Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du lundi 16 mars 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du lundi 16 mars 2020

Coronavirus — Divers

Finalement après quelques hésitations (terme gentil) l’EN est confinée. Et les débuts ne sont pas aussi faciles. On trouvera néanmoins quelques infos diverses.


Coronavirus

Coronavirus : Enfin des consignes claires de rester chez soi
Il aura fallu trois jours à l’éducation nationale pour donner des consignes claires et conformes aux consignes gouvernementales. Après les propos de JM BLanquer le 13 mars , où il prévoyait que la moitié des enseignants soient dans les écoles et établissements à partir du 16 mars, le 14 mars le ministre annonçait encore que 10% des enseignants auraient à venir. Finalement il a fini par prendre en compte les consigne claires données par le premier ministre le 15 mars en fin d’après midi. Dans une lettre aux recteurs et dans la FAQ mise en ligne sur le site du ministère, JM Blanquer revient sur tout ce qu’il a dit. Ne doivent venir dans les écoles et établissements que des enseignants volontaires pour accueillir les enfants des soignants là où il y en a.”

Ecoles fermées à cause du coronavirus : Blanquer précise les modalités d’enseignement à distance
Deux jours après l’allocution du président de la République Emmanuel Macron, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a fait un point détaillé sur les mesures mises en place pour l’enseignement à distance, qui va concerner près de 13 millions d’élèves.” message du 14 mars sur LCI

Coronavirus : comment s’organisent les profs
Entre jeudi soir et ce weekend, les enseignants ont reçu une multitude de consignes contradictoires : école fermée aux élèves mais présence obligatoire, une moitié des enseignants présents, continuité des réunions et différents conseils de classes, présence sur la base du volontariat ou injonctions… Bref, une situation qui ne rassure pas les professeurs, qui par ailleurs comme tous les français, commencent à saisir l’ampleur de la crise que rencontre le pays, mais aussi le monde. Sur les réseaux, les collectifs de professionnels d’interrogent, échangent les infos mais aussi les ressources car quoique l’on se dise, les profs sont tous inquiets pour leurs élèves… Certains ont accepté de témoigner.”

Les professeurs face au défi de l’enseignement à distance par afp dans La Croix
A partir de lundi, les 850.000 enseignants de France vont devoir assurer les cours à distance, de la grande section de maternelle au lycée, une tâche « surmontable » pour beaucoup mais qui demandera, selon eux, « pas mal de travail et d’organisation ».”

Coronavirus : casse-tête pour les parents aussi

Avec l’expansion du coronavirus, la difficile mise en place de l’enseignement à distance Par Marie-Estelle Pech
Alors que les établissements scolaires fermeront dès lundi, enseignants et parents tentent de s’adapter.”

Coronavirus : "Les enseignants sont prêts" pour les cours à distance, mais "on ne fera pas de miracle", prévient le responsable du Snes-FSU
Un certain nombre d’élèves n’ont "pas de connexion internet" ou des ordinateurs "qui ne fonctionnent pas bien", explique Stéphane Audebeau, du syndicat enseignant Snes-FSU.”

Cours à distance : de nombreux outils destinés aux enseignants et aux élèves sont en panne
De nombreux enseignants évoquent ce lundi matin des difficultés techniques pour accéder aux plateformes numériques mises à disposition par les différentes académies.”

Coronavirus : Les éditeurs mettent des ressources en ligne
Après les éditeurs d’Editis, ce sont tous les éditeurs scolaires de l’association Les éditeurs de l’éducation, soit Belin Éducation, Bertrand-Lacoste, Bordas, Casteilla, Delagrave, Éditions Didier, Docéo, Fontaine Picard, Foucher, Le Génie Éditeur, Génération 5, Hachette Éducation, Hachette Technique, Hatier, Istra, Jeulin, la Librairie Des Écoles, Lelivrescolaire.Fr, Lt Lanore, Magnard, Maison Des Langues, Nathan, Nathan Technique, Retz, Le Robert, Sedrap et Vuibert, qui mettent gratuitement à disposition des élèves des ressources durant la crise du coronavirus.”

Le coronavirus et l’école. Faire l’école à la maison sous coronavirus ? Le CRAP-Cahiers pédagogiques, le 14 mars 2020
Les parents peuvent difficilement réaliser le travail des professionnels de l’enseignement. Toutefois, face à la crise sanitaire actuelle, faute de mieux, plusieurs possibles sont à portée des familles. C’est en tant que mouvement pédagogique, regroupant de nombreux professeurs de disciplines et niveaux d’enseignements différents, que nous mettons à disposition quelques idées pour agir dans ce contexte inédit.”

Enseignement supérieur : des annulations de concours et examens « dans des cas extrêmes » en raison du coronavirus
« Les examens et les concours de recrutement sont reportés », annonce ce dimanche le ministère de l’Education nationale. Les concours post-classes préparatoires sont, pour le moment, maintenus et leurs dates sont inchangées, avait indiqué vendredi après-midi la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. En revanche, les concours postbac vont évoluer ou laisser la place à un recrutement sur dossier. Les universités vont mettre en place des examens à distance ou faire évoluer leurs modalités de contrôle des connaissances.”

