,

Revue de presse du 31 octobre au 7 novembre 2021

Le thème de l’éducation apparaît encore timidement dans les débats politiques en prévision de la prochaine campagne. On a parlé également d’orientation durant ces vacances. Une petite récolte de témoignages divers. dans le Supérieur, Parcoursup est toujours sur la sellette (pour certains). On terminera par quelques comparaisons internationales et surtout un gros paquet de ressources à mettre de côté. Le tout illustré par nos deux dessinateurs.

Politique

Le thème de l’éducation apparaît encore timidement dans les débats politiques en prévision de la prochaine campagne.

Le dessin de Fabien Crégut

Éducation : Jean-Michel Blanquer répond aux questions de Dimitri Pavlenko, Sonia Mabrouk et Mathieu Bock-Côté. C’était sur Europe 1, le 25 octobre 2021. Vidéo de l’entretien.

Élèves trans : la circulaire dont Blanquer ne voulait pas

Le ministère de l’éducation nationale a récemment diffusé une circulaire pour « une meilleure prise en compte des questions relatives à l’identité de genre », jugée insuffisante par nombre d’associations. Mediapart révèle comment une version antérieure plus protectrice, préparée par l’administration en collaboration avec ces dernières, a été retoquée par le cabinet du ministre.” La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Double discours« , « instrumentalisation« : la lourde charge de Vallaud-Belkacem contre Blanquer

L’ex-ministre de l’Education nationale dénonce « l’instrumentalisation » de la défense de la laïcité et la transmission des valeurs de la République « au profit d’un combat politique » par Jean-Michel Blanquer, qui mettrait l’éducation « à feu et à sang ».”

Laïcité : comment Jean-Michel Blanquer a transformé le dispositif de l’Education nationale Par Hadrien Brachet   Derrière les caméras

Depuis 2017, le ministre a multiplié les nouveaux dispositifs en matière de laïcité. De la création d’un « Conseil des Sages » au dernier-né « carré régalien », dont Jean-Michel Blanquer faisait la promotion ce vendredi à Nice, « Marianne » décrypte les évolutions internes à l’Education nationale. Coup de com’ ou changement en profondeur ?

L’École et la République des chefs : 1. Le fiasco de la « troisième voie »

Philippe Champy sur son blog s’interroge : “Comment interpréter la longévité exceptionnelle de Jean-Michel Blanquer pour un ministre de la Ve République ? Intelligence visionnaire en matière de politique scolaire ? Homme providentiel pour « réformer le mammouth » ? Autres explications ? Pour commencer à répondre, prenons le temps d’examiner sa stratégie de la « troisième voie », formulée avant et après sa prise de fonction.”

Agnès Verdier-Molinié: «Pour nos enfants, une meilleure allocation des moyens éducatifs»

TRIBUNE – “La Fondation iFrap publie, d’ici au premier tour de la présidentielle, dix études sur les sujets prioritaires du prochain quinquennat. Aujourd’hui, pour la deuxième de ces études, la directrice générale du think-tank libéral expose les mesures préconisées en matière d’éducation.

La question éducative sera au cœur des débats pour la présidentielle de 2022. On nous dit que la France décroche, que nous sommes mal classés? La France se place, dans le classement Pisa, à la 23e place sur 82 en lecture, 25e place sur 82 en mathématiques et en sciences. Selon les chiffres du ministère, un jeune Français sur dix est en difficulté de lecture. Certains pensent que nos problèmes de résultats scolaires viennent d’un manque de moyens et proposent d’augmenter les dépenses et les salaires des enseignants. Et si le sujet était plutôt celui d’une d’allocation des moyens plutôt que d’un manque de moyens?” Pour abonnés…. Le discours habituel de la droite libérale.

2022 : « Michel Barnier, le candidat que la jeunesse française attendait »

TRIBUNE. “305 jeunes militants, dont 50 cadres jeunes LR, appellent à voter pour l’ex-négociateur du Brexit. Et retrouver ainsi « la grandeur de la France ».” Par un collectif de jeunes (sic) LR.

Chronique de Cécile Blanchard Rédactrice en chef des Cahiers pédagogiques : Propositions pour l’école : comme un petit parfum de naphtaline…

J’ai beau être préparée, pour ne pas dire habituée, à chaque fois, j’ai l’impression que s’ouvre un gouffre vertigineux : comment est-il possible, une fois encore, que des candidats putatifs à l’élection présidentielle formulent pour l’école des propositions tout droit sorties des années 1950 ou 1960 ? Jusqu’à un candidat déclaré-pas déclaré, « celui dont on ne dit pas le nom », qui revendique ouvertement le retour à « ce que la France faisait dans les années 1960 » en matière d’« instruction »..”

