Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du jeudi 26 mars 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du jeudi 26 mars 2020

Polémiques — Examens — Enseigner

De belles polémiques pour commencer. La question des examens est largement agitée. Et du fait de cette nouvelle situation, l’enseignement se trouve interrogé.


Polémiques

Les enseignants et le mépris
En titrant le 24 mars « Les profs français, les plus méprisés du monde ? », nous ne croyions pas avoir une confirmation aussi rapide. Elle est arrivée très vite. Avec les propos de Sibeth Ndiaye, lors du compte-rendu du conseil des ministres le 25 mars, parlant des enseignants qui « aujourd’hui ne travaillent pas compte tenu de la fermeture des écoles ». Mais aussi avec des gestes concrets comme le refus de masques pour les enseignants accueillant des enfants de soignants. Parce qu’au sommet de l’Etat, les petites phrases et les stéréotypes sur les enseignants ont des conséquences sur la vie des enseignants…

Pour Sibeth Ndiaye, les enseignants ne travaillent pas actuellement
“Oups. La déclaration passe mal. Alors que la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye précisait en sortie de Conseil des ministres l’appel aux personnes sans activité à venir « rejoindre la grande armée de l’agriculture française », un des exemples utilisés a provoqué l’ire des enseignants. « Nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des écoles de traverser toute la France pour aller récolter des fraises », a-t-elle lancé avec aplomb.”

OUPS Les enseignants "qui ne travaillent pas" : Sibeth Ndiaye fait son mea culpa
La porte-parole du gouvernement a déclaré ce mercredi que les enseignants ne travaillaient plus depuis la fermeture des écoles, s’attirant les foudres de la profession.”

Les profs ne "travaillent pas compte tenu de la fermeture des écoles" : Sibeth Ndiaye mélange confinement et vacances scolaires
“La France est regardée en ce moment comme étant un pays qui a été très réactif sur le plan de l’enseignement à distance, avec beaucoup de professionnalisme, beaucoup de dévouement des professeurs”, continuait-il. Et de conclure : “Un hommage national doit être rendu aux professeurs parce que c’est dans ces moments-là qu’on se rend compte de ce que c’est d’avoir un grand service public de l’éducation.” Sibeth Ndiaye doit avoir loupé la consigne.”

Coronavirus : la continuité pédagogique des enseignants au coeur des débats
La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a provoqué un tollé en suggérant que les enseignants ne travaillaient pas, avant de faire son « mea culpa ». Emmanuel Macron a, mercredi soir, « remercié » les enseignants qui s’occupent des enfants « sans relâche ». Au-delà de la polémique, la continuité pédagogique qui leur est demandée suscite de vifs échanges.”

« Peut-être que les parents réalisent combien on travaille et qu’il est difficile d’enseigner »
TÉMOIGNAGES. “Depuis la fermeture des écoles en raison de l’épidémie de coronavirus, les professeurs doivent faire classe à distance. Un défi quotidien !

Dans le Haut-Rhin, le coronavirus se propage aussi à cause de la fracture numérique
Alors que le ministère de l’Éducation nationale appelle chacun à poursuivre l’école à distance, certaines familles sont dépourvues d’ordinateur et/ou d’imprimante chez elles. Dans le Haut-Rhin, beaucoup ont donc décidé de s’entraider en se faisant passer des documents... ce qui a propagé le coronavirus.”

Le Covid-19 met à rude épreuve les relations entre les enseignants et Jean-Michel Blanquer
Pressés d’assurer un maximum de « continuité pédagogique », soumis à des injonctions parfois contradictoires, les enseignants s’élèvent contre la volonté du ministre de les voir téléphoner à chaque famille.”

Confinement : les parents peuvent-ils aller dans les établissements récupérer les devoirs des enfants ?
Le ministre de l’Education nationale a indiqué que le fait d’aller chercher le travail dans l’école de son enfant correspondait à « un motif familial impérieux ». Mais des enseignants s’organisent autrement.”

Voyages scolaires : Une ordonnance prévoit un avoir à la place du remboursement
Les voyages scolaires interrompus pour cause d’épidémie ne seront finalement pas remboursés. Une ordonnance publiée le 26 mars autorise les entreprises à proposer à la palce un avoir. Cette mesure contredit les annonces de JM Blanquer.”


Examens

Baccalauréat : l’incertitude des lycéens en pleine épidémie de coronavirus
En France, le confinement pourrait durer encore plusieurs semaines, a annoncé Édouard Philippe lundi 23 mars. Une prolongation qui commence à inquiéter les lycéens, à l’approche du baccalauréat. Le ministre de l’Éducation ne prévoit pas de retour en classe avant le 4 mai au mieux.”

Contrôle continu, épreuves aménagées, report : les scénarios pour un bac 2020 « aménagé »
Dans le contexte actuel de confinement, l’organisation du baccalauréat s’annonce compliquée. Du report au contrôle continu, partiel ou total, plusieurs options sont envisagées. Mais rien n’est encore arbitré.”

Coronavirus : Jean-Michel Blanquer confirme que le baccalauréat aura bien lieu
Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a confirmé ce mercredi que le baccalauréat 2020 aurait bien lieu, et ce malgré les conditions particulières liées à l’épidémie de coronavirus. Sa date et ses modalités devraient être connues d’ici une dizaine de jours, selon le ministre.”

