas pris en compte les critiques émises avant le confinement.”
“L’exposé des motifs est ci-dessous, le texte de loi derrière ce lien
.”

« Une gigantesque machine à précariser et privatiser. »
Le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche a enfin été envoyé aux membres du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ils doivent l’étudier en séance vendredi pour une présentation en Conseil des ministres prévue le 8 juillet, mais « aucune date d’inscription à l’agenda parlementaire n’est prévue pour les prochaines semaines », précise la ministre Frédérique Vidal dans son courrier. « Le temps de concertation est réduit au minimum, ce qui est inacceptable pour une loi de cette importance », s’indigne Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT. Ce projet de loi contient un volet ressources humaines avec des propositions dont l’évocation avait mis une partie de la communauté des chercheurs dans la rue l’hiver dernier. Le Covid n’a pas rendu le gouvernement plus à l’écoute. « Les éléments qui faisaient un large consensus contre eux sont encore présents. Alors que ce n’est pas ce qu’attendent nos collègues et encore moins ce dont a besoin la recherche française », regrette Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT.”


Ressources

Un e-café organisé le 2 juin 2020 par le Printemps de l’économie. Vidéo sur Youtube
En France, comme dans d’autres pays comparables, l’école a connu des transformations majeures depuis 1945. L’instruction obligatoire s’étend désormais pour tous les enfants de 3 à 16 ans, et ce n’est pour la plupart qu’à la fin du collège que des orientations vers différentes filières et spécialités se dessinent. L’école joue donc un rôle croissant dans les années de jeunesse, et jusqu’à un âge croissant. Mais l’école n’est pas seulement le lieu de la formation de tous. Elle est un lieu d’évaluation des savoirs et compétences de chacun, un lieu d’orientation et de sélection, donc un lieu de production d’inégalités de résultats scolaires qui produisent des inégalités de position sociale. Quel rôle spécifique l’école joue-t-elle dans la production des inégalités ? Dans l’explication des inégalités de résultats scolaires, quelle part revient aux efforts des élèves, de leurs enseignants, au fonctionnement du système éducatif et au milieu social d’origine ? Parler de mérite a-t-il un sens ? Intervenants : Marie Duru-Bellat, professeure de sociologie émérite à Science Po Philippe Watrelot, professeur de SES et formateur à l’Inspé Sorbonne.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?