Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Une formation sur mesure


N° 520 - École et milieux populaires

Une formation sur mesure

La chronique d’é.l@b

On le sait, la formation des enseignants dans le domaine du numérique est essentielle, mais difficile à mettre en place. Le lycée général et technologique et le lycée professionnel de l’EIC de Tourcoing ont construit, à partir d’un groupe de réflexion autour de la pédagogie numérique, un parcours de formation pour les 250 enseignants de l’établissement.

Bertrand Lermytte, chef de travaux depuis cinq ans, se souvient : «  Tout a commencé en septembre 2011, lorsque les élèves des classes de 1re STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) ont été équipés de tablettes Android. En parallèle, les enseignants étaient dotés d’un netbook sous Windows depuis 2009. Deux années d’expériences ont montré les difficultés d’échanges pédagogiques entre ces deux environnements, et donc la nécessité de faire évoluer ces outils. Nous avons créé en septembre 2013 un groupe numérique, constitué de vingt-cinq professeurs volontaires, issus de toutes les disciplines d’enseignement venant du lycée professionnel et du lycée général et technologique. Notre cahier des charges était de construire un projet d’équipement commun pour les enseignants et les élèves, en cohérence avec l’équipement numérique des salles.  » En janvier 2014, les enseignants ont ainsi été équipés de tablettes Android qui résolvaient les problèmes de compatibilité, et les salles d’un environnement wifi pour la projection et l’accès internet.

En interne, entre collègues

La formation de tous les enseignants par des pairs, en interne, a permis de lever des appréhensions face au numérique, et son échelonnement sur plusieurs mois, de permettre à chacun d’avancer à son rythme. Quatre sessions furent organisées entre février 2014 et septembre 2015. La première séance a porté sur des aspects techniques de l’usage de la tablette et de l’environnement Android, avec la constitution de groupes de niveaux, sur trois fois deux heures. Dans la deuxième session, dix ateliers thématiques furent proposés, comme télécharger une vidéo, gérer la classe numérique ou travailler autour d’une application particulière. Chaque enseignant choisissait trois ateliers de deux heures. En juin, les professeurs se sont regroupés une journée par matière pour un repérage d’applications utiles et la construction de séquences pédagogiques. La dernière session, à la rentrée 2015, avait pour objectif de tester dans les classes les applications et les préparations pédagogiques des enseignants. Au cours de cette année scolaire, le groupe numérique continue d’accompagner ces collègues, en proposant par exemple une permanence en salle des professeurs pour répondre aux éventuelles questions.

On notera une retombée très intéressante de cette initiative : la mise en place de quatre autres groupes sur le même modèle de fonctionnement, autour notamment de la pédagogie, du vivre ensemble, de la santé et de la citoyenneté.