Une sous-culture ? Un intrus qui n’a pas sa place dans notre noble institution, ou alors seulement comme un auxiliaire pour accrocher les regards dans les manuels ? Ou une forme d’expression qui a toutes ses lettres de noblesse et qui a nourri l’imaginaire de beaucoup d’entre nous.
Un dossier très complet sur l’utilisation de la bande dessinée, de la maternelle à l’université, en cours de français comme en cours d’histoire ou de langue. Réalisé avec notamment le concours du Centre national de la BD d’Angoulême.