Accueil > Publications > Ouvrages > L’orientation, c’est l’affaire de tous - Tome 1 : Les enjeux


L’orientation, c’est l’affaire de tous - Tome 1 : Les enjeux

Coordonné par Dominique Odry - 144 pages - 15 euros hors frais de port

16 novembre 2006
Commander cet ouvrage

L’orientation des élèves, plus que jamais d’actualité, concerne de nombreux acteurs dans et hors l’école. Cet ouvrage aborde les enjeux sans complaisance ni langue de bois, prélude à un second tome consacré aux outils et aux expériences pratiques. Cette première livraison est indispensable pour écrire la longue histoire, à bien des égards « très française » de l’orientation, pour la relier aux questions de société et d’économie, et pour montrer comment chacun est concerné, à travers par exemple l’institution conseil de classe. Et comme l’indique le titre, il s’agit moins d’améliorer des procédures que de changer de perspective, en envisageant l’orientation « tout au long de la vie ».
Coordonné par Dominique Odry. Il est responsable de la formation des inspecteurs de l’Éducation nationale chargés de l’information et de l’orientation, et des directeurs de CIO, à l’École supérieure de l’Éducation nationale (ESEN). Il travaille plus particulièrement sur les questions d’évaluation.


Sommaire

Préface — L’orientation, monstre ou victime ? par André Legrand

Introduction — Quel est le sens de l’orientation ? par Dominique Odry

Chapitre premier — La longue émergence de l’éducation à l’orientation
- Changements d’orientation, par Jacques Sénécat
- Des particularités françaises, par Bernard Desclaux
- Vers l’éducation à l’orientation, par Bernard Desclaux
- Mutations du travail : l’orientation concernée, par Bernard Desclaux

Chapitre II — Regards sur l’orientation aujourd’hui
- De la théorie aux pratiques, par Dominique Odry
- Quelles démarches ? par Jean-Pierre Cartier
- Pas facile d’entrer par les disciplines, par Olivier Brunel
- Le conseil de classe, entre justesse, justice et justification, par Bernard Desclaux et Jacques Vauloup

Interpellation — Pas de solutions toutes prêtes