Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Prolonger et élargir l’ambition refondatrice !


Collectif d’associations partenaires de l’École publique (CAPE)

Prolonger et élargir l’ambition refondatrice !

Communiqué

3 avril 2014

Formation des enseignants et des personnels éducatifs, nouveaux temps pour mieux apprendre , mise en œuvre des projets éducatifs de territoire (PEdT) refonte des programmes scolaires et du socle commun, scolarisation des moins de trois ans, lutte contre le décrochage, promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, parcours artistiques et culturels, enseignement laïque de la morale et éducation civique, réforme du collège, ambition d’une école inclusive, sont autant d’enjeux fondés sur une analyse des faiblesses de l’Ecole d’hier, faiblesses qui touchent en premier lieu les élèves eux-mêmes.

Nous, collectif d’associations partenaires de l’École publique, sommes mobilisés pour soutenir et porter cette grande ambition de refondation globale de l’Éducation et de l’École de la République. Nous nous sommes engagés résolument dans la mise en œuvre volontariste de projets éducatifs de territoires au service des ambitions d’égalité et de réussite éducative de tous les jeunes, filles et garçons. Nous nous sommes mobilisés pour contribuer à la redéfinition de la formation des enseignants. Nous nous investissons dans la refonte des programmes. Nous contribuons aux avancées de la réflexion pour permettre des transformations de l’Ecole par l’innovation et l’expérimentation…

La politique conduite depuis 2 ans engage une réforme de fond, ambitieuse, courageuse sur le plan politique. Elle est essentielle pour infléchir durablement les tendances lourdes de l’échec scolaire, du tri social et de l’exclusion. Elle est fondamentale pour faire de l’Education un enjeu partagé, mobilisateur de l’ensemble des acteurs éducatifs, des parents, des collectivités, des citoyens et des associations.

La poursuite de cette politique nationale pour l’École est nécessaire. Il faut amplifier la mobilisation pour réussir l’élargissement de cette ambition refondatrice de l’Ecole à l’ensemble des politiques éducatives. Il faut investir le sens porté par ce nouveau ministère regroupant l’Education Nationale, l’Enseignement Supérieur et la Recherche pour renforcer la cohérence des projets fondateurs des ESPE. Il faut mettre en œuvre et réussir la refondation pédagogique sur le socle, les programmes, l’évaluation, les cycles…

Cette politique d’impulsion nationale, porteuse d’un avenir pour un grand service public de l’éducation renforcé sur tous les territoires de la République avec l’engagement de l’Etat et des collectivités territoriales, doit se poursuivre et constituer une priorité des politiques publiques et des choix budgétaires.

Les associations membres du CAPE entendent poursuivre, à leur place, leur mobilisation dans les initiatives, les espaces de travail et de projets comme elles l’ont fait hier dans la conception et la mise en œuvre des premières phases de la refondation.

Contact : Jean-Luc Cazaillon, président du CAPE
06 89 52 53 16
jean.luc.cazaillon@cemea.asso.fr