Coronavirus : l’Education nationale reporte ses examens et concours Publié le 15 Mars
"Cette mesure concerne aussi bien les concours de l’enseignement supérieur (post-classes préparatoires) que les concours de recrutement de l’Education nationale."

Face au coronavirus, comment je gère la situation de crise dans mon lycée Par Bertrand Gaufryau, Contributeur Chef d’établissement de lycée agricole, économiste, militant de la pédagogie, citoyen engagé
Et si cette situation pour le moins singulière due au coronavirus permettait de renouer les liens de confiance avec notre système éducatif ?

Et ce soir vous aurez Philippe Watrelot au JT sur la 2 au sujet de l’enseignement à distance.


Divers

Du temps court de l’orientation scolaire d’hier, au temps long d’aujourd’hui par Bruno Magliulo
Le temps de l’orientation c’est celui de son organisation - tant pour les familles que pour les membres de l’institution (psychologues de l’éducation et autres faisant fonction de conseiller d’orientation, professeurs principaux ou autres, équipes de direction ...) - tout au long de chacune des années scolaires, mais aussi durant le continuum des années collège puis lycée. Pendant longtemps, il fut très concentré sur les fins d’années scolaires des seules classes de troisième et terminale. Progressivement ces dernières années, on a constaté une tendance croissante à étendre le temps de l’orientation vers l’amont du calendrier de chaque année scolaire (dès novembre/décembre), mais aussi à concerner l’ensemble du parcours cinquième/terminale. Autrement dit, on est progressivement passé d’un temps court à un temps long de l’orientation. Quelles sont les raisons d’une telle évolution ?

Épisode 1 : Michelle Perrot : "Je trouvais que les femmes avaient une éducation de deuxième zone, je voulais rompre avec tout cela" une émission de 38 minutes sur France Culture
"Le Chemin des femmes" chez Robert Laffont est le dernier ouvrage de l’historienne spécialiste des mouvements ouvriers et de l’histoire des femmes. Cette nuit, Michelle Perrot retrace son parcours avec la complicité des voix qui l’ont accompagnée.”

Décrochage : La situation s’améliore selon la Depp
"Au cours des douze dernières années, les parcours des élèves dans l’enseignement secondaire se sont profondément transformés. Les sorties sans diplômes ont décru de moitié et plus des trois quarts des élèves deviennent aujourd’hui bacheliers", note la Depp dans une nouvelle Note d’information. "Sous l’effet de la baisse des redoublements et de la réforme du baccalauréat professionnel de 2009, ces améliorations se sont accompagnées d’un raccourcissement de la durée de scolarité dans toutes les voies d’enseignement. Ces évolutions ont permis aux élèves entrés en sixième avec les acquis les plus fragiles de sortir plus souvent qualifiés du système éducatif". Le raccourcissement est lié à la baisse du nombre des redoublements et à la réforme du bac pro. Au final, même les sortants sans diplôme arrêtent leurs études à des niveaux de formation plus élevés.”

La Chine promeut l’application de l’informatique pour réduire les inégalités dans l’enseignement
BEIJING, 16 mars (Xinhua) — Le ministère de l’Education a publié lundi une ligne directrice, s’engageant à mieux appliquer l’informatique dans l’enseignement au sein des écoles primaires et secondaires, en vue d’assurer un accès généralisé à un enseignement de qualité.
D’ici 2022, les cours en ligne seront disponibles dans les écoles rurales, pour les aider à répondre à la pénurie d’enseignants et autres ressources éducatives, selon le document.
Parallèlement, les cours exemplaires donnés par des enseignants remarquables seront mis sur Internet afin d’aider le personnel enseignant à l’échelle nationale à améliorer ses compétences professionnelles, a noté le ministère.
Pour combler le fossé éducatif entre les zones urbaines et rurales et entre les différentes régions, les écoles de premier plan partageront leurs ressources éducatives de haute qualité, notamment en ouvrant des écoles numériques ou en donnant des cours en ligne, d’après le document
.”

Enseigner les Lumières. Questions didactiques et construction des savoirs de l’école élémentaire à l’université
Projet de volume collectif sous la direction d’Éric NÉGREL
En tant que courant de pensée européen, les « Lumières » constituent un objet d’étude commun à plusieurs disciplines scolaires et universitaires. Si la recherche scientifique concernant les Lumières adopte volontiers une approche pluridisciplinaire, la réflexion didactique au sujet de cet objet commun d’enseignement est en revanche plus cloisonnée. Le présent volume se propose de nouer un dialogue entre les différents acteurs du monde enseignant qui sont amenés à approcher les Lumières dans le cadre de leur pratique professionnelle : les enseignants-chercheurs en études théâtrales, histoire, histoire de l’art, littérature française, littératures étrangères, musicologie ou philosophie ; les enseignants-praticiens des disciplines ou enseignements connexes dans les premier et second degrés ; les enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation et les didacticiens de ces disciplines, intervenant dans la formation initiale des futurs enseignants ainsi que dans la formation continue.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?