Accueil > Publications > Articles en ligne > Le collège, cet « attracteur étrange »


N°475 - Dossier "L’entrée en 6e"

Le collège, cet « attracteur étrange »

Par François Muller

Si l’entrée en 6e est vécue comme un « passage » , moment important, voire symbolique pour les enfants, c’est qu’ils ne font que reprendre des représentations de leurs parents, comme de leurs enseignants. La distance réelle ou supposée entre les deux « mondes », primaire/secondaire, permet toutes les projections.
S’inscrire dans la logique du socle commun, ne serait-ce pas d’abord travailler (ensemble) sur des éléments de connaissances communes, certes des choses visibles, mais aussi plus invisibles et telles agissantes ?

Liaisons , une inscription dans la formation continue d’enseignants

Le « socle commun des connaissances et des compétences » nous invite, professeurs, formateurs, directeurs et inspections à repenser les liaisons directes et indirectes, formelles et informelles, mais aussi structurelles, institutionnelles, organisationnelles, évaluatives afin de nous ajuster au mieux aux réussites de nos élèves : donc, un chantier de vingt ans (au moins).

C’est donc à l’occasion d’une formation du REP 20 à Paris (entre Porte de Bagnolet et Porte de Montreuil) toute entière dédiée aux « liaisons » , pas forcément dangereuses, mais toujours difficiles, que nous avons envisagé pour, par et avec nos collègues volontaires « d’aller voir ailleurs » [1] dans une dimension encore inusitée, au moins dans notre cas académique.

Invitation au Voyage pédagogique

Puisque nous partageons tous l’expérience de l’enseignement en milieu difficile et que nous sommes aussi amenés à partager nos élèves, nous sommes- nous posé ces questions, à nous-mêmes, et entre nous, aussi importantes que : Qui sont nos élèves ? Que savent-ils faire ? Que ne se savent-ils pas faire ? Que devront-ils faire ? Mais une question parfois surprenante telle que « Comment je le sais ? » . C’est justement ce point que nous vous proposons.

Débusquer des éléments de réponse, c’est possible en s’appuyant sur des pratiques enseignantes, les siennes propres, celles de ses collègues ; sera-t-il possible ainsi d’apprendre de l’expérience d’autrui ?

Ces deux jours de formation inter-degré co-animés par François Muller, responsable de la mission « innovation et expérimentation », Nicole Matulik (conseillère pédagogique 1er degré) et Carole Gadet (coordinatrice du REP 20) ont été une invitation au voyage à travers l’étude sur site et en classe de trois types de pratique.

Ces observations conjointes (avec « carte » et « boussole ») ont fourni la base d’un travail en commun pour améliorer la connaissance de vos (futurs ?) élèves, de leurs acquis comme des difficultés identifiées, mais aussi pour enrichir vos ressources et multiplier les contacts au sein du réseau.

Ce voyage dans le réseau est aussi un voyage dans leur propre formation.

Liaisons, un travail sur les représentations des élèves

Par le jeu du hasard (médical), et en l’absence d’une des institutrices accueillantes, Nicole Matulik, conseillère pédagogique et encadrant la formation REP, a décidé alors au pied levé de « prendre la classe » en s’appuyant sur le support utilisé avec les formés le matin même sur le thème de la « liaison » : une banque de 100 images format A4 en noir et blanc, constituée selon la méthode du photolangage [2].

Pendant une heure, les élèves ont travaillé à l’invitation d’une question : « quelle est l’image qui représente pour vous le collège ? ». Chacun a pu découvrir les vues étalées sur les tables, puis choisir une planche. Un court moment d’écriture a été alors nécessaire afin de fixer quelques idées sur la description de la photographie mais aussi sur le sens que l’élève donnait à son choix.

Force de l’évocation, profondeur du noir et du blanc, décalage inédit et inattendu de ce dispositif pour une classe habituée à des pratiques plus traditionnelles : les résultats sont surprenants et plein d’enseignements... pour les enseignants.


Collège : cadres, lieux, outils…

Le collège c’est des tables et des chaises alignées !
La salle d’amphi les fait penser aux collèges des séries américaines.
Il y a beaucoup de livres au collège.
Au collège, il y a beaucoup de livres et ils sont gros !!

Projections, attentes, envies, désir d’apprendre...

On écrit beaucoup au collège !
Un laboratoire de physique/chimie : « J’ai hâte d’être au collège pour faire des expériences ».
Au collège on apprend de nouveaux mots et ils sont compliqués.
Au collège, on apprend des nouvelles langues.
Pour moi , le collège ; c’est une grande rigolade !!!!

Peurs et résistances

On écrit beaucoup au collège. Au collège, il y a beaucoup de tables, on travaille seul et beaucoup.
Le collège pour moi c’est un podium comme aux jeux olympiques.
Il ne faut pas redoubler ; il faut avoir son brevet et son bac.
C’est un collégien qui a un paquet de cigarettes ou une boulette de papier dans la main. Il marche. Je l’ai choisie parce qu’elle me fait penser à un collégien dans la cour du collège.
Pour moi, l’école primaire c’est un grand chantier où on construit beaucoup de choses !!

Ce sont les paroles d’un collègue du second degré qui a choisi cette image pour illustrer l’école primaire.


François Muller


[1Sur cette approche « aller voir ailleurs », se reporter déjà au dispositif expérimental de formation mis en place à l’attention des professeurs du primaire en 2008, sur http://lewebpedagogique.com/diversi..., dans le cadre d’une réflexion approfondie sur la diversification des modalités de la formation continuée et de son efficience.

[2Sur l’approche, la méthode et quelques thèmes développés, voir sur le site INNOVATION de L’académie de Paris, http://innovalo.scola.ac-paris.fr/f... ; la banque d’images est visible à partir de http://picasaweb.google.fr/fmullewh...


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.


  • Dans la même rubrique

  • N° 538 - La parole des élèves

    Bibliographie-sitographie
  • N° 538 - La parole des élèves

    Paroles de lycéens engagés
  • N° 538 - La parole des élèves

    À Malika
  • N° 538 - La parole des élèves

    Paroles d’élèves et coconstruction des savoirs
  • N° 538 - La parole des élèves

    Des mots et des murs
  • N° 537 - Classes inversées

    Bibliographie-sitographie
  • N° 537 - Classes inversées

    En EPS, un gadget pédagogique ou un outil d’avenir ?
  • N° 537 - Classes inversées

    Les classes inversées, variété et effets différenciés
  • N° 537 - Classes inversées

    Classe inversée et décrochage scolaire
  • N° 537 - Classes inversées

    « Monsieur, j’ai pas fait mes devoirs »