Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Les revues de presse > Revue de presse du mercredi 15 avril


JPEG - 26.3 ko

Revue de presse du mercredi 15 avril

Inquiétudes — La presse régionale — Réflexions — Supérieur

Les inquiétudes se développent et la presse régionale s’en fait également l’écho. On trouve quelques réflexions ainsi que des infos sur le supérieur.


Inquiétudes

Retour en classe, perplexité des enseignants, vacances d’été... Jean-Michel Blanquer étaye les ressorts du "déconfinement progressif"
Invité ce mercredi 15 avril d’Elizabeth Martichoux, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, est longuement revenu sur l’annonce d’Emmanuel Macron lundi soir concernant la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées à partir du 11 mai. Avec une question en exergue, comment va-t-elle fonctionner, concrètement ? : "Il faut souligner le mot progressif", martèle-t-il d’emblée. "Il n’a jamais été question de faire rentrer tout le monde en même temps. Cette rentrée suppose une phase de pré-rentrée pour les remettre en route, une pré-rentrée des professeurs et ensuite les élèves n’arriveront pas tous, massivement. On sera dans un mix entre l’enseignement à distance et la nécessité d’être présents à l’école. Nous accueillons les enfants de soignants, 30.000 enfants environ et nous savons le faire. La protection est fondamentale."

11 mai : Blanquer et les inquiétudes de la reprise
"Personne ne peut imaginer que mai et juin ce sera comme avant". Devant l’incendie allumé par l’annonce présidentielle de la réouverture des écoles, collèges et lycées le 11 mai, JM Blanquer a couru toute la journée du 14 avril les télévisions pour éteindre l’incendie et amoindrir la violence de cette décision. Mais de nuance en argutie, il montre à quel point elle lui échappe. Il entretient un grand flou qui pourrait faire plus peur qu’une bonne explication.”

On est retournés à l’école (Le retour en classe raconté par le Petit Nicolas d’après Hélène Raux, prof de français en collège REP à Montpellier en hommage à Goscinny)
Ce matin, je me suis réveillé très tôt, j’étais drôlement content parce que j’allais enfin revoir les copains !
Avant de partir, maman m’a dit de ne pas oublier de me laver les mains régulièrement avec du savon et de mettre mon masque en arrivant à l’école. Elle avait l’air un peu triste que je ne reste pas avec elle aujourd’hui, c’est vrai que ces dernières semaines, elle a passé des journées formidables avec toutes les cabanes terribles qu’on a construites dans ma chambre pendant que papa parlait avec monsieur Moucheboume dans le salon, enfin sur l’ordinateur du salon parce qu’il n’avait pas le droit d’aller au bureau, évidemment.
Devant l’école, le Bouillon (c’est le surveillant) nous a fait rentrer directement dans la classe un par un. La maitresse nous avait fait une surprise, elle s’était déguisée avec une sorte de casque en plastique sur le visage, un tablier et des gants. Ce n’était pas très réussi, mais pour lui faire plaisir je lui ai dit qu’elle était un très chouette samouraï
.”

Réouverture des écoles : "Personne ne voit comment l’organiser", dit un proviseur
INVITÉ RTL - “L’annonce d’Emmanuel Macron concernant la réouverture des écoles a été une "surprise" pour Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN-UNSA, proviseur du lycée Vauvenargues à Aix-en-Provence

Déconfinement : "Est-ce qu’il faudra que les enseignants portent des masques ? Évidemment oui !", répond le premier adjoint à la mairie de Paris
Emmanuel Grégoire souhaite que les enfants et les enseignants soient également testés avant le retour en classe.”


La presse régionale

Elle se fait l’écho des oppositions locales
Reprise de l’école le 11 mai : dans les Pyrénées-Atlantiques, les syndicats enseignants "abasourdis"
Après l’allocution d’Emmanuel Macron, les enseignants s’inquiètent de l’annonce d’une reprise possible dès le 11 mai dans les écoles.
Des restaurants fermés, mais "des classes de 35 élèves dans 40 m2", comment est-ce possible  ? "Comment s’organisera cette reprise  ?" Comment enseigner, notamment avec des tout petits, en gardant les distances sanitaires imposées  ? L’ensemble des élèves reprendront-ils tous en même temps  ?

Calaisis : le monde enseignant sceptique sur le retour progressif à l’école dès le 11 mai
Le président Emmanuel Macron a annoncé le retour progressif à l’école dans les écoles, collèges et lycées à partir du 11 mai. Plus que se focaliser sur la date, le monde enseignant insiste sur la nécessité d’un retour dans de bonnes conditions sanitaires.”

