Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > Quand votre cœur fait boum !


N° 530 - Former les futurs citoyens

Quand votre cœur fait boum !

Cécile Blanchard


Ils promeuvent une autre école, d’autres pédagogies, s’organisent et le font savoir. Cela se traduit par la création d’écoles hors contrat dites alternatives et par la promotion de «  l’école à la maison  » assurée par les parents. S’agit-il d’un mouvement de fond, d’un boum conjoncturel ou d’un effet de loupe d’internet ? Certaines écoles privées labellisent même manuels et matériel, offrant des méthodes clé en main pour l’école à la maison et la boucle est bouclée. Vous avez dit marchandisation ? Certes. Mais pourquoi ?

Ne nous voilons pas la face sur les différentes origines de cette tendance, car aucune ne saurait nous rassurer. Pour ce qui est des tenants du retour aux pratiques du «  Pensionnat de ­Chavagnes  » ou des promoteurs des JRE (Journées de retrait de l’école) de 2014 et autres VigiGender qui veulent soustraire leurs enfants à un enseignement fantasmé de la théorie du genre, la cause est, pour nous, entendue.

Mais la plupart du temps, il s’agit d’offrir une pédagogie davantage tournée vers l’individu, favorisant l’autonomie, la créativité, l’expression libre, plus ou moins dans le sillon de l’éducation nouvelle dont nous nous revendiquons au CRAP-Cahiers pédagogiques. Un peu troublant, car, pour autant, nous n’adhérons pas aux projets à plusieurs milliers d’euros l’année, que seuls des parents avertis et socialement privilégiés peuvent choisir et assumer financièrement. Avec des conséquences potentiellement désastreuses sur la mixité et la cohésion sociales.

Il y a derrière ces choix, n’en doutons pas, une profonde remise en cause du modèle scolaire traditionnel (public et privé sous contrat confondus). Faut-il en déduire que certains de nos concitoyens sont lassés d’attendre que l’école change ? Le système est-il à ce point sclérosé ou est-ce simplement l’image qu’en donnent des déclarations médiatiques qui frappent les esprits quand la réalité est plus complexe ?

Nous connaissons les blocages de notre école. Elle bruisse aussi de belles initiatives qui ouvrent grand portes et fenêtres, les colonnes et le site des Cahiers (entre autres) en témoignent à longueur d’année. Peut-être, tout simplement, faudrait-il leur prêter plus d’attention pour que leurs idées essaiment et pour enfin construire l’école commune à tous dont nous avons besoin ?

Sur la librairie

 

Former les futurs citoyens
Mise en place du nouveau socle commun, de l’enseignement moral et civique : l’éducation à la citoyenneté, thème souvent abordé par les Cahiers pédagogiques, revient au cœur des préoccupations. De quelle éducation à la citoyenneté parle-t-on ? Comment ne plus la confondre avec une éducation au civisme et à la civilité ?