Accueil > L’actualité vue par le CRAP > Archiclasse


HSN n°48, Espaces et Architectures scolaires

Archiclasse

Christophe Caron

2 février 2018

Mettre l’architecture des écoles de demain au service de nouvelles pédagogies et accompagner les acteurs de l’école dans cette mutation, c’est la mission de ce projet qui prend en compte l’impact du numérique sur l’architecture des écoles et des établissements. Le numérique, dans le cadre d’une architecture et d’une pédagogie repensées, permet de redéfinir les relations entre les élèves et les professeurs et entre les élèves eux-mêmes.


Face à l’émergence d’espaces innovants, réponse à des pédagogies nouvelles intégrant notamment le numérique, le ministère de l’Éducation nationale, par la voix de la Direction du numérique pour l’éducation, a mis en place, fin 2014, une réflexion sur la forme scolaire. Cette réflexion a pris la forme d’une étude exploratoire dont l’objectif était d’établir un premier tour d’horizon des principaux éléments d’information sur le sujet. Cette étude exploratoire a donné lieu à un document [1] d’information disponible sur l’espace Archiclasse d’Éduscol [2].

Depuis, de nombreux enseignants du premier comme du second degré se sont emparés de la question. Ils expérimentent sur le terrain des évolutions possibles de l’espace de travail, investissent couloirs ou pièce attenante à la classe pour que les espaces d’apprentissages s’adaptent au mieux à la pédagogie active qu’ils proposent à leurs élèves. Ces élèves participent parfois à la réflexion sur l’évolution de l’organisation spatiale de leur classe et constatent alors une amélioration de leur autonomie dans leurs apprentissages.

Accompagner les collectivités territoriales

Grâce aux compétences qu’elles ont reçues dans les années 80, les collectivités ont investi le champ de l’architecture scolaire. En effet, les lois de décentralisation de 1982 et de 1983 ont attribué la responsabilité de la construction (ou de l’extension), de la rénovation et du fonctionnement des lycées ; les départements ont reçu les mêmes compétences pour les collèges, tandis que les communes continuaient de les exercer pour les écoles primaires (maternelles et élémentaires).

Chaque année, de nombreuses constructions d’écoles, de collèges et de lycées sont programmées. Même s’il n’existe pas au niveau national d’inventaire global de l’état des écoles et des établissements scolaires, le rapport interministériel « Favoriser la rénovation du patrimoine scolaire des quartiers populaires pour créer une école moderne et attractive [3] », mené en mars 2017 par Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois, estime que les sommes engagées pour les projets de rénovation d’espaces scolaires sont très importantes. « En intégrant l’ensemble des opérations relatives à des équipements éducatifs, scolaires ou parascolaires, dont des opérations d’aménagement connexes (espaces, extérieurs, parvis, accès), 520 opérations ont été financées dans le cadre des PRU (projet de rénovation urbaine), représentant plus de 1,9 milliard d’euros, dont 620 millions d’euros de subventions apportées par l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine). » Certains de ces projets prennent en compte de façon différente la place de la pédagogie, des usages des enseignants et le bienêtre des élèves au sein de l’établissement ou de l’école. De la même façon, l’intégration du numérique dans ces constructions pose parfois certaines questions, voire certains défis. Par exemple, le choix de l’infrastructure à proposer pour l’équipement numérique en constante évolution peut être source de questionnement pour les décideurs des projets de construction.

La philosophie d’Archiclasse

C’est pour accompagner les collectivités, mais aussi l’ensemble des acteurs de l’école dans ce mouvement de réflexion sur la forme scolaire que le dossier Archiclasse est entré dans sa phase 2.

Rappelons que la forme scolaire ne se résume pas aux questions liées à l’architecture. Cette notion, développée par le sociologue Guy Vincent, « permet d’appréhender les transformations de l’institution scolaire et d’étudier notamment comment le numérique induit certaines des transformations de cette institution, des espaces de travail aux curriculum et programmes [4] ».

Plus concrètement, à travers le dossier Archiclasse, le ministère souhaite proposer un cadre de travail en commun pour que chacun des acteurs puisse participer à l’enrichissement des projets de construction ou de rénovation scolaire. Par exemple, une collectivité qui s’informerait au mieux des usages des enseignants élaborerait plus aisément un projet de construction ou de rénovation adapté aux nouvelles pratiques pédagogiques mises en place par les équipes. Car c’est en partant de ces pratiques que l’on parviendra à construire des écoles et des établissements scolaires qui répondent davantage aux besoins des enseignants et des élèves d’aujourd’hui et de demain, dans un cadre qui évolue et se réinvente régulièrement.

Il ne s’agit pas de délivrer une recette miracle, car elle n’existe pas. Qui plus est, il est nécessaire que chaque projet de construction ou de rénovation scolaire s’inscrive dans le territoire auquel il appartient. Un territoire fait d’histoire(s) et de rencontres. Chaque projet se doit donc d’être unique. Respectant l’autonomie des collectivités, l’ambition d’Archiclasse n’est pas de se substituer à leurs compétences en imposant des directives qui uniformiseraient chacun des projets. Au contraire, il s’agit de présenter les éléments d’une démarche participative, de coconstruction des projets de rénovation et de construction scolaires.

Une philosophie partagée

C’est avec la Cité du design [5] que le ministère a entrepris de mener ce travail de réflexion, qui sera très prochainement disponible sur un site internet dédié. Depuis huit ans, le pôle recherche de la Cité du design a tissé une relation privilégiée avec l’Éducation nationale, en conduisant des projets où le design questionne l’école. Elle a mené ou participé à de nombreux projets qui ont construit son expertise, notamment sur l’organisation et la mise en place d’espaces pédagogiques fonctionnels multiples, qui ne négligent pas pour autant les notions de bienêtre et de plaisir.

Le périmètre d’Archiclasse englobe trois contextes différents mais complémentaires. En parallèle des projets de rénovation d’espaces d’apprentissage ou des projets de construction de nouvelles écoles ou établissements scolaires, Archiclasse s’intéresse également à l’évolution des espaces pédagogiques comme la salle de classe ou encore le centre de ressources qui peuvent être réaménagés. Beaucoup d’enseignants sont confrontés à ces problématiques au quotidien. Nombreux sont ceux qui y réfléchissent. Archiclasse a vocation à valoriser leurs idées et à mutualiser pratiques et réflexions.

Les cinq finalités d’Archiclasse :
- partager des pistes de réflexion sur les conditions qui font qu’un espace dans une école ou un établissement réponde de façon pertinente et efficace à sa vocation scolaire. C’est aussi l’occasion de s’interroger sur la fonctionnalité des espaces. Prenons l’exemple de la salle de classe. Comment la définir en 2017 ? Les salles de classe peuvent servir sur le temps périscolaire ou même hors scolaire pour les associations ou les habitants de la commune, comme à l’école Le Blé en herbe [6] de Trébédan (académie de Rennes) dont la rénovation a permis de renforcer le lien social et a engendré une dynamique citoyenne. Doit-elle évoluer en tant qu’espace fonctionnel ou polyfonctionnel ?
- rassembler les questions à se poser et à ne pas oublier dans le cadre de l’écriture d’un projet de construction ou de rénovation. Cela inclut les questions relatives à la qualité de l’éclairage, aux problématiques d’acoustiques, à l’infrastructure informatique, jusqu’à la qualité de l’air ;
- permettre à tous les acteurs de partager des éléments d’information concrets sur les typologies d’espaces d’apprentissages, la mobilité des équipements numériques ou encore la flexibilité des organisations spatiales est primordial ;
- donner accès à une pluralité d’outils pratiques conçus pour aider les équipes à travailler ensemble, à se concerter et à collaborer dans une démarche ouverte. Pour que chacun, à son niveau, puisse apporter aux autres son expérience, son vécu ou encore son expertise ;
- proposer une plateforme qui rendra visible, au niveau national, les projets de construction ou de rénovation déjà réalisés et qui facilitera la mise en relation des acteurs de ces projets entre eux. C’est en multipliant les échanges entre les acteurs de projets et en leur permettant d’entrer en contact que l’on valorisera les bonnes pratiques et que l’on contribuera à enrichir les projets de construction-rénovation.

Pour résumer, Archiclasse, c’est une démarche de coconstruction ; ce sont aussi des projets de terrain illustrés pour donner envie, essaimer ou encore enrichir les projets en devenir ; c’est, enfin, des échanges entre les acteurs de projets permettant d’entrer en contact pour enrichir leur réflexion, en mutualisant les expériences et les bonnes pratiques.

Le numérique incite à innover les nouvelles formes scolaires. Le ministère de l’Éducation nationale est attentif à accompagner les acteurs de l’école dans la réinvention des espaces d’apprentissages et du vivre ensemble. Même si de nombreuses contraintes existent encore, Archiclasse souhaite faire avancer la réflexion de ces acteurs, en proposant un accompagnement sur les solutions qui existent et sur l’intérêt commun à les partager.

Christophe Caron
Chef de projet Services innovants, responsable du projet Archiclasse, Direction du numérique pour l’éducation.

Sur la librairie

JPEG

 

Espaces et architectures scolaires
Depuis quelques années déjà, s’amorce sur une vraie réflexion sur le lien entre apprentissages et espaces scolaires.
Au-delà de la question du climat scolaire, l’architecture des établissements et des salles de classe interroge le bienêtre et le mieux apprendre.
Comment faire dialoguer espace et pédagogie ? Que transformer ?

Voir le sommaire et les articles en ligne


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.