Le cyberr@llye scientifique a été créé il y a huit ans. Il repose sur le raisonnement scientifique et s’appuie sur les technologies de l’information et de la communication. La règle du jeu est simple : après avoir constitué des équipes, les jeunes conçoivent un défi scientifique, historique, industriel ou technique, relié à leur territoire. Ainsi, un groupe se tournera vers le nouveau pont de Bordeaux, un autre vers la tourbière de Frasnes, d’autres vers le pont-canal de Digoin, la chenille mineuse du marronnier ou encore la Nébuleuse de la Lyre M57 photographiée à l’Observatoire de ­Toulouse. Chaque équipe rédige le défi sous forme d’une énigme, comme « À cinq kilomètres au nord de Besançon, vous trouverez le plus gros institut de recherche de la région. Quel est cet institut ? » ou « En avril 2014, j’ai commencé une nouvelle mission autour de Kimberley. Qui suis-je ? Quelle est ma mission ? » L’aspect scientifique de ce rallye réside dans la méthode utilisée pour l’observation du territoire, pour la création et la résolution des problèmes : investigation, raisonnement et expérimentation. Tous les défis sont alors mis en ligne.

Centre de loisir de Quétigny. ©DR

Centre de loisir de Quétigny. ©DR


Et c’est parti ! Le cyberr@llye scientifique va se dérouler durant dix jours en mai, à l’occasion de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information : dix jours endiablés, pendant lesquels chaque groupe découvre les trois défis qu’il a à résoudre. Les participants se lancent dans des recherches sur internet, prennent contact avec des personnes ressources, échangent, s’entraident, valident les réponses grâce à la messagerie instantanée, aux forums. Et arrivent au défi ultime, proposé par d’illustres partenaires, comme l’Association française d’astronomie ou la Fabrikà sciences de l’université de Franche-Comté. Les défis sont finalement étudiés par un comité scientifique et pédagogique, le palmarès récompense leur qualité, leur originalité.

En 2014, les équipes étaient issues de toute la France métropolitaine et d’outre-mer : écoles, collèges, lycées, clubs, centres de loisirs et accueils périscolaire, 120 équipes (soit plus de 1 000 enfants et adolescents) ont participé. Les Francas de Franche-Comté et du Doubs ont coordonné la b@se nationale d’@nimation installée au collège Voltaire de Besançon : quinze animateurs ont ainsi aidé les équipes et mis à jour en direct le site internet pour le suivi des défis à réaliser.


Pour en savoir plus
Contacts coordination nationale : Hervé Prévost, Fédération nationale des Francas, 10, rue Tolain, 75020 Paris.
cyberrallye@francas.asso.fr
www.cyberallyefrancas.fr/