Pour nos amis du GFEN, rien n’est plus étranger à l’éducation nouvelle que l’idée qu’il ne faudrait pas « transmettre » : l’héritage culturel, la mémoire historique, les grandes étapes de l’humanité. Seulement, si on considère que les élèves sont des « vases à remplir », on fait fausse route. Il ne peut y avoir de vraie transmission sans « transformation ».
Et comme l’indique le texte introductif du dossier, « les outils de compréhension du monde doivent servir la volonté de l’améliorer en le rendant plus juste, plus fraternel, plus humain en somme ». De nombreuses contributions étaient cette affirmation, à travers des exemples de pratiques de classe en grammaire, littérature, histoire ou espagnol.
Et également des réflexions stimulantes sur l’usage des TICE ou sur des tutorats originaux entre élèves. En final, Jacques Bernardin fait une utile mise au point sur l’importance de faire s’approprier les outils nécessaires pour combattre les inégalités et sur la nécessité d’articuler « haute estime des élèves » et « conception forte des contenus ».

Programmation 2014-2015

Programmation 2014-2015

La présentation du dossier sur le site du GFEN

À noter que GFEN organise du 6 au 9 juillet 2010 son congrès pour passer « du défi aux actes » .

Programmation 2014-2015

Programmation 2014-2015

Informations complètes et programme sur le site du GFEN