Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 28 mai 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 28 mai 2020

Décisions — En attendant — Divers — Ressources

Un certains nombre de décisions ont donc été annoncées en cette fin d’après-midi. Les réactions seront connues demain. Mais l’attente à été riche en réflexions, constats, témoignages.


Décisions

Tous les écoles et collèges seront ouverts en juin, annonce Jean-Michel Blanquer
Après l’amorce du mois de mai, il y aura une amplification d’ouverture des écoles en juin, pour préparer progressivement la rentrée en septembre, a annoncé le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. Dans la phase 2, toutes les écoles élémentaires seront ouvertes dans les communes où ce n’est pas déjà le cas.
Les collèges, ouverts à 85% depuis plus d’une semaine, ouvriront dans leur ensemble à compter du 2 juin en zone verte. En zone orange, les classes rouvriront plus progressivement et pas à tous les niveaux. La priorité sera donnée aux 6e et aux 5e. Pour les 4e et 3e, il faudra voir si les conditions matérielles permettent leur réintégration. Les lycées pro en zone orange accueilleront les classes de terminale et de CAP. Enfin, l’épreuve orale du bac français sera validée par l’épreuve de contrôle continu
.”

JPEG - 71.8 ko

Dessin de Fabien Crégut


En attendant

Reprise : Le second degré dans l’attente
L’oral de français sera t-il facultatif, ouvert aux seuls volontaires ? Edouard Philippe annoncera t-il la réouverture des collèges et lycées le 28 mai ? Les décisions du ministre sont attendues avec impatience par les enseignants et les cadres du système qui n’auraient que quelques jours pour les mettre en oeuvre. Elles seraient prises alors que de nombreuses pressions s’exercent déjà pour la réouverture de tous les établissements et le retour de tous les élèves à l’Ecole.”

La France a-t-elle repris le chemin de l’école avec « l’un des rythmes les plus forts » en Europe ? Par Alexis Feertchak
LA VÉRIFICATION - Interrogé mardi sur l’ampleur de la réouverture des établissements scolaires, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a comparé l’Hexagone et ses partenaires européens. À raison ?

Déconfinement : l’école se prépare à accueillir de nouveaux élèves dès mardi
Sans attendre les annonces du gouvernement, ce jeudi, nombre d’établissements anticipent une reprise souhaitée par une partie des parents d’élèves.”

Les lycées défendent les bénéfices d’un retour en classe pour « redonner un cadre et des habitudes » aux élèves Par Violaine Morin
Le gouvernement doit trancher, jeudi après-midi, sur la réouverture des lycées. En attendant, les établissements se préparent « au cas où ». Et font valoir les bénéfices de ce retour, même limité, à la vie scolaire.”

Coronavirus : les lycéens et étudiants inquiets pour la reprise d’études, selon un sondage Publié par Mehdi Bautier
Selon un sondage Ifop, 60% des élèves pensent dès aujourd’hui que les conditions d’enseignement ont eu ou vont avoir un impact négatif sur leurs études.”

« Les adieux volés du coronavirus » : à l’école des amitiés suspendues
SÉRIE (4/5). Privés de fin d’année, de nombreux élèves de CM2 et de 3e regrettent de ne pas pouvoir vivre cette douce période de la fin du 3e trimestre. La dernière avec la plupart de leurs copains. Des enfants se confient dans ce 4e épisode de notre série sur les « adieux volés du coronavirus ».”

« Le bac, c’est aussi un rite institutionnel et politique » Propos recueillis par Mattea Battaglia
Annabelle Allouch, maîtresse de conférences en sociologie, constate que le choix du contrôle continu pour le bac 2020 anticipe les modalités de passation du nouveau bac.”
Annabelle Allouch est maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Picardie Jules-Verne et auteure de La Société du concours. L’empire des classements scolaires (Seuil, 2017). Elle analyse l’impact de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 pour les lycéens de terminale qui ne passeront pas les traditionnelles épreuves du bac en juin.”