Concours, examens, bac... chamboulés par le Covid-19
À la lumière de l’évolution de la situation sanitaire en France, les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont décidé de reporter ou modifier les concours à venir.”

Matthieu Orphelin : "Pourquoi il faut privilégier le contrôle continu pour le bac 2020"
Le bac 2020, perturbé par la crise du Covid-19, nécessitera des aménagements. Le député Matthieu Orphelin livre les résultats inédits d’une consultation sur le sujet.”

L’école à l’heure du Covid-19, Et si vous supprimiez le Bac et le Brevet 2020 ? CRAP-Cahiers pédagogiques - Éducation & Devenir
Ce temps de confinement est un moment exceptionnel de mobilisation : acteurs du monde de l’éducation, parents, mouvements d’éducation populaire, mouvements pédagogiques. Tout le monde fait ce qu’il peut, pour essayer de garder à niveau les élèves qui n’éprouvent pas de difficulté scolaire, pour aller chercher ceux que l’école à distance n’atteint pas, par faute d’équipement, faute de comprendre ou encore du fait de parents malades, travaillant à domicile ou submergés par la crise sanitaire que nous vivons aujourd’hui.
Mais la communauté éducative regroupant enseignants, personnels de direction, parents et élèves est inquiète en particulier au sujet des examens. Il est temps de regarder les choses en face et de lancer des signaux forts pour faire baisser le stress d’une population déjà suffisamment éprouvée
.”


Enseigner

Professeurs des écoles volontaires : Qui sont-ils ?
Alors que le confinement aborde sa neuvième journée, de nombreux enseignants se sont portés volontaires pour prendre en charge les enfants de soignants mais aussi ceux des travailleurs sociaux. Leur accueil est assuré depuis lundi dernier. Sans masque, ni gel hydro-alcoolique, ni gants, dans l’incapacité de garder un mètre de distance avec les enfants, ils sont tout de même plus de 20 000 à avoir répondu présent à l’appel. « On est dans notre rôle d’enseignant. De personne engagée, d’enseignant engagé ». Nabil, volontaire et directeur d’une école de Seine-Saint-Denis, même s’il réfute le terme de guerre employé par le président, n’hésite pas à en emprunter le champ lexical « Les parents soignants sont au front, on gagne une guerre avant tout grâce à la logistique qu’il y a derrière… On les seconde en les soulageant des temps scolaires »

Coronavirus, les chefs d’établissement, en première ligne aussi
Continuité pédagogique et accueil des enfants des personnels mobilisés par l’épidémie, les chefs d’établissement sont attendus sur les deux fronts.”

J’enseigne des matières pratiques et j’ai dû adapter mes cours à l’enseignement à distance - BLOG Par Éloïse Birota, Contributeur, Responsable formation CAP AEPE et Formatrice biotechnologies, sanitaire et social
Ces changements obligatoires m’ont permis de me remettre en question, de se mettre à la place de l’élève pour réfléchir à la formulation des questions, ou au choix des supports.”

#RestezchezVous : France Télévisions se transforme en salle de classe géante Par Laure Croiset
VIDEO -” #RestezchezVous. Alors même que les conditions de confinement ont été durcies en France, France Télévisions accompagne parents et élèves en déployant son outil éducatif Lumni pour se transformer en salle de classe géante.”

L’école maternelle à la maison : garderie ou école ?
Les deux fonctions historiques dévolues à l’école maternelle depuis sa création sont la garderie de jeunes enfants et l’école. Deux fonctions que la situation actuelle interroge. Depuis le 16 mars 2020, avec la fermeture des établissements scolaires, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, enseignants et familles sont sommés de miser sur le numérique pour assurer la « continuité pédagogique ».
Mais si l’organisation de classes virtuelles et le rendu de copies par mail sont envisageables avec des lycéens (sous réserve que les moyens techniques suivent), on comprend aisément que le lien va être beaucoup plus difficile à maintenir dans le cas de jeunes enfants
.”

Un peu d’humour pour terminer
Top 10 des différents types de profs pendant le confinement
Qui dit confinement dit plus d’école. Qui dit plus d’école dit plus besoin de croiser les parents d’élèves relous le matin devant l’école. Mais qui dit plus besoin de croiser les différents types de parents d’élèves le matin devant l’école dit aussi plus de profs à croiser et donc plus d’enfants gardés toute la journée et donc école à la maison. Et qui dit école à la maison dit devoir tout se taper soi-même parce que les profs ne sont pas d’une grande aide quand ils ne sont pas en présentiel. Enfin ça dépend, y’en a quand même qui jouent le jeu.”

Géraldine Duboz et Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?

N° 558 - Les élèves migrants changent l’école
Dossier coordonné par Jean-Pierre Fournier et Françoise Lorcerie
janvier 2020
Les migrations internationales ne font pas seulement l’actualité, elles sont le présent de notre école. Son futur aussi. Sans prêter foi aux images qui veulent faire peur, prenons-en acte. Comment faire pour accueillir des élèves de toutes origines, de tous âges et de toutes langues maternelles ?

N° 557 - L’autorité éducative
Dossier coordonné par Michèle Amiel et Bruno Robbes
Décembre 2019
Dans une société dominée par l’individualisme et l’immédiateté, dans une école affectée par la contestation des savoirs, l’exercice de l’autorité est mis à l’épreuve. Comment tenir le cadre nécessaire à des apprentissages exigeants et instaurer une relation d’autorité qui émancipe ?