Accueil > L’actualité vue par le CRAP > L’actualité éducative > Éditorial > Écrivons-nous !


Éditorial du n° 518, Enseigner, former : écrire

Écrivons-nous !

Par Cécile Blanchard


L’écriture, ça nous connait, aux Cahiers pédagogiques. On écrit, vous écrivez, on relit, on réécrit (un peu), vous lisez, d’autres aussi, qui n’osent pas toujours se lancer mais y viendront peut-être, un jour… Tout ça forme un chouette tas de copains – comme dirait le Petit Nicolas, le vrai – et une chouette équipe !
Qu’est-ce que ça apporte d’écrire, à vous, à nous, à eux ?

Il y a ceux qui écrivent parce que c’est leur métier qui veut ça. Enseigner, former, cela suppose des tas d’écrits dont on a plus ou moins conscience, du plus petit mot dans le carnet, sur le tableau ou sur une copie, au bulletin d’évaluation, au dossier de subvention, à la préparation de sa séance, au blog ou au livre. L’écriture est quotidienne, mais on n’en parle pas.

Il y a ceux qui écrivent parce que ça déborde, par enthousiasme, par colère, pour ne pas exploser ou s’épuiser. Parce qu’ils sont comme ça, qu’ils ne peuvent pas faire autrement. Parce qu’ils aiment ça !

Il y a ceux qui écrivent pour témoigner. Témoigner de leurs tentatives, de leurs tâtonnements, de leurs recherches, de leurs joies et de leurs réussites. Oui, parce qu’un auteur des Cahiers, ça réussit beaucoup ! Ça réussit à surmonter l’angoisse de la page blanche. Ça réussit à se poser des questions pour mieux faire son travail, à construire des projets pour les élèves. Ça réussit même à intéresser les élèves, souvent.

Et puis il y a ceux qui écrivent pour porter haut nos valeurs, pour que l’on ne dise pas de l’innovation pédagogique que c’est de la théorie fumeuse et que ça ne repose sur rien. Alors que ceux qui ont le droit de s’exprimer sur le sujet dans « les médias » – c’est quoi, au juste, les médias ? – préfèrent défendre un système immobile mais qui leur a réussi, les Cahiers sont un médium fait par ceux qui pensent que l’école peut changer, qu’elle doit changer, pour tous les élèves et avec eux. Ceux qui pensent, tenez-vous bien, que changer l’école peut changer la société, qui en a drôlement besoin, on dirait.

Tous ceux-là sont dans ce numéro des Cahiers, dans le dossier ou les rubriques. Vous les connaissez certainement, ils sont dans votre école, dans votre établissement, dans votre circonscription, votre REP, votre ESPE, votre université…

Et bientôt, peut-être y serez-vous aussi, dans les Cahiers, amis lecteurs ! Écrire pour les Cahiers, ce pourrait être votre excellente résolution pour cette nouvelle année, que nous vous souhaitons bonne et douce.

Sur la librairie

 

Enseigner, former : écrire
On n’y consacre guère d’attention. On se laisse bien souvent gagner par les facilités des formules toutes faites, ou encore le jargon du langage administratif. Regardons alors de plus près nos pratiques d’écriture et tentons d’en faire des opportunités de développement professionnel.