Orientation

Education : l’orientation des élèves à nouveau épinglée

Un rapport publié par le ministère de l’Education nationale juge sévèrement la politique d’orientation et propose de « systématiser » la formation des enseignants à cette question. Avec, en retour, une hausse des primes ou un coup de pouce à leur carrière.” par Marie-Christine Corbier

Ce rapport de l’Inspection générale, et non du Ministère…. est récupérable : le rapport, la synthèse et les annexes à partir de cette page du site du ministère.
J’ai proposé une première réaction à chaud après une lecture en diagonale sur mon blog : L’orientation au rapport

Le rapport annuel 2020 de l’IGESR vient d’être publié. Il a pour titre : L’orientation, de la quatrième au master. Le précédent avait pour thème, l’autonomie des établissements scolaires du second degré. L’ancienne I.G.A.E.N.R. réalisait un rapport annuel d’activités, désormais l’ IGESR choisit un thème chaque année. Mais compte tenu de la situation sanitaire, ce rapport fut rédigé durant deux ans. Son pilote est Michel Lugnier et ses co-auteurs, Amaury Flégès, Frédérique Weixler, Olivier Rey, avec la participation de Didier Lacroix.”

Vousnousils signale Un site dédié à l’orientation pour les élèves de Terminale

Les Echos propose une enquête : Paumés dans leurs études, ils changent et rechangent d’orientation

Ils sont arrivés dans des cursus où ils n’étaient pas épanouis. Plutôt que de persister et, au final, de travailler pendant des années dans un secteur qui ne leur plaît pas, ils ont préféré changer de voie. Parfois plusieurs fois. Une décision qui leur a demandé un certain courage.”

Un accompagnement individuel ou collectif ? Par Jacques Vauloup sur son blog

Dans Le Monde du 13 octobre, Delphine Riccio, vice-présidente de l’Association des psychologues de l’éducation nationale (APSYEN), préconise sans barguigner un rééquilibrage de l’accompagnement de l’orientation entre accompagnement individuel et collectif, ce dernier à valoriser. Mais que veut au juste l’APSYEN derrière ce propos pour le moins disruptif ?

Témoignages

Prendre le temps de lire quelques témoignages sur des thématiques différentes.

Un article réservé aux abonnés malheureusement aborde : Enseignants porteurs de handicap : «On nous fait souvent sentir que nous gênons les institutions»

Dans son livre «Dés-agrégée : en fauteuil roulant dans l’Education nationale», une ex-enseignante stagiaire raconte la maltraitance qu’elle a subie de la part d’une institution qui s’enorgueillit pourtant de donner sa juste place au handicap.”

De son côté, Brut a rencontré Romain, un prof d’EPS pas comme les autres: Vidéo « J’avais envie de montrer le côté positif de l’Éducation nationale« 

Et encore un article réservé aux abonnés : Mixité scolaire : à Toulouse, un cas d’école

En 2017, dans le sillage d’expérimentations encouragées par l’Education nationale, le conseil départemental de Haute-Garonne fermait deux «collèges ghettos» du quartier du Mirail et affrétait des bus vers des établissements mieux cotés. Un pari audacieux qui, quatre ans plus tard, a fait mentir les sceptiques.” abonnés

Supérieur

L’oeil est toujours sur Parcoursup

Parcoursup 2021 : attente, réponses, un bilan très différent selon la filière suivie au lycée Par Thibaut Cojean

INFOGRAPHIES. Pour réussir sur Parcoursup, il vaut mieux être un bon élève et préparer un bac général. Le bilan de l’édition 2021 de la procédure montre de larges inégalités dans le temps d’attente et le nombre de réponses reçues.”

Sur Parcoursup, l’attente inutile des lycéens professionnels par Thibaut Cojean

Les données de Parcoursup 2021 mettent au jour des inégalités persistantes dans le traitement des dossiers des lycéens. Les bacheliers généraux reçoivent plus de propositions et plus rapidement que les autres. Malgré une attente plus longue, la plupart des bacheliers professionnels s’orientent vers des formations qui leur sont réservées.”