« Les profs, ils expliquent beaucoup mieux » : des enfants racontent l’école post-confinement par Paula Pinto Gomes pour abonnés
Après deux mois d’école à la maison, certains écoliers et collégiens des zones vertes sont retournés en classe. Malgré la peur du virus et les gestes barrières contraignants, la plupart sont heureux d’avoir retrouvé leurs copains et leurs professeurs. Témoignages.”

L’école en VO sous-titrée Par Sylvain Grandserre sur son blog : Le blog de Sylvain Grandserre
Regardant en version originale un film étranger, nous nous amusons parfois du décalage entre les propos tenus et leur traduction sous-titrée en français. Une impression semblable, mais bien moins aimable, peut atteindre qui observe notre système scolaire. Car il est à craindre que les termes officiels employés - et rapidement repris - servent à confisquer la restitution fidèle de la réalité vécue.”

Mercredi 27 mai : "La consigne est sans équivoque : ne donner aucune note, n’écrire aucune appréciation négative" par Capucine Riva
Les instructions sont très claires : on laisse couler et.... nous avec. En début de semaine, la cheffe nous a envoyé un très long mail, une fois n’est pas coutume. Elle nous explique comment remplir le bulletin du troisième trimestre ainsi que la – bonne – position à prendre lors des conseils de classe. La consigne est sans équivoque : ne donner aucune note, n’écrire aucune appréciation négative. On ne remplit tout simplement pas les cases si les élèves n’ont pas travaillé. On passe sous silence le fait que certains n’ont même pas essayé de nous contacter durant plus de deux mois alors qu’ils en avaient les moyens. On feint de ne pas remarquer que les décrocheurs virtuels sont, en général, les moins acharnés à fournir des efforts en présentiel. Par peur de pénaliser quelqu’un, on gratifie tout le monde.”


Divers

La Cour des comptes donne une mauvaise note à la médecine scolaire
La médecine scolaire n’assure pas ses missions, en particulier la visite obligatoire à six ans et sa réforme « s’avère indispensable », estime la Cour des comptes dans un rapport publié mercredi 27 mai.”

Sur le site de la Cours des comptes : Les médecins et les personnels de santé scolaire
À la demande de la commission des finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale, la Cour s’est penchée sur la situation des médecins et personnels de santé scolaire. Bien qu’il constitue une condition essentielle de la réussite de la politique éducative et une contribution importante à la politique de santé publique, le dispositif de santé scolaire connaît des difficultés endémiques sur lesquelles l’attention des pouvoirs publics est régulièrement appelée. Une réorganisation complète, assortie d’une révision des méthodes de travail, s’avère indispensable.”

« J’attends tous les soirs jusqu’à 3h du matin » : le stress des étudiants en attente sur Parcoursup
Chaque année, depuis deux ans, des centaines de milliers de futurs étudiants du supérieur angoissent au sujet de leur avenir lors des résultats de la phase d’admission de Parcoursup. Cette année, ce sont quelque 950 008 lycéens et étudiants en réorientation qui espèrent être acceptés dans la formation de leur choix. Si 71 000 d’entre eux ont déjà validé une formation dès le premier jour, il en reste une grande partie qui se retrouve dans le flou, coincés dans des listes d’attente.”


Ressources

Décret n° 2020-640 du 27 mai 2020 relatif aux modalités de délivrance du diplôme national du brevet pour la session 2020
"Notice : le décret prévoit la suppression, au titre de la session 2020, des épreuves organisées pour la délivrance du diplôme national du brevet. Ces épreuves sont remplacées, sous réserve de certaines conditions, par la prise en compte des notes de contrôle continu obtenues par le candidat. Ce décret prévoit également que les candidats qui ne peuvent prétendre à la prise en compte de leurs notes de contrôle continu passeront, au début de l’année scolaire 2020-2021, les épreuves de remplacement."

Philo – L’oisiveté pourrait sauver l’économie mondiale, selon le philosophe Bertrand Russell par Franck Olivar
En 1932, une crise, comme celle que nous pourrions connaître, menace l’économie mondiale. Alors que la question de l’allongement du temps de travail et de la réduction des jours de congés revient au cœur des débats, redécouvrons un texte du philosophe Bertrand Russell, dans lequel il faisait l’éloge de l’oisiveté.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?