Articles

L’école ouverte : un espace pour la mixité

« Soigner le milieu », disait Fernand Oury. Jouer de l'espace scolaire pour que chacun y trouve sa place est un moyen sûr d'inciter à la coopération, à la vie collective, à l'effacement des distinctions entre filles et garçons. Observations dans une école « ouverte ».

Se donner un genre

Des études récentes ont mis au jour que les femmes non seulement jouaient le rôle de (bon) public plus souvent que les hommes, mais elles seraient aussi plus souvent l’objet des (mauvaises) plaisanteries. Dans les classes, le clown ou le pitre (remarquons le genre grammatical masculin) serait-il aussi le plus souvent un garçon ? Dans quelle mesure l’humour dans la classe reflète-t-il et contribue-t-il à construire les rapports sociaux de sexes attestés dans la société ?

Reconnaitre la différence pour faire l’égalité

Proclamer son attachement à l'égalité entre filles et garçons, sa volonté de ne pas faire de différences ne suffit pas. Les équipes ont besoin d'outils pour aller au-delà des intentions ou des actions ponctuelles. C'est l'objectif de la publication Filles et garçons à l'école maternelle. Reconnaitre la différence pour faire l'égalité, disponible en téléchargement sur le site www.genderatwork.be.
,

Chaussons nos lunettes de genre

Récit d'une expérience de sensibilisation des enseignants à l'égalité entre filles et garçons dans une école de la banlieue de Bruxelles, d'où il ressort la nécessité impérieuse de prendre en compte les représentations initiales des acteurs concernés pour espérer influer les pratiques.

Ces garçons qui ont peur d’apprendre

Travailler les représentations souvent figées de la virilité, par exemple à l’aide des mythes, peut calmer les angoisses qui paralysent la pensée de certains jeunes garçons, les aider à entrer dans un monde où le doute n’est plus considéré comme une perte identitaire insupportable.

Quel cadre législatif ?

Des textes à connaitre pour mieux les traduire en actes, en particulier la « convention interministérielle pour la promotion de l'égalité des chances entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif ».
50_activites_80.jpg

Agir pour l’égalité entre filles et garçons dès la maternelle

50_activites_80.jpg


Présentation de l'ouvrage  50 activités pour l’égalité filles/garçons à l’école (CRDP Midi-Pyrénées, 2008), proposant documents et activités à destination des enseignants de maternelle et d’élémentaire.

Des livres de jeunesse contre le sexisme

Le sexisme n’a pas disparu de notre société, il n’a pas non plus disparu des livres de jeunesse. Les éditions Talents Hauts publient des livres qui se veulent aussi beaux et aussi prenants que d'autres, mais qui dénoncent, souvent avec humour, sexisme et racisme, qui sensibilisent avec délicatesse au débat, qui mettent en scène des contre-modèles.

Le cybersoda

Le cybersoda : une formation à l'informatique qui vise à favoriser l'accès des jeunes filles aux nouvelles technologies en démystifiant l'ordinateur, et à former des utilisatrices confiantes dans leur capacité à s'en servir.

« Faut-il vivre avec son temps ? Tout dépend s’il fait beau ! »

teledebout.org se veut une téléweb féministe pédagogique. Présentation du projet et du contenu d'un média engagé.

Une histoire de la mixité

Quelle histoire de l'éducation dans un lieu commun des filles et des garçons, avec des programmes éducatifs équivalents ? Quels liens avec les évolutions des mœurs, des valeurs de notre société et des décisions politiques qui en découlent ?

L’éducation des filles et des garçons en Espagne

Le régime franquiste utilisait un modèle d'école séparée et différenciée pour les filles et les garçons, afin de perpétuer les valeurs des rôles féminins et masculins. L'Espagne partait de loin pou mettre en place une éducation mixte, puis des politiques d'égalité.