Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du Vendredi 3 juillet 2020


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du Vendredi 3 juillet 2020

Rentrée — Bac — Vacances — Sortir de la crise — Supérieur — Ressources

Dernière revue de presse de cette année scolaire. Les yeux sont tournés vers la rentrée, les modifications du bac, les vacances apprenantes et la sortie de la crise. Il y a des questions concernant le supérieur et quelques ressources.
Au nom de toute l’équipe des rédactrices et rédacteurs de la revue je vous souhaite des vacances réconfortantes.


Rentrée

Mais avant d’envisager la rentrée, il faut d’abord en sortir.
Dernier jour d’école : un petit goût de kermesse, malgré le coronavirus
La plupart des fêtes d’école ont été annulées en raison de la crise sanitaire. Mais dans de nombreux établissements, on s’organise pour se dire au revoir. Et récolter un peu d’argent.”

JPEG - 133.8 ko

Rentrée 2020 : des programmes scolaires trop lourds ? Publié par Mehdi Bautier
Avec la crise sanitaire et l’enseignement à distance, les enseignants n’ont pas pu finir les programmes scolaires. Un aménagement de ces programmes est de rigueur pour limiter les inégalités entre les élèves.”

Faut-il alléger les programmes scolaires pour la rentrée prochaine ? par Denis Peiron
Pour tenir compte des inégalités scolaires qui se sont creusées depuis mars, le principal syndicat du secondaire suggère des allégements de programmes, niveau par niveau, matière par matière. Le ministère, lui, préfère élaborer des outils permettant aux enseignants d’évaluer le niveau – plus hétérogène que jamais – de leurs élèves.”

École : 8 Français sur 10 souhaitent que l’enseignement à distance perdure, selon un sondage Par Viviane Le Guen, France Bleu
80 % des parents d’élèves souhaiteraient que l’Education nationale propose de l’enseignement à distance durablement, et pas seulement en période de crise, selon un sondage Odoxa pour Open Digital Education publié en cette veille de vacances scolaires.”


Bac

Baccalauréat : le contrôle continu transforme aussi la préparation au rattrapage Par Violaine Morin
Avec la délivrance du diplôme sur la base des notes des deux premiers trimestres, les élèves dont la moyenne est « juste » ont pu réviser en amont. Reportage dans un lycée, à Soissons.”

Pour le contrôle continu, Blanquer est toujours aussi pusillanime Par Claude Lelièvre sur son Blog : Histoire et politiques scolaires
On aurait pu penser que Blanquer, après que les baccalauréats aient été obtenus cette année dans le cadre du contrôle continu ordinaire, renoncerait à l’usine à gaz des « épreuves communes de contrôle continu ». Mais non, il a préféré la solution cosmétique d’une certaine modification de ses modalités et du changement de nom. Il n’y aura toujours pas de "simplification" du baccalauréat.”

Des syndicats inquiets du bidouillage du bac Par Caroline Beyer
Conséquence du confinement, les candidats de la session 2020 ont été évalués sur le contrôle continu.
Le « bidouillage » des notes ? Dès l’annonce, début avril, d’une session exceptionnelle du bac 2020, entièrement en contrôle continu, certains syndicats enseignants, le prédisaient officieusement. Car comment imaginer un résultat national trop éloigné - à la hausse ou à la baisse - de l’année 2019 (88 % de réussite, toutes filières confondues, avec des mentions pour un candidat sur deux) ? Intenable politiquement
.”

Réforme du bac : le ministère de l’Éducation nationale patine par Thibaut Cojean
A la veille des vacances scolaires, Jean-Michel Blanquer, alors ministre de l’Éducation nationale, a annoncé, le 30 juin dernier, les derniers ajustements de la réforme du bac qui seront effectifs dès la rentrée 2020. Des décisions qui ne contentent personne et n’aideront pas à la simplification de l’examen.”


Vacances

"Mauvaise surprise, on ne pourra pas prendre tous les élèves" : les doutes des enseignants sur l’opération "école ouverte" cet été
Après la crise sanitaire du printemps, le ministère de l’Éducation souhaite que les enfants puissent bénéficier pendant les grandes vacances d’ateliers ou de cours de rattrapage. Un dispositif qui se met en place de manière inégale suivant les établissements.”

