Accueil > Le Cercle de recherche et d’action pédagogiques > Présentation du CRAP


Présentation du CRAP

Le CRAP se veut engagé, parce qu’il ne croit pas à une pédagogie pure : changer la société pour changer l’école, changer l’école pour changer la société, peut-on lire sur chaque publication. Mais il sauvegarde son autonomie vis-à-vis de tout syndicat, de tout parti, de tout ministère. C’est en toute indépendance que le CRAP et les Cahiers prennent position sur les réformes qui sont mises en oeuvre et réclament celles qui leur semblent indispensables.
Les membres de l’équipe de rédaction des Cahiers pédagogiques et du conseil d’administration du CRAP sont des praticiens qui exercent dans tous les secteurs de l’école. Dans chaque région nos correspondants académiques sont les relais du mouvement auprès desquels chacun peut s’adresser.
Les deux postes mis à disposition n’ayant pas été reconduits par le ministère de l’Éducation nationale, nous ne disposons que de deux postes d’enseignants détachés depuis la rentrée 2009. Les membres du bureau du CRAP et les rédacteurs des Cahiers sont bénévoles. Notre mouvement et sa revue ont besoin du soutien de ses sympathisants et de ses lecteurs. Ce soutien se manifeste d’abord par l’adhésion à notre mouvement et l’abonnement à notre revue.
Programmation 2014-2015 Adhérer au CRAP
Programmation 2014-2015 Télécharger une plaquette de présentation de l’association

Les Cahiers pédagogiques sont nés au lendemain de la Libération, en 1945, dans un courant qui veut à la fois la démocratisation de l’enseignement et sa rénovation dans l’esprit de l’éducation nouvelle ; c’est aussi l’esprit du Plan Langevin-Wallon, c’est aussi celui des classes nouvelles du secondaire. Dans une structure très ouverte, artisanale à ses débuts (essentiellement l’œuvre de François Goblot), ils publient réflexions et instruments de travail, ils conjuguent théorie et pratique, sans jamais s’identifier à une doctrine particulière et exclusive. Orientés au début vers le second degré, les Cahiers pédagogiques couvrent maintenant tout le champ de l’éducation - maternelle, élémentaire, secondaire, professionnel, supérieur - et de la formation. Le CRAP - Cercle de recherche et d’action pédagogiques - est le nom actuel de l’association qui publie les Cahiers pédagogiques. Le CRAP se veut engagé, parce qu’il ne croit pas à une pédagogie pure (changer la société pour changer l’école, changer l’école pour changer la société, peut-on lire sur chaque publication), mais il sauvegarde jalousement son indépendance vis-à-vis de tout syndicat, de tout parti, de tout ministère. C’est en toute indépendance que le CRAP et les Cahiers prennent position sur les réformes qui sont mises en œuvre et réclament celles qui leur semblent indispensables.

Les membres de l’équipe de rédaction des Cahiers pédagogiques et du conseil d’administration du CRAP sont des praticiens qui exercent dans tous les secteurs de l’école (primaire, secondaire, supérieur, formation ; enseignement, vie scolaire, documentation, orientation, direction...).


Principes d’orientation

- 1. Le Cercle de Recherche et d’Action Pédagogiques (CRAP) affirme que le fonctionnement du système éducation ne peut rester figé, que son évolution doit être éclairée par une recherche non limitée, recherche qui ne doit être décidée et animée par une quelconque hiérarchie mais relever des acteurs mêmes de l’éducation, sur leur terrain et à leur niveau.

- 2. Les choix pédagogiques renvoient à des choix de société ; ceux du CRAP sont, inséparablement, la priorité aux plus défavorisés, le refus de tout privilège, la liberté, l’autodétermination collective et individuelle, le refus de l’autoritarisme à tous les niveaux.[...]

- 6. Le CRAP pense que l’école doit favoriser dès son plus jeune âge le développement de chacun. Il récuse une conception élitiste de la culture, la hiérarchie des formations et les spécialisations trop hâtives et irréversibles. Une des fins essentielles de l’école doit être de préserver une formation générale commune fondée sur une appropriation active d’instruments d’analyse et de compréhension d’un monde en pleine évolution.

- 7. L’école doit s’ouvrir et demeurer ouverte sur le monde ; cela ne signifie pas une soumission au libre jeu des forces économiques ou idéologiques, mais la volonté d’analyse critique du monde tel qu’il est et tel qu’il est vécu ou ressenti par les jeunes.

- 8. Le CRAP revendique les moyens nécessaires au bon fonctionnement du système éducatif. Il soutient les revendications qui vont dans le même sens. Mais il affirme que cette revendication ne peut être séparée d’une volonté de transformation de l’école. Les partenaires du système éducatif devraient être responsables de l’utilisation de ces moyens en fonction des projets qu’ils ont établis.

- 9. La conception traditionnelle du service des enseignants est un obstacle à la rénovation. L’implication personnelle qu’exige le métier d’enseignant doit écarter toute attitude étroitement comptable.

- 10. Les réformes nécessaires ne peuvent, sous peine d’être inefficaces et détournées de leur inspiration, être décidées unilatéralement. Ceci vaut aussi bien pour des réformes centralisées, qui ne tiennent pas compte des réalités régionales, sociales et culturelles, que pour des réformes imposées par une hiérarchie régionale ou locale. Le CRAP se prononce pour le droit à l’initiative individuelle et collective. Il vit lui-même des recherches et de la confrontation des pratiques de ses membres, source pour chacun d’autoformation. Il encourage et se propose d’impulser des actions de toute nature nécessaires à la sauvegarde de ce droit. Il est décidé à lutter contre toute décision et forme de répression contraires à ce droit d’initiative.

- 11. Associant à tous les niveaux tous les intéressés, la communauté scolaire doit redistribuer le pouvoir y compris au niveau des élèves. Elle demande l’existence d’équipes fondées sur le respect mutuel et non sur le principe d’autorité hiérarchique. Le responsable doit être le délégué des membres de l’équipe et non un supérieur imposé par l’administration.

- 12. S’il n’y a pas d’enseignement sans contenus, l’amélioration de l’enseignement ne se réduit pas à la promotion de chacune des disciplines qui le composent actuellement. Toute réforme doit être pensée de façon globale et cohérente, en prenant en compte les démarches propres à chaque discipline et sa conformité aux objectifs d’ensemble de l’enseignement.

- 13. Le CRAP attend des pouvoirs publics qu’ils reconnaissent le rôle des mouvements pédagogiques dans leur spécificité. Il pense que ces mouvements, eu égard au rôle d’animation et de formation qui est le leur, ont droit à un soutien matériel, dans le respect de leur indépendance.

- 14. Les orientations ainsi définies se concrétisent régulièrement d’une manière multiforme dans les Cahiers pédagogiques.

Ce texte a été adopté par l’assemblée générale du CRAP à Meudon, le 13 mai 1984. Ces principes nous paraissent toujours d’actualité et porteurs d’un projet d’école digne qu’on se mobilise pour le réaliser.
Programmation 2014-2015 Adhérer au CRAP
Programmation 2014-2015 Télécharger une plaquette de présentation de l’association