Je connais très peu de choses par cœur. Pourtant, la citation de Romain Rolland qui figure en ouverture du dossier sur l’histoire des arts, je m’en souviens depuis mes 14 ans.

« L’art est le rêve de l’humanité, un rêve de lumière, de liberté, de force sereine… »

Tracée sur un papier bleu et affichée sur le mur de ma chambre d’adolescente, elle m’a suivie jusqu’ici, dans ce dossier coordonné avec Bénédicte Parmentier, et dans ma nouvelle fonction de rédactrice en chef des Cahiers pédagogiques.

« L’art est le rêve de l’humanité »…

C’est ce rêve, c’est cette humanité, dont on aperçoit l’empreinte au travers du dossier. Réflexions sur l’œuvre qui, un jour, a ébloui, témoignages intimes prolongés en expériences pédagogiques. Prolongements, oui. On enseigne avec ce que l’on porte en soi, avec ou sans autorisation des textes du Bulletin officiel. Preuve en est réaffirmée avec l’expérience artistique.

« Un rêve de lumière »…

Au-delà de l’art, les textes que l’on trouve ici comme dans tous les Cahiers pédagogiques sont signe que leurs auteurs rêvent. Rêvent d’un monde où les plus petits ne sont pas les derniers, où les élèves viennent à l’école sans mal de ventre. Lumière alors, par les porteurs de lanternes que sont ceux qui inventent sans se décourager. Nos colonnes leur sont ouvertes.

« Un rêve de liberté »…

Si l’une des plus grandes libertés est la parole, alors les Cahiers sont une nécessité. C’est cette nécessité qui justifie le travail immense et minuscule, visible et invisible, des artisans de la revue et de l’association qui la gère. Depuis mon nouveau poste, je les vois tous, tellement bien, se démenant contre les vents contraires et les tâches qui débordent les emplois du temps.

« Un rêve de force sereine »…

Tournez les pages. Il n’en est pas une où elle manque, la force sereine. Depuis les « Actus » jusque dans le « Livre du mois », c’est elle qui donne la direction et la conviction que l’on est dans le vrai et que l’on peut continuer. Que l’on s’approche d’un but. Que l’on s’approche aussi, surtout, les uns des autres…

Lumière, liberté et force sereine : l’art des Cahiers.