« Une nouvelle page de l’histoire des colos s’écrit peut-être »
Entretien : “Selon l’historien André Rauch, la mission des colonies de vacances prend tout son sens avec la crise sanitaire due au coronavirus. Elles pourraient sortir renforcées de l’été”. Recueillis par Emmanuelle Lucas


Sortir de la crise

La FSU veut un « plan jeunesse »
« Le gouvernement ne prend pas conscience de l’ampleur de la crise ». Benoit Teste, secrétaire général de la FSU, entouré de l’ensemble des syndicats de sa fédération, a lancé le 1er juillet un « plan de sortie de crise » axé sur la jeunesse. Le syndicat demande des postes. Mais il veut aussi des changements pédagogiques, notamment des aménagements de programme pour la rentrée.”

Un site : États généraux de l’éducation sur Eduscol
Une grande mobilisation citoyenne pour contribuer à améliorer l’éducation en France.
Les États généraux de l’éducation sont une initiative citoyenne organisée par VersLeHaut, un laboratoire d’idées (ou think tank) dédié aux jeunes et à l’éducation.
Depuis novembre 2019, les États généraux de l’éducation et la plateforme associée ont été lancés afin que le plus grand nombre (les jeunes et les familles, mais aussi les professionnels et acteurs éducatifs, l’État et les collectivités locales, ou encore les entreprises et les syndicats) puisse participer à une démarche inédite

Un événement : États généraux du numérique pour l’Éducation sur Eduscol
Une consultation pour faire émerger une vision partagée du numérique pour l’éducation.
En juin 2020, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a lancé une démarche de consultation qui conduira à la tenue des États généraux du numérique pour l’Éducation les 4 et 5 novembre à Poitiers
.”


Supérieur

Relance de l’économie et remaniement : pour un ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
Parce que le lien entre la recherche et donc la construction des savoirs, leur transmission à travers l’enseignement supérieur et leur transfert vers la société avec l’innovation est essentiel, la Conférence des Présidents d’Université souligne l’intérêt de le préserver dans un ministère de plein exercice qui regroupe enseignement supérieur, recherche et innovation.”

Le mythe de la continuité pédagogique Par Fabrice Flückiger Historien
L’épidémie de Covid-19 et le confinement ont renforcé dans les universités européennes ce qu’on pourrait appeler « le mythe de la continuité pédagogique », particulièrement dans les facultés de lettres et sciences humaines. Pourtant, derrière la volonté d’innover et de proposer un enseignement tout numérique, se cache en réalité la même logique d’évaluation et de commercialisation des savoirs déjà à l’œuvre. On est encore loin de l’idéal d’une université émancipatrice !” pour abonnés

« Enseignement et recherche sont les clés de voûte du progrès social et économique » Tribune Manon Domingues Dos Santos
L’économiste Manon Domingues Dos Santos observe, dans une tribune au « Monde », qu’en changeant radicalement le recrutement et le financement des universités, la loi de programmation pluriannuelle de la recherche remet en cause leurs missions.”

« Beaucoup d’étudiants ne disposent pas d’outils adaptés pour suivre des cours à distance »
La rentrée 2020 s’annonce inédite, aussi bien du point de vue de l’organisation des cours et des locaux que du profil des nouveaux étudiants, observe Gilles Roussel, le président de la Conférence des présidents d’université, dans un entretien au « Monde ».” Propos recueillis par Eric Nunès P

Le Conseil d’Etat entérine les frais d’inscription différenciés pour les étudiants internationaux par Pauline Bluteau
C’était une décision très attendue de la part de la communauté universitaire et étudiante : le 1er juillet 2020, le Conseil d’Etat a rendu son verdict concernant l’application de frais d’inscription différenciés pour les étudiants internationaux. La juridiction estime que ces frais "modiques" ne viennent pas enfreindre "l’exigence constitutionnelle de gratuité".”

A La Réunion : Des étudiants contestent le processus d’admission. Métiers de l’enseignement : recalés en master malgré une licence avec mention
Alors qu’ils ont réussi leur licence d’anglais avec mention, des étudiants à l’université de La Réunion postulant à une place en master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) sur l’un des deux sites de l’île, à Bellepierre et au Tampon, ont vu leur candidature rejetée. Forcés de poursuivre leurs études en Métropole alors que des étudiants de l’Hexagone ont, eux, été acceptés pour le master à La Réunion, ils mettent en doute le processus d’admission particulière opaque. L’université de La Réunion dément tout favoritisme et affirme sélectionner les meilleurs dossiers en toute objectivité.”