Déconfinement des écoles le 11 mai : entre stupéfaction et interrogations des parents et enseignants en Paca
Les crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront "progressivement" à partir du 11 mai. Une annonce qui étonne et qui inquiète, à la fois les personnels de l’Education nationale, ils sont environ 80.000 en Provence Alpes-Côte d’Azur et les parents des 950.000 enfants concernés.”


Réflexions

ENTRETIEN. Coronavirus : « Rouvrir des écoles, c’est reconnaître l’échec des cours à distance »
Écoliers, collégiens et lycéens retourneront progressivement en classe dès lundi 11 mai 2020. Une décision surprenante pour la majorité du corps enseignant, qui s’attendait à une reprise des cours en présentiel en septembre 2020, face à la propagation du coronavirus. Une décision dictée par un enseignement à distance ne répondant pas aux attentes, selon Véronique Bouzou, spécialiste de l’éducation.”

Ludoviales 2020 : Relever les défis de l’enseignement en période de confinement Par École branchée
Certains connaissent les Universités d’été LUDOVIA, organisées chaque année au mois d’août en Ariège (France), en plus des éditions belge, suisse, polynésienne et autres qui ont vu le jour ces dernières années. L’équipe a décidé de proposer en cette période de confinement mondial un évènement totalement en ligne et gratuit qui se déroulera sur quatre jours. Pour ceux qui le peuvent, une contribution volontaire de 15 euros (environ 24 $CAN) est demandée lors de l’inscription afin de participer notamment aux frais de réalisation, et dont 3 euros seront versés à une association qui oeuvre dans l’éducation.”

"une folie" Réouverture des écoles le 11 mai : pourquoi il s’agit d’un pari sanitaire risqué par Céline Delbecque
Pour de nombreux spécialistes, la réouverture rapide des écoles se heurte à plusieurs difficultés et pourrait favoriser l’apparition d’une deuxième vague.”

Confinement : L’enseignement à distance, entre réussites et blocages
Si certains élèves et étudiants ont cru à des vacances avant l’heure,u c’est loin d’être le cas.
Plusieurs initiatives ont été mises en place par le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pour mener à bien cette opération, dans l’objectif de garantir la continuité pédagogique.
Alors comment se déroule l’enseignement à distance ?

Les procédures d’orientation en temps de confinement et après
Le confinement a commencé en France le 16 mars 2020. Les établissements scolaires furent fermés mais les enseignants et les élèves ont été invités à poursuivre l’enseignement par des pratiques à distance. Dans un premier temps les travaux des élèves furent notés, à la demande du ministère. Ainsi Marie-Christine Corbier dès le 16 mars 2020 dans Les Echos citait le ministre de l’Education nationale : « Pour les notations, « on va demander à l’élève de réaliser des devoirs à distance, mais on peut aussi organiser des oraux à distance voire des écrits sur table avec angle large de la caméra », anticipe-t-il. « Mon rôle est d’assurer la continuité du service public et que les élèves progressent, de hausser le niveau général du pays, selon des modalités spécifiques », insiste Jean-Michel Blanquer. »[1] Mais assez vite le ministère a pris la décision concernant l’obtention des diplômes de « ne pas tenir compte des notes obtenues durant la période de confinement ». D’accord, mais pour ce qui en est de l’orientation et de l’affectation aucune parole médiatisée.”


Supérieur

Confinement : les établissements du supérieur fermés "jusqu’à l’été" par Dahvia Ouadia
Le confinement se poursuit jusqu’au 11 mai prochain a annoncé Emmanuel Macron le 13 avril. Pour autant les établissements d’enseignement supérieur ne rouvriront pas aux étudiants physiquement "jusqu’à l’été". Retour sur les annonces pour le supérieur et la recherche.”

Agrégation, Capes... Les concours de l’enseignement maintenus malgré le coronavirus
Jean-Michel Blanquer a confirmé que les 250.000 étudiants qui préparent les concours d’enseignement pourraient passer les épreuves d’ici à la mi-juillet.”

Bernard Desclaux


JPEG - 23.5 ko
Par Fabien Crégut

Sur la librairie des Cahiers Pédagogiques

N° 560 : Urgence écologique : un défi pour l’école
Coordonné par Peggy Colcanap et Jean-Michel Zakhartchouk
mars-avril 2020
Ce dossier nous invite à aller plus loin que l’éducation à l’environnement ou au développement durable. Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…

N° 559 : L’aventure de la géographie
Coordonné par Christophe Duhaut et Alexandra Rayzal
février 2020
Comment faire aimer et étudier une géographie vivante, qui ait du sens, qui permette de comprendre le monde et d’y agir en citoyens actifs ? Comment, de la maternelle à l’université, faire entrer nos élèves dans les deux dimensions fonctionnelle et symbolique de l’espace à travers des démarches prospective et imaginaire ?