Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 23 mars 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 23 mars 2020

Ministères - Enseignants - Parents - Ressources

Une revue qui tourne (et c’est normal) autour du confinement, vu de différents points de vue. Des ressources pour terminer.


Ministères

Coronavirus : « Le scénario privilégié, un retour en classe le 4 mai », annonce Blanquer
« Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, souhaite la poursuite de la classe à la maison et nous présente en exclusivité une série d’initiatives pour souder les classes dispersées. »

Faux, cette lettre du ministre de l’Education annonçant le report des vacances d’été est un pastiche
“Une lettre attribuée au ministère de l’Education nationale annonçant le report des vacances d’été au 31 juillet, alors que les cours sont suspendus depuis le 16 mars pour lutter contre la propagation du coronavirus, a été partagée près d’un millier de fois en quelques heures le 20 mars sur Facebook. Plusieurs indices montrent qu’en réalité, cette lettre est un faux grossier. Le ministre de l’Education l’a confirmé lui même en fin d’après-midi sur Twitter.”

Education : Blanquer promet « des sessions de rattrapage » cet été
“Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a assuré vendredi qu’il ne prévoyait pas de rogner sur les vacances d’été malgré la fermeture actuelle des écoles, mais que des modules scolaires gratuits de « rattrapage » seraient proposés en juillet et en août. Depuis lundi, tous les établissements scolaires sont fermés à cause de l’épidémie de coronavirus. C’est donc aux familles, grâce aux ressources éducatives en ligne et aux documents que leur transmettent les enseignants de faire la classe à la maison. Cette situation « ne devrait pas m’amener à changer les vacances d’été », a assuré le ministre de l’Education nationale, interrogé sur BFMTV.”

Coronavirus : Frédérique Vidal annonce un ensemble de mesures pour les étudiants Publié par Mehdi Bautier
“La ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche annonce dans un communiqué des mesures pour les étudiants face au coronavirus.”


Enseignants

Dossier : Avec le coronavirus, le défi de l’école à distance… pour tous
« Si la crise rappelle combien les inégalités sociales pèsent sur les trajectoires scolaires, elle invite aussi à inventer de nouvelles solidarités et à remettre en perspective le temps des apprentissages. C’est ce que pointent les trois analyses que nous vous proposons de relire. »

Enseigner "au mieux", sans "culpabiliser" : des enseignants racontent
« Du "chaos" de la mise en place inédite de la continuité pédagogique en tout début de semaine avec la fermeture des établissements scolaires, à la "solidarité" installée au fil de l’eau entre enseignants, trois d’entre eux témoignent de leur volonté de faire "au mieux", en essayant de ne "pas culpabiliser". »

Confinement : "L’école 2.0 ne remplacera jamais un professeur"
Par Corentin Bechade
« Comment se passent les cours quand les élèves ne sont pas obligés de se rendre à l’école ? Cette question s’est imposée avec l’épidémie de coronavirus et la fermeture des établissements scolaires. Mais qu’en pensent les profs ? »

Enseigner derrière son écran
Par Thomas Roller sur son Blog : Le blog de thomas Roller
“Je suis enseignant spécialisé dans une SEGPA du Sud de la France. Face à une situation si particulière, nous, enseignants, cherchons à accompagner au mieux nos élèves. Derrière l’ordinateur, sur le téléphone, l’enjeu est de continuer à créer de l’interaction et du lien avec eux et à assurer la continuité pédagogique.”

"Rien à voir" avec les cours habituels : une prof découvre l’éducation en ligne
“Comment limiter le temps d’écran ? Permettre aux élèves de se parler ? Dix jours après être passée aux cours en ligne pour cause de coronavirus, Constance Du Bois, professeure de français et d’espagnol à New York, constate que cela "n’a rien à voir avec l’enseignement +présentiel+".
Mme Du Bois, 37 ans, donne 16 heures de cours par semaine à l’école internationale des Nations unies, une école privée de 1.600 élèves proche du siège de l’ONU à Manhattan et aux moyens bien supérieurs à ceux des écoles publiques.
Mais même dans cet établissement, qui disposait déjà de nombreux outils de communication en ligne, les débuts "ont été difficiles", explique à l’AFP cette enseignante franco-américaine, lors d’un entretien par visioconférence pour éviter tout risque de contamination.”