Le tourisme, discipline à la marge dans l’enseignement supérieur français

Si de nombreuses formations existent, elles peinent à répondre aux besoins de la filière, que cela soit en termes de fonctionnement, d’innovation ou d’expertise.” Par Margherita Nasi

Comparaisons

Des enseignants ultra formés et autonomes, le pari gagnant de la Finlande

En 70 ans, le système d’éducation finlandais a fait une véritable remontada dans les classements internationaux. De nombreux facteurs expliquent le phénomène, mais il en est un qui revient systématiquement dans la bouche des experts: le rôle et la qualité des enseignants.” par Lorène Mesot

Éducation : importantes différences entre les pays européens quant aux salaires des enseignants

Le réseau Eurydice de la Commission européenne publie aujourd’hui son rapport annuel sur les salaires des enseignants. Il montre que les revenus des enseignants varient considérablement d’un pays à l’autre en Europe.”

Mathématiques : la France fait moins bien réussir ses élèves de milieu défavorisé Par Claire Lommé

Les élèves de CM1 en France réussissent moins bien en mathématiques que dans les autres pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Et cet écart est plus prononcé parmi les élèves socialement défavorisés. Le Cnesco (Centre national d’étude des systèmes scolaires) revient dans une note sur les résultats de l’étude internationale Timss (Trends in Mathematics and Science Study) de 2019. Cette note sera suivie de trois autres d’ici à juin 2022.”

Alphabétisation en Afrique : la langue maternelle au secours des élèves du primaire

La scolarisation a beaucoup progressé sur le continent, mais trop d’enfants atteignent l’âge de 10 ans sans pouvoir comprendre un texte simple.”

Par Sandrine Berthaud-Clair

Ressources

Un gros paquet de ressources à se mettre en réserve.

Enjeux d’éthique des usages des données numériques d’éducation par Laurissergues Michelle

L’Éducation nationale produit un très grand nombre de données liées à la vie scolaire, aux évaluations et aux résultats des élèves, aux travaux et aux devoirs qu’ils réalisent. Une grande variété de données numériques personnelles sont ainsi collectées, stockées et font l’objet de traitements par une multitude d’acteurs : écoles et établissements scolaires, services académiques, collectivités territoriales, partenaires privés fournissant des ressources pédagogiques et services numériques.

Le secteur du numérique éducatif ouvre un nouveau champ des possibles pédagogiques par le recueil, l’analyse et l’exploitation des données d’éducation. Ces potentialités nouvelles doivent d’abord être au bénéfice des élèves et de leurs familles, des professeurs, des chercheurs en éducation mais doivent aussi éclairer le pilotage du système éducatif.”                                           

Quelques idées reçues l’école battues en brèche par un historien de l’éducation

Dans leur livre « A nous le français ! » (voir le post précédent), les linguistes Maria Candea et Laélia Véron déconstruisaient les clichés et idées reçues sur la langue, nous invitant à nous émanciper. Dans « L’école d’aujourd’hui à la lumière de l’histoire », l’historien de l’éducation Claude Lelièvre nous propose de prendre du recul sur les représentations que nous avons de l’école. En multipliant les sources historiques, Lelièvre vient bousculer la vision dominante sur les fondamentaux, sur Jules Ferry, sur la pédagogie, le bac, les notes, les vacances…

Impossible de tout aborder ici, ce qui suit est donc un condensé de notes prises au fil de la lecture.” Par Lucien Marboeuf

Y a-t-il une méthode pour mieux penser et faire penser la réalité ? par Christine Vallin| une autre ancienne rédactrice en chef des Cahiers Pédagogiques.

“Penser et faire penser, pour agir et faire agir : voilà qui donne une feuille de route dans le métier d’inspectrice, mais ne dit pas comment s’y prendre.

Depuis que je suis inspectrice, et particulièrement depuis mon mémoire de master je me dis qu’un cadre a nécessité à penser, et à penser large. Au départ c’était juste une intuition, “penser large pour agir juste”, c’est le titre de la présentation que j’ai faite au concours d’inspectrice de l’éducation nationale. Je ne savais pas trop sur quoi cela pourrait porter concrètement. En entrant dans le travail j’ai vu… que je ne voyais pas bien tout ce qui était en route. Des éléments restaient dans ma vision périphérique et il fallait que je fasse la démarche volontaire de tout rattacher. Et au fil des années j’ai vu que j’arrivais mieux à me décentrer.”

Héritocratie : une histoire critique de la « méritocratie » à la française par Paul Pasquali, Marina Bellot

“Dans son ouvrage Héritocratie. Les élites, les grandes écoles et les mésaventures du mérite (1870-2020), le sociologue Paul Pasquali met à mal le mythe d’un âge d’or de la méritocratie en France et montre que, dans le système scolaire qui prévaut en France, le mérite appartient d’abord aux héritiers. Propos recueillis par Marina Bellot

Compte rendu sur le Café pédagogique de l’UDA : Bernard Lahire : « Dans la même société, mais pas dans le même monde »

“Grandir dans un appartement de 120m2 des beaux quartiers parisiens ou dans une voiture, ça a une incidence sur la réussite scolaire des enfants. Avoir des parents qui ont un bac+ 5 et qui occupent des postes à responsabilité ou un parent qui occupe un emploi précaire dans le meilleur des cas, ça a une incidence sur la réussite scolaire des enfants. Avoir une nounou qui parle anglais, des activités sportives et culturelles et n’avoir que l’école pour être en contact avec la culture, ça a une incidence sur la réussite scolaire. Cette liste, non exhaustive, des éléments impactant la trajectoire scolaire des enfants, c’est celle présentée par le sociologue Bernard Lahire lors de la conférence d’ouverture de l’Université d’Automne du SNUipp-FSU le 22 octobre.”

L’Humanité propose : Pour « une véritable révolution scolaire » réservé aux abonnés

Le « Dictionnaire de pédagogie » de Meirieu est vraiment « inattendu » Par Claude Lelièvre

On a vérifié : seules 6 de ses 48 entrées figurent parmi les entrées de l’un au moins de trois dictionnaires importants spécialisés. Cela lui permet de faire des « pas de côté » significatifs et d’étonner son lecteur. A lire en ces temps moroses voire délétères.”

Le système de notation scolaire et ce qu’il veut dire

Par petrus borel sur son Blog : Le blog de petrus borel

Analyse de la note scolaire en général et en particulier dans les implications liées à la réforme du baccalauréat et à l’instauration de la plateforme d’orientation post-bac parcoursup.”

Penser l’éducation avec la philosophie analytique par Normand Baillargeon

Depuis le milieu du XXe siècle environ, mais surtout dans le monde anglophone, le courant dominant en philosophie s’appelle la philosophie analytique. Cette école de pensée renouait en quelque sorte avec le travail de Socrate qui, humblement et en clamant son ignorance, demandait à des personnes, censées par leur profession pouvoir le faire, de définir des concepts.”

Un mooc sur Fun.Mooc : L’éducation en anthropocène

Un parcours en six semaines pour analyser et comprendre les enjeux, les valeurs et les perspectives pédagogiques de l’éducation en anthropocène.”

Carnets rouges n°23 | Octobre 2021 : Le lycée professionnel au cœur des enjeux d’égalité. A télécharger sur le site.

Et pour celles et ceux qui ne le savent pas encore : Un nouveau président pour le Crap-Cahiers pédagogiques (ToutEduc)

Gwenael Le Guevel vient d’être élu président du CRAP-Cahiers pédagogiques. Professeur des écoles spécialisé en SEGPA, il est secrétaire régional et conseiller national du SGEN-CFDT, il a notamment été professeur de chant et chef de chorale. Il propose une réflexion sur la gouvernance des organisations (ici). Il participe à la vie du Cercle de recherche et d’action pédagogiques depuis 2005.

Guillaume Touzé est trésorier, il a déjà été trésorier adjoint, il est secrétaire fédéral (secteur politique éducative) du SGEN-CFDT.”

 

Bonne reprise à toutes et à tous,

Bernard Desclaux

 

Sur la librairie des Cahiers pédagogiques

N°570 – Apprendre dehors

Coordonné par Aurélie Zwang et Jean-Michel Zakhartchouk – Juin 2021

Après les confinements successifs, l’intérêt pour les pratiques d’éducation en plein air est grandissant. Inscrites dans l’histoire de la pédagogie, elles sont non seulement mises en œuvre à l’école, de façon régulière ou lors de sorties de terrain plus ponctuelles, mais aussi dans le périscolaire. Il s’agit dans ce dossier d’interroger ce qui s’apprend de spécifique dehors.

 

 

N°569 – Enseigner la créativité ? 

Dossier coordonné par Caroline Elissagaray et Angélique Libbrecht

mai 2021

L’injonction à la créativité est répandue dans le monde du travail, mais à l’école, elle semble souvent réservée aux petites classes ou aux filières artistiques. Dans ce dossier, nous envisageons cette notion comme compétence à développer et comme levier pour les apprentissages à tous les âges et dans toutes les disciplines