Ressources

Enseigner les sciences humaines et sociales : entre savoirs et société dossier de l’IFE n° 135, juin 2020 Par Claire Ravez
Ce Dossier de veille met en avant différentes tensions qui sous-tendent l’activité quotidienne des enseignantes et enseignants qui cherchent à transmettre à leurs élèves des démarches et des outils intellectuels pour comprendre les sociétés humaines et leur fonctionnement.
Comment se recompose la référence aux disciplines universitaires au sein et entre matières scolaires elles-mêmes plus ou moins composites (histoire-géographie et EMC, sciences économiques et sociales, philosophie, etc.) ? Quels compromis entre éducation à une socialisation politique commune et à une pensée critique émancipatrice ? Quelles spécificités mais aussi quels enjeux partagés entre l’enseignement polyvalent de l’école primaire et la spécialisation des professeurs du secondaire ? Quels regards porter sur le passé de ces disciplines pour mieux en comprendre les configurations émergentes ? Quelles trajectoires spécifiques et quelles tendances voisines entre systèmes scolaires français et étrangers ? Enfin, quels écarts entre intentions éducatives et apprentissages effectifs des élèves ?
Pour résumer : quels sont les termes des compromis que les enseignantes et enseignants sont amenés à effectuer au quotidien pour à la fois s’inscrire dans un rapport spécifique aux savoirs de référence et dans une dimension politique redoublée par l’objet de leurs enseignements, l’humanité en société ?

Profs de collège : Quelles pratiques pédagogiques ?
Les enseignants des collèges se soucient-ils vraiment de la réussite de leurs élèves ? Quelles sont leurs pratiques pédagogiques ? Quels profils d’enseignants peut-on distinguer ? Une nouvelle étude de la Depp apporte des réponses intéressantes à ces questions. Alors que certains opposent les « pédagogistes » aux autres, l’étude montre que les professeurs partagent beaucoup de points communs dans leurs pratiques pédagogiques. Les différences tiennent souvent au contexte dans lequel ils enseignent. Les enseignants font corps.”
Pour récupérer le document : https://www.education.gouv.fr/premiers-resultats-de-l-enquete-sur-les-pratiques-d-enseignement-epode-en-2018-au-college-305057

Les enseignants de l’école primaire sont plus exposés aux conflits qu’auparavant Par Violaine Morin. Article réservé aux abonnés
L’Autonome de solidarité laïque publie son rapport annuel jeudi, duquel ressort une montée des tensions à l’école.
Succession de « petits faits », « tensions », prévalence des agressions verbales… Le baromètre annuel du climat scolaire, rendu public le 2 juillet par l’Autonome de solidarité laïque (ASL), dépeint une école que les spécialistes du mal-être enseignant connaissent bien : celle où les insultes, menaces et diffamations forment l’essentiel des cas de violence, ces « petites agressions » qui « minent le moral » des enseignants
.”

15 stratégies pédagogiques essentielles et facilement applicables
Stratégies issues des recherches et travaux en sciences cognitives qui permettent de guider l’enseignant dans la conception et l’animation d’une séance.”

Bernard Desclaux

Abonnez-vous, Réabonnez-vous, Offrez un abonnement, diffusez cet appel !
Pour vous abonner : https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/74-abonnements


JPEG - 23.5 ko

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 561 :L’éducation à la sexualité
Coordonné par Chantal Guitton et Dominique Seghetchian
mai 2020
Aborder la sexualité par la reproduction, le plaisir ou la protection contre les MST n’est pas neutre. Comment accompagner la découverte de soi et de l’altérité ? Quelle place faire à la diversité des normes dans une école qui promeut l’émancipation et l’égalité ?
N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…
[N° 556 : Sujets à émotion->https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/fr/revue/780-sujets-a-emotions.html
Dossier coordonné par Florence Castincaud et Jean-Charles Léon
Novembre 2019
Même si les émotions et le vécu font partie du processus d’apprentissage, le sujet doit les dépasser pour devenir sujet apprenant ou enseignant. Quels moyens didactiques et pédagogiques permettent de surmonter ces peurs d’apprendre ou d’enseigner ? Comment se former pour prendre conscience des affects dans la classe ?