Nouvelles formes de formation continue

Dossier hors-série coordonné par Sophie Genes et Nicole Priou

En décembre 2011, il y a donc dix ans, les Cahiers pédagogiques proposaient leur Hors-série numérique n°23 « Animer des formations, outils et dispositifs ». Ce numéro se vend toujours. Mais en dix années, le contexte a bien changé du côté de la formation. De nouvelles formes se sont développées ou ont émergé (m@gistère, constellations, formations hybrides, distanciel, usages de la vidéo, lessons studies, communautés apprenantes, LéA, etc.). La crise sanitaire a amplifié ces évolutions. Le temps nous semble donc venu d’une nouvelle publication.

Un dossier hors-série numérique sur ce sujet aura à inventorier les pratiques qui sont apparues dans la dernière décennie, les décrire, situer ce qui les a initiées (prescriptions institutionnelles, demandes du public formé, apports de travaux de recherche, etc.), ce qui s’observe (nouvelles dynamiques, dérives constatées ou potentielles), en confrontant les propos des prescripteurs, des bénéficiaires et de l’ensemble des acteurs.

  • La tendance à « rapprocher la formation de l’ordinaire de la classe » répond à une visée pragmatique. Mais ne court-on pas le risque de perdre de vue les finalités et valeurs ? Dans cette optique, la construction des problèmes professionnels rencontrés par les acteurs est centrale : comment revenir sur la question des besoins/demandes/attentes et la traiter de manière pertinente ?
  • La formation initiale -accompagnement de stagiaires par des tuteurs- a-t-elle des effets sur la formation continue ? Sur les établissements ?
  • Quelle place pour la recherche dans ces évolutions ? Quel positionnement des chercheurs ?

Nous souhaitons recueillir pour ce dossier des contributions d’acteurs diversement situés dans l’Institution (prescripteurs, cadres intermédiaires, chercheurs, formateurs, formés) dans des contextes variés (de la maternelle à l’université), avec une place pour des propositions alternatives (associatives, militantes en particulier) :

  • Des comptes rendus de pratiques et/ou descriptions précises de dispositifs nouveaux expérimentés et leur analyse (outils et supports utilisés, difficultés, effets constatés, conditions de réussite, etc.). Qu’est-ce qui est vraiment « nouveau » ?
  • Des articles visant à clarifier les « mots nouveaux de la formation » et à apporter les précisions lexicales nécessaires (constellation, formations hybrides, ingénierie de formation, développement professionnel, isomorphisme, etc.).
  • Des contributions de chercheurs mettant en relief :
    • Les invariants de toute situation de formation
    • Les évolutions dans les références théoriques mobilisées ces dernières années et leurs incidences
  • Des témoignages de formés et de formateurs à partir de leur expérimentation de l’une ou l’autre de ces nouvelles formes (bénéfices, dérives, effets positifs ou négatifs constatés, changements de posture, incidences sur les pratiques d’enseignement, etc.).

Les points de vue ne seront pas forcément consensuels : articles qui dénoncent des dangers, articles qui présentent des pratiques enthousiasmantes, articles qui interrogent les tensions et proposent des façons d’y faire face…

Avant de vous lancer dans la rédaction d’un article, nous vous demandons de nous faire part avant le 25 janvier 2022 de votre projet en une dizaine de lignes. Nous verrons alors avec vous la forme que pourra prendre votre participation au dossier.

Pour contacter les coordinatrices du dossier (remplacer [at] par @) :

sophie.genes[at]cahiers-pedagogiques.com

nicole.priou[at]cahiers-pedagogiques.com