Tribune : Continuité pédagogique ou rupture d’égalité ?
« L’enseignement à distance ne doit pas être la mise à distance de notre projet éducatif
L’impérieuse et immédiate « continuité pédagogique » a été promulguée le 12 mars au soir, après des semaines de déni, sans préparation ni réflexion ni consultation. Nous mesurons peu à peu combien ce télé-enseignement fait écran à toute tentative de réflexion éthique et pédagogique, déjà parasitée pendant trois jours par des injonctions aussi médiatisées qu’anxiogènes et contradictoires. Pour le ministre Blanquer et sa chaîne de « commandement » administratif, l’urgence, c’était de mettre tout le monde au travail quels qu’en soient les risques. La « nation apprenante » se devait d’envoyer ses petits soldats sur le front de la bataille scolaire et pédagogique. »

Les services d’information et orientation de l’académie de Nancy-Metz restent mobilisés
“Cette période de l’année est habituellement propice aux réflexions, échanges, interrogations sur les choix d’orientation.
Cela est particulièrement vrai pour les élèves de 3ème de collège et de lycée professionnel et les lycéens.
C’est pourquoi l’ensemble des services d’information et d’orientation de l’académie de Nancy-Metz se sont organisés pour maintenir à distance leur mission d’accompagnement.”

Lunéville
“Malgré le confinement, la vie continue. Les élèves de terminale doivent finaliser leur dossier dans Parcoursup avant le 2 avril. Plus d’accueil au public rue des Bosquets, mais un accueil téléphonique assuré et des entretiens en visioconférence avec les conseillers.”

« Tout d’un coup, c’est le vide » : loin de leurs familles, la solitude des étudiants étrangers Par Jessica Gourdon
“Difficultés matérielles, stress lié à l’éloignement, isolement, impossibilité de rentrer chez eux… Pour ces jeunes venus étudier en France, la situation est particulièrement compliquée.”

Coronavirus : à l’école des enfants de soignants, « on se sent utile »
« Entre 20 000 et 30 000 élèves dont les parents sont des personnels soignants ont été accueillis la semaine écoulée dans des établissements scolaires, selon les chiffres du ministère. Comme ici, à Saint-Quentin, dans l’Aisne. » (abonnés)


Les parents

L’école à la maison, vue par les parents : « J’en apprends beaucoup sur mon fils »
« Après une semaine de fermeture des établissements scolaires pour lutter contre la propagation du coronavirus, deux mères de famille livrent leurs premières impressions, entre doutes et satisfactions. »

École à la maison : des millions de parents tâtonnent encore
« "Il faut être super discipliné et organisé", "on fait ce qu’on peut" : les parents des 12 millions d’élèves français qui ont dû s’improviser professeurs depuis une semaine sont encore nombreux à tâtonner et à chercher le bon rythme pour "tenir dans la durée".
Depuis lundi, tous les établissements scolaires sont fermés à cause de l’épidémie de coronavirus. C’est donc aux familles, grâce aux ressources éducatives en ligne et aux documents que leur transmettent les enseignants de faire la classe à la maison. »


Ressources

Ressources pour la continuité pédagogique sur eduscol
“Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse met à disposition des enseignants et de leurs élèves un ensemble de ressources numériques éducatives permettant d’assurer une continuité pédagogique. Parmi les ressources disponibles figurent les banques de ressources numériques pour l’École (BRNE), les ressources de la plateforme ETINCEL ou les ressources d’éduthèque.”

Cinéma, sport, éducation... les services qui deviennent gratuits pendant le confinement Par Marie Descours
“Face aux mesures de confinement instaurées pour lutter contre la propagation du Covid-19, de nombreuses entreprises ont choisi de rendre gratuits certains de leurs services. Cinéma, culture, sport, loisirs... voici une liste non exhaustive de bons plans pour vaincre l’ennui et s’aérer l’esprit.”

L’expo Van Eyck est fermée au public, mais l’œuvre est visible en ligne grâce à l’IRPA
« Suivant les directives du gouvernement, le Musée des Beaux-arts de Gand a dû fermer ses portes, et par conséquent, refuser l’accès des visiteurs à l’exceptionnelle exposition consacrée à Van Eyck depuis le 1er février. Heureusement, en cette période de confinement, il reste encore la possibilité de découvrir l’œuvre de Van Eyck restaurée, telle qu’elle a été numérisée en haute résolution et mise en ligne par l’IRPA, Institut Royal du Patrimoine Artistique. Ici, pas de réservations, pas de distance entre votre œil et l’œuvre, les peintures apparaissent dans toute leur richesse.
Et grâce à la technologie mise en œuvre par l’IRPA, les tableaux sont documentés à l’aide de la macrophotographie (lumière normale, rasante, infrarouge et fluorescence UV) ainsi que, dans certains cas, de la radiographie. »

Lancement du catalogue de l’initiative France EduNum international
“L’initiative France EduNum international est une démarche collective et de co-construction des principaux acteurs publics et privés, pour promouvoir l’offre française dans le numérique éducatif et appuyer le développement de la filière à l’international.”

Formation à distance : la plateforme collaborative Glowbl s’envole par Lea Delpont
“La plateforme collaborative, partenaire du ministère de l’Enseignement supérieur, pourrait être déployée rapidement à grande échelle dans les grandes écoles et universités. Les employeurs se tournent aussi vers Glowbl pour organiser le télétravail.”

Photoshop et Premiere Pro sont gratuits : Adobe offre sa Creative Cloud aux étudiants par Bruno Clairet
“Adobe s’engage pour assurer la continuité de l’enseignement et le travail à distance. Les applications du Creative Cloud seront accessibles aux étudiants et aux professeurs jusqu’au 31 mai, ainsi qu’Adobe Connect pendant 90 jours.”

Ecole élémentaire, collège, lycée : les bons plans pour étudier à la maison Par Lily Sèbe
“Pas facile de suivre le programme scolaire quand on est enfermé à la maison, sans cours. Pour vous aider à tenir le rythme on vous dit où trouver des enseignements gratuits. Du CP à l’après bac !”

Les podcasts éducatifs dopés par le confinement
“Mis au point par une enseignante tourangelle pour se préparer aux épreuves de français, le site Clapotee voit sa fréquentation augmenter, en raison du confinement.
Cécile Cathelin n’a pas attendu le coronavirus pour promouvoir l’enseignement à distance. Professeure de français dans un lycée du centre de Tours, elle ne cache pas son « addiction » à tout ce qui concerne le numérique.”

La liste complète des livres à télécharger gratuitement pendant la période de confinement
“Suites des articles consacrés aux ressources en ligne utiles pour cette période de confinement et de fermeture des écoles. Je vous propose une liste complète des livres numériques à télécharger et à lire gratuitement pendant cette période…et pour la plupart d’entre eux même après.”

20 films cultes tombés dans le domaine public à découvrir en intégralité ici
“Le cinéma est depuis toujours un œil ouvert sur le monde, parfait mélange de vérité et de spectacle. Et c’est modestement ce que nous avons voulu mettre en lumière ici. A l’heure où plus rien n’est gratuit, on a voulu vous sélectionner des œuvres d’immenses réalisateurs tel que Alfred Hitchcock, Carl Theodor Dreyer, Luis Buñuel, Henri Verneuil, François Truffaut ou plus récemment Michel Hazanavicius, sans que cela ne vous coûte un seul centime. Ce qui va faire plaisir à Jean-Luc Godard qui avait déclaré, « quand j’entends le mot culture, je sors mon carnet de chèques… »”

Géraldine Duboz et Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école