Ces enseignants s’occupent de toutes nos publications (la revue elle-même, les hors-séries, le site) et des autres activités de l’association (gestion au quotidien, activités publiques, etc.). L’annonce de cette décision le vendredi 2 juillet avec effet au mois de septembre nous met dans une situation très délicate : comment s’organiser pour assurer la fabrication de nos publications et rendre le service auquel ont droit nos lecteurs et nos abonnés ?
Cette décision met également en cause le travail bénévole qui accompagne toutes nos activités. Nombre d’enseignants sont auteurs des Cahiers, participent à nos manifestations, trouvent des ressources indispensables à l’exercice de leur métier au quotidien.
Dans ce contexte, cette décision ne peut qu’être interprétée que comme un acte d’hostilité à notre égard, comme une marque de dédain stupéfiante vis-à-vis de nos activités, comme un déni de la pédagogie.
Laissez votre témoignage pour exprimer votre soutien à notre réflexion, à nos actions, et pour rendre compte de ce que les Cahiers pédagogiques vous ont apporté et dire en quoi ils sont utiles pour l’école.