Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’école d’après : un colloque pour prolonger un livre


Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative qui vit de ses abonnements et ventes au numéro.
Pensez à vous abonner sur notre librairie en ligne, c’est grâce à cela que nous tenons bon !

Réfléchir ensemble

L’école d’après : un colloque pour prolonger un livre

Entretien avec Jean-Charles Léon et Jean-Michel Zakhartchouk

18 septembre 2020

Deux des coauteurs du livre Construire ensemble l’école d’après, publié en partenariat avec ESF Sciences humaines, sont aussi parmi les organisateurs du colloque proposé par le CRAP-Cahiers pédagogiques le lundi 19 octobre de 14h à 18h, au lycée Paul-Valéry à Paris. Ils nous en disent plus sur son contenu.


Pourquoi ce colloque ?
Dans l’ouvrage collectif que nous avons coordonné et mis en forme, il est question à la fois de ce qui s’est passé pendant le confinement et des perspectives pour l’école que nous voudrions voir émerger dans un proche avenir. Ce colloque sera surtout centré sur cet « après », mais il est important aussi de revenir sur ce qui s’est passé, en négatif comme en positif, et ce sera l’objet de la table ronde.
Celle-ci réunira un sociologue de l’éducation qui a piloté une recherche sur la période, Patrick Rayou, une enseignante engagée et notamment sur le terrain du numérique, Françoise Cahen, une spécialiste des médias et de la formation à l’esprit critique, Divina Frau-Meigs, et notre ami Philippe Watrelot, militant pédagogique et formateur Inspé.
Mais, comme c’est le cas souvent dans nos journées d’études, le plus important sera peut-être la réflexion qui sera menée dans les ateliers.

Pouvez-vous nous présenter ces ateliers ?
Six thèmes ont été choisis : un métier en mutation qui doit être un métier de concepteurs et non d’exécutants, des nouveaux savoirs plus fondamentaux qu’on ne le croit et qu’il faut développer, l’enseignement à distance, l’esprit critique, le mouvement vers une école plus inclusive, le climat scolaire. Dans chaque atelier, deux « grands témoins » présenteront leur pratique pour ouvrir le débat, et l’atelier sera clos par une ou deux proposition(s) concrète(s) à rapporter à plénière. Ces « grands témoins » sont pour l’essentiel des praticiens, enseignants du premier ou du second degrés ou universitaires, engagés sur divers terrains (l’inclusion, les questions environnementales, le numérique, les questions de climat scolaire ou… la coordination de dossiers des Cahiers pédagogiques).

N’est-ce pas audacieux de prévoir un colloque en présentiel dans les conditions sanitaires actuelles ?
Nous avions fait le pari, cet été, de tenir nos Rencontres annuelles, avec plus de quatre-vingt-cinq adultes et quarante enfants. Pari, pas tout à fait, car nous avions réuni les conditions pour que tout marche bien en toute sécurité, ce qui fut le cas, à la grande satisfaction de tous. Il n’y a eu aucun cas de Covid déclaré parmi les participants pendant le séjour ni pendant les deux semaines qui ont suivi (ni même ensuite à notre connaissance).
Au lycée Paul-Valéry, nous respecterons strictement les consignes (port du masque, distances, gel hydroalcoolique à disposition), et nous invitons chacun à venir sans crainte. L’entrée du colloque est gratuite pour les adhérents du CRAP ou ceux qui voudraient adhérer à cette occasion et pour les autres une modique somme (10 euros) sera demandée sur place.

Qu’attendez-vous de ce colloque ?
Comme toujours, nous attendons une réflexion collective féconde qui permette la confrontation ou l’émergence d’idées. Mais il se situe également en plein cœur de l’assemblée générale du mouvement, qui est importante en cette période difficile sur le plan financier pour notre revue. Ce colloque, ouvert à tous, nous permettra de ne pas nous restreindre à ces problématiques internes, de nous projeter dans l’avenir et de ne pas perdre de vue notre objectif commun : changer l’école.

Jean-Charles Léon et Jean-Michel Zakhartchouk sont tous deux membres du Comité de rédaction des Cahiers pédagogiques

Propos recueillis par la rédaction

Programme du colloque
Présentation du livre Construire ensemble l’école d’après

Puisque vous êtes ici…

Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative, qui est écrite et conçue par des militants. Plus de trois cents autrices et auteurs rédigent chaque années plusieurs centaines d’articles qui figurent dans les huit numéros de la revue, les hors-séries numériques, les Petits cahiers et le site que vous êtes en train de consulter. Vous venez de lire un article en accès libre.

C’est aussi une association à but non lucratif indépendante de tout pouvoir politique ou syndical, le CRAP (Cercle de recherche et d’action pédagogiques), qui emploie sept salariés dont la tâche principale est de permettre la réalisation de nos publications. Notre indépendance permet de faire vivre un débat pédagogique pluraliste que nous voulons fécond.

Les ressources de l’association et de la revue sont essentiellement constituées des adhésions, des abonnements et de partenariats avec des partenaires de l’éducation.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Les Cahiers pédagogiques ont rarement publié autant d’articles, de revues, de livres qu’en ce moment mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés et sont fragilisés par la crise qui secoue le monde actuellement.

Si toutes les personnes qui visitent notre site, lisent et apprécient nos articles en accès libre nous soutiennent financièrement d’une manière ou d’une autre, la vie des Cahiers pédagogiques sera grandement favorisée.

Vous pouvez vous abonner à la revue, acheter un ou des numéros, adhérer à l’association, faire un don (ou toute combinaison d’une, deux ou trois des ces actions). Vous avez le super pouvoir de soutenir les Cahiers pédagogiques — et cela ne prend que très peu de temps !

Notre librairie en ligne


 Les Cahiers pédagogiques sont une revue associative. Pour nous permettre de continuer à la publier, achetez-la, abonnez-vous et adhérez au